Riz frit poisson salé Snoëk {Sounouk} : spécialité de l’île Maurice, à découvrir absolument !

Vous avez un reste de riz blanc, vous ne savez qu’en faire ? Eh bien, le Riz frit poisson salé est là !

Ah le Riz frit (au) poisson salé ou « Diriz frire poisson salé » en créole, il y a plusieurs façon de l’appeler ! En France, les plats les plus basiques doivent être le jambon coquillettes, le steak haché purée ou je ne sais quoi encore. Cependant à l’île Maurice, il n’y a aucun « basique » sans goût ! C’est toujours cuisiné, sauté, frit, cuit à l’étouffé et surtout relevé en épices ou en produits délicatement choisi pour leurs goûts prononcés.

Le poisson salé Snoëck prononcé « Sounouk » est un poisson salé et séché, assimilé à la morue. Il est utilisé dans plusieurs plats, généralement, étant donné que la préparation est quelque peu odorante et qu’il faut d’autant plus y mettre les doigts, on essaye d’en faire un maximum et on le conserve soit au réfrigérateur soit au congélateur.

Pour ma part, je préfère dessaler une bonne quantité de poisson salé, tout faire frire (car oui ça se frit) et mettre au congélateur. Cela me permet ainsi de toujours en avoir sous le coude et réaliser de bons petits plats avec ! Comme par exemple « le Rougaille de poisson salé » ou d’en rajouter à certains légumes pour donner du goût. Bien évidemment, ce poisson n’est en aucun cas au goût de tous mais il est primordial pour les curieux d’en goûter au moins une fois.

Le poisson salé fait généralement partie des genres de choses que si l’on a pas grandi avec, on a du mal à en manger. Les rognons pour moi sont les exemples même de ce que je n’ai pas connu et lorsque j’ai dû en manger, excusez-moi pour le terme que je vais employer, mais cela avait un goût de « pisse ».

Le Riz frit poisson salé est pour moi une spécialité que l’on fait chez soi, je n’en ai jamais vu au restaurant sauf dans un petit snack nommé « Salé, sucré » près du Lycée où j’allais avant, le Lycée La Bourdonnais à Curepipe où je mangeais cette spécialité. C’était de bons souvenirs lorsque le midi on sortait avec ma petite classe, on était pas 8, des Littéraires et on avait une belle complicité. En première L, nous étions les Loseuses et en terminale, les TLrocks ! C’était la belle époque où plus que de cuisiner, on mangeait et croquait la vie à pleine dent. Sur ce, je vous laisse découvrir ma simple recette plus bas !

Pour 3 à 4 personnes

Ingrédients

  • Riz frit poisson salé
  • Riz basmati Markal (200g)
  • 1 filet de sauce soja au champignon
  • 3 œufs
  • 4 cuillères à soupe de poisson salé
  • 2 feuilles de curry LA CALE AUX ÉPICES
  • 1 oignon moyen jaune épluchés et émincé
  • 1 piment rouge sec
  • Huile de colza bio Markal
  • Poivre

Préparation

1 – Faire cuire du riz basmati en suivant la notice sur le paquet ou si vous avez un reste de riz, cela pourrait également faire l’affaire.

2 – Faire tremper le poisson salé dans de l’eau chaude pendant au moins 3 heures (c’est un peu le même système que pour la morue), faire ça dehors ou sinon recouvrir d’un cellophane pour éviter que l’odeur ne se propage.

3 – Après avoir fait tremper le poisson, enlever la peau, l’arête centrale ainsi que les autres potentielles petites arêtes. Émietter en tout veillant à ce que les morceaux ne soient ni trop gros ni trop petits un peu comme pour le thon en conserve.

4 – Dans un petit wok, mettre un petit fond d’huile de colza et faire frire le poisson salé. Il faut qu’il devienne limite croustillant. Ajouter les morceaux d’oignons, le piment et les feuilles de curry. Attendre que les oignons grillent un peu et deviennent marrons.

5 – Ajouter une cuillère à soupe d’huile de colza, casser les œufs sur le poisson salé et remuer comme pour faire des œufs brouillés.

6 – Sans plus tarder, ajouter le riz ainsi que la sauce soja. Bien remuer sur un feu vif afin de bien faire sauter le riz. Poivrer et le tour est joué. Bon appétit !

Enregistrer

Rendez-vous sur Hellocoton !

Previous Post Next Post

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Laisser un commentaire