Le Veau à la crème de Vimala, une blanquette à la Mauricienne parfumée à la menthe et à la coriandre !

Des souvenirs d’enfance qui remontent à la surface ! Un hommage de plus !

Chers tous, vous savez sans doute à quel point je peux parfois me montrer nostalgique… En vous écrivant cet article, je me revois enfant et adolescente. Oui, cette recette était celle que faisait la maman de ma meilleure amie de l’époque à l’île Maurice. Vimala était une Mauricienne qui avait étudié et vécu en France et avait épousé un Français, Emmanuel Richon. Ils eurent ensuite Sélina et Virgile. Sélina était donc ma meilleure amie, nous nous sommes connues à l’école primaire puis avons ensuite été dans la même section pour le bac (L).

Je sais que je donne beaucoup de détails sur ma vie mais c’est ce qui explique aussi le pourquoi du comment de mes plats et surtout de celui-là. Sélina et moi, avons toujours été géographiquement près lorsque nous vivions encore sur notre petit île. Ainsi, lorsqu’elle organisait ses anniversaires, j’avais toujours (ou presque) le privilège d’être invitée. Sa maman, ayant été bonne cuisinière, nous préparait toujours de bons petits plats. Je me souvenais que j’adorais parler avec elle car elle avait toujours beaucoup de choses à raconter, un peu comme toutes les bonnes mamans mauriciennes d’ailleurs ! On parlait cuisine bien sûr, elle m’expliquait comment faire du “Boursin maison” avec du Philadelphia, de ses études en France, de sa vie passée etc. Et il y a un sujet qu’elle aimait tout particulièrement, c’était celui de ses enfants. Oui comme je vous l’ai dit, une véritable maman avec un sourire qui mettait toujours de bonne humeur même si sa vie n’avait pas toujours été facile. Aujourd’hui, joie et tristesse s’entremêlent lorsque je vous écris cet article…

Vimala nous a quittés il y a deux ou trois ans me semble-t-il. Cela faisait très longtemps que je ne l’avais pas revue car avec Sélina nous nous étions perdues de vue. Néanmoins, mes lecteurs, il y a avait toujours une pensée pour cette brave personne et pour les excellents moments que j’avais pu passer chez elle avec son admirable fille. Le veau à la crème était le plat de fête si je me souviens bien, le plat qui ravissait les papilles de Sélina ainsi que celles de toute la famille. C’était ainsi pour l’anniversaire de sa fille qu’elle préparait ce plat souvent accompagné de riz, pommes de terre et haricots verts cuits à l’eau ou à la vapeur. J’ai toujours cru que ce plat était français car je vous avouerai qu’à part la langue française à l’époque, j’ignorais tout de la cuisine française. Avec du recul et avec le temps, je me rendis compte de ce génie que Vimala avait eu de mélanger les herbes que nous utilisions à l’île Maurice au concept du “veau à la crème” français. Pour tout vous avouer, je n’ai pas vraiment la recette mais juste la mémoire du goût, cela m’a suffit pour refaire cette recette à ma façon et pour la transmettre aujourd’hui à ma propre famille, je vous laisse la découvrir ainsi plus bas.

Pour 6 à 8 personnes

Ingrédients

  • 800g de blanquette de veau Normandie Viande Héritage coupée en petits carrés
  • 800g de lait concentré non sucré
  • 11g de menthe fraîche hachée
  • 11g de coriandre fraîche hachée
  • 2 carottes moyennes coupées en rondelles
  • 1 oignon jaune haché
  • 2 gousse d’ail pressée
  • Sel & poivre du moulin

Préparation

1 – Dans une petite cocotte en fonte, faire revenir dans un peu d’huile les oignons et l’ail.

2 – Une fois que le tout à bien suer, rajouter les morceaux de veau. Recouvrir de 400g de lait concentré non sucré et d’un peu d’eau, saler et poivrer. Parsemer de menthe et de coriandre fraiche (garder un peu des deux herbes pour mettre à la fin). Il faut que la viande soit bien recouverte à ras pour qu’elle puisse mijoter.

3 – Couvrir la cocotte et laisser mijoter pendant une heure à feu doux.

4 – Ajouter ensuite les carottes, laisser mijoter encore 30 minutes. Ajouter ensuite le reste de lait concentré non sucré. Goûter puis rectifier l’assaisonnement.

5 – Laisser cuire encore à feu moyen pendant 10 autres minutes à découvert. Parsemer les herbes restantes.

6 – Servir avec du riz Basmati nature, des pommes de terre et des haricots verts cuits à la vapeur comme précédemment expliqué dans mon article. Bon appétit !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Previous Post Next Post

Vous pourriez aussi aimer

2 Commentaires

  • Avatar
    Répondre depardieu,marino 29 septembre 2017 at 11 h 32 min

    ,,tout à l’air bon,je vais essayer pour mon Amie,excellente cuisinière pour les Chasseurs!cuisine
    Bien mieux que moi!
    Même pour2!
    Il me faut des Idées,car seule depuis un An 1\2
    Pas facile,de se motiver!
    J’ouvre le réfrigérateur,etje composé!!!!!!
    Donc,je vais trouver,ls ingrédients!
    Essayer,apres

    • Avatar
      Répondre @latelierdekristel 5 janvier 2018 at 8 h 52 min

      Merci pour votre commentaire ! Bon courage pour la cuisine et sinon j’espère que vous aurez pu réaliser la recette en question ! Bonne continuation 🙂

    Laisser un commentaire