Puits d’amour : une des pâtisseries emblématiques de l’île Maurice ! Une bonne idée pour Noël !

Quel Mauricien ne s’amusait pas à lécher la crème des puits d’amour telle une glace ! Une réelle institution !

Noël approche à grand pas et je teste plein de recettes pour vous ! Après le Napolitain, la Tarte à la banane, j’ai cité le Puits d’amour ! Quel amusement lorsque je les ai préparés et que j’ai vu que c’est ce qui était prévu pour la demi-finale du Meilleur Pâtissier Saison 5 ! Cependant et non pas à ma grande surprise, j’avais déjà vu ce qu’était le Puits d’amour français dans un de mes livres s’intitulant « Cuisine de nos grands-mères » et je n’avais pas été conquise par le visuel très vieillot avec les cygnes etc. Mais bon, je ne doute pas aujourd’hui que cela doit être une très bonne pâtisserie !

Néanmoins, ayant connu le Puits d’amour de l’île Maurice, celui qui a bercé mon enfance ainsi que mon adolescence, je ne peux pas renier les saveurs de mes origines ! La recette de ces derniers sont le mix entre ma pâte à tarte de la Tarte à la banane et celle du Napolitain et pour la crème elle est inspirée de celle de mon fraisier . J’en suis plutôt fière car contrairement à ceux que l’on trouve à Maurice qui sont parfois un peu « grossiers », cette version est plus affinée et raffinée je pense.

La question est mais comment le Puits d’amour est arrivée jusqu’à l’île Maurice ? À mon humble avis, c’était à l’époque où nous avons été colonisés par les Malouins et ces petits gâteaux devaient dater de là. D’ailleurs il y a trois ans, en Bretagne, à Paimpol, j’ai découvert des Puits d’amour qui ne ressemblaient ni aux traditionnels français ni à la version mauricienne, c’était un entre-deux ! Mais je persiste à croire que cette pâtisserie est inspirée de la Française. Nous l’avons simplifiée et avons ajouté une touche exotique, la noix de coco. Je vous laisse découvrir ma recette plus bas. Bon week-end !

Puits d'amour mauricien

Puits d'amour mauricien

NB : Bien lire la recette avant de commencer afin de ne pas louper des étapes 😉

Pour 10 puits d’amour

Ingrédients

Pour les fonds de tarte

Pour la crème mousseline

Pour la pâtissière
  • 2 jaunes d’oeuf
  • 15g de fécule de maïs (Maïzena)
  • 45g de sucre blanc
  • 175ml de lait entier
  • 1 gousse de vanille de Madagascar ( ou bourbon)
Pour la Chantilly

Pour le topping

Préparation

Pour les fonds de tarte

Préchauffer le four à 180°C.

1 –  Couper le beurre en dés et le mettre dans la farine en le travaillant du bout des doigts. Il faut obtenir un effet sableux.

2 – Ajouter la crème fraîche pour que tous les petits morceaux du mélange farine/beurre se collent entre eux et forment une unique boule de pâte.

3 – Prendre des moules à tartelettes (les miens ont été achetés chez Carrefour), les beurrer et les fariner. Sur un plan de travail, saupoudrer de la farine, étaler la pâte en la farinant sur le dessus également pour pas qu’elle ne colle au rouleau.

4 – Découper des cercles plus grands que les moules et déposer chaque rond de pâte dans les mêmes moules en question en veillant à ce que cela épouse bien la forme de ces derniers.

5 – Une fois l’opération finie, les piquer à l’aide d’une fourchette et les enfourner pendant 15 à 20 minutes, il faut que les fonds soient colorés. Les sortir et réserver.

Fonds de tarte

Pour la crème mousseline

1 – Dans un petit saladier, mélanger la fécule de maïs et le sucre à sec. Ajouter les jaunes d’œufs et mélanger (pas la peine de blanchir le tout).

2 – Dans une petite casserole, mettre le lait à bouillir. Ouvrir la gousse de vanille, la gratter dans celui-ci pour le parfumer. Après ébullition, verser peu à peu le lait chaud vanillé sur le mélange sucre, fécule de maïs, sucre et fouetter en même temps.

3 – Reverser la préparation dans une casserole pour la faire épaissir. Cuire tout en fouettant sur un feu assez vif pour obtenir une crème épaisse et homogène. Mettre ensuite dehors à refroidir avec un papier cellophane dessus pour qu’une croûte ne forme pas au dessus et que la crème sèche.

img_1941
img_1937
img_1945
img_1935
img_1943
img_1947

4 – Pendant ce temps, préparer la crème Chantilly, pour s’assurer qu’elle monte, mettre le récipient du robot et le fouet au congélateur pendant 30minutes (à faire avant).

5 – Verser la crème liquide dans la cuve froide du robot, mettre à fouetter à la vitesse maximale pendant environ 5 minutes en ajoutant les deux cuillères à soupe de sucre en pluie ainsi que le fixateur. Une fois celui-ci visuellement prêt, c’est bon.

6 – Incorporer la crème pâtissière , à l’aide d’une maryse , à la Chantilly en soulevant bien le mélange afin de ne pas casser les bulles d’air de la crème. Ne pas hésiter à mélanger vigoureusement si nécessaire pendant 2 minutes afin d’obtenir une bonne crème.

7 – Répartir cette crème mousseline sur les fonds de tartes, il ne faut pas ce soit plat mais bien légèrement en hauteur comme sur les photos, saupoudrer de noix de coco, couper les bigarreaux et les déposer sur chaque puits d’amour. Bonne dégustation !

img_1951
img_1953
img_1953
img_1955

Puits d'amour mauricien

Fière de ma petite théière achetée à Cheddar en Angleterre avec mon amie Brinda Bungaroo, blogueuse culinaire mauricienne comme moi !

Théière de Bristol

Rendez-vous sur Hellocoton !

Previous Post Next Post

Vous pourriez aussi aimer

2 Commentaires

  • Répondre LadyMilonguera 9 décembre 2016 at 10 h 40 min

    Très sympa ces petites gourmandises !

    • Répondre @latelierdekristel 5 janvier 2017 at 8 h 49 min

      Merci beaucoup 🙂

    Laisser un commentaire