Mines bouillis Laviane, satini pommes d’amour ek dizef miroir : Nouilles sino-mauriciennes à découvrir (Version express)!

Une recette facile à réaliser et avec toute sorte de viandes !

Vous connaissez la femme qui s’est laissée déborder par son fils et qui à midi s’est rendue compte qu’elle n’avait rien à manger ???

Cette femme les gourmands, c’est moi ! Surtout que mon mari rentrait manger (enfin je le pensais jusqu’à ce qu’il m’appelle et me dise que non), bref !

Il faut savoir qu’un Mauricien a toujours dans sa cuisine du riz ou des pâtes (nouilles chinoises ou autres), des herbes (coriandre, cive etc.), des sauces, aromates (sauce soja, sauce d’huître, huile de sésame, épices, piment etc.), un minimum de légumes (tomates, brèdes, oignons, ail etc.)…et bien sûr de la viande ou du poisson au congélateur.

Vous imaginez bien qu’avec tout cela on peut faire quelque chose, n’est-ce pas ? Pour tout vous dire, je n’avais pas prévu de faire d’article et ni de poster la recette mais finalement pourquoi pas ! J’imagine que cela pourra vous inspirer pour vos prochains déjeuners surtout si vous n’avez pas beaucoup de temps. J’ai mis 30 minutes à tout préparer ! Génial non ?

A l’île Maurice, nous mangeons les mines dans les restaurants chinois ou dans les “Baz mines” (endroits spécialisés dans ces spécialités). Ces mines me rappellent mon cousin Satuda car c’est lui qui nous les préparait lorsqu’il passait nous voir à la maison. Toujours un bon moment avec lui !

Je vous laisse découvrir comment j’ai préparé à vitesse grand V ces mines plus bas !

Cette recette a été faite au pif avec ce que j’ai pu trouver dans ma cuisine, il n’y a donc pas vraiment de doses exactes, c’est surtout pour vous inspirer pour vos prochains repas. On dire que c’est pour une base de deux personnes…

Ingrédients

Pour les mines (nouilles)

  • Nouilles de blé (les Mauriciens prennent les nouilles fraîches mais peu importe du moment que ce sont des nouilles de blé)
  • Huile de sésame
  • Sel (si les nouilles sont déjà naturellement salées, ne pas en rajouter)

Pour laviane (viande)

  • 250g de viande (poulet coupé en petits morceaux, viande hachée de boeuf ou autre, ici langue de boeuf déjà cuite dans un bouillon, c’est ce que j’avais dans mon congélateur).
  • 2 cuillères à soupe de sauce d’huître (j’avais un petit fond de bouteille, du coup j’ai rajouté de l’eau dedans et ai secoué la bouteille pour tout récupérer).
  • 2 cuillères à soupe de sauce soja
  • 1/2 cuillère à café de 5 épices (si vous n’en avez pas, faites un mélange avec de la cannelle, des clous de girofle, de l’anis étoilé…)
  • 1 gousse d’ail ou 1/2 cuillère à café d’ail en semoule (j’ai pris l’ail en semoule car pas le temps)
  • 5g de gingembre frais râpé (ici, j’avais du gingembre mixé conservé dans de l’huile dans mon frigo)
  • Sel (Si la viande est déjà salé comme pour moi ici c’est le cas alors ne pas en mettre) & poivre
  • 3 cuillères à soupe d’amidon de tapioca (poudre canze) ou maïzena (fécule de maïs), si vous n’en avez vraiment pas, utiliser de la farine même si ce n’est pas pareil

Pour le satini (chutney)

  • Une grosse tomate
  • 1 petit oignon rouge ou 1/4 oignon de taille normale (rouge ou jaune) sinon échalote
  • 1 gousse d’ail ou 1/2 cuillère à café d’ail en semoule (j’ai pris l’ail en semoule car pas le temps)
  • 3 branches de coriandre fraîche
  • 1 piment oiseau ou piment en poudre (ici c’est le cas)
  • 2 cuillères à soupe de vinaigre blanc ou xérès, ou encore de riz, le mérin aussi peut-être bien
  • Un filet d’huile végétale (colza, tournesol ou olive)
  • Sel & poivre

Pour le topping/dressage

  • 2 oeufs
  • Ciboulette haché ou cive (civette, queue d’oignon)

Préparation

Pour les mines

1 – Dans une casserole, faire bouillir de l’eau avec un peu d’huile de sésame, ajouter les nouilles et les faire cuire 3 minutes selon le temps indiqué sur le sachet. Saler l’eau selon si les nouilles sont déjà salées ou pas.

Pour la viande

2 – Ici la langue de boeuf était déjà cuite au bouillon (4h de cuisson), dans ce cas-là, mettre la viande dans une casserole, ajouter la sauce d’huître, la sauce soja, l’ail, le gingembre, les 5 épices, rajouter un peu d’eau puis l’amidon de tapioca dilué dans un petit bol d’eau froide (attention pas chaude ni tiède car ça va cuire l’amidon), bien mélanger le tout car cela va s’épaissir avec la cuisson. Saler et poivrer si besoin. Si la viande n’est pas cuite, la faire revenir et ajouter tous les ingrédients.

Pour le satini

1 – Détailler la tomate en dés, hacher l’oignon et la coriandre. Tout mélanger avec l’ail, le piment, le vinaigre et l’huile. Saler et poivrer.

Pour le topping/Montage

1 – Faire des oeufs au plat.

2 – Disposer dans une assiette, les mines, de la viande, l’oeuf et parsemer de ciboulette/cive comme sur les photos. J’ai rajouté un peu de pâte de piment, histoire de ! Bon appétit !

*Les textes et photos du blog http://latelierdekristel.com sont la propriété exclusive de Kristel FROGER, créatrice de L’atelier de Kristel et sont protégés par les textes de loi L111-1 et L123-1 du code de la propriété intellectuelle.
La reproduction du contenu de ce blog, en tout ou en partie, est interdite sans la permission écrite de l’auteur (sauf mention particulière) et reste constitutive d’un délit.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Previous Post Next Post

Vous pourriez aussi aimer

2 Commentaires

  • Répondre calvi 22 novembre 2018 at 20 h 02 min

    vous avez fait comme Bò bún vietnamienne

    • Répondre @latelierdekristel 26 novembre 2018 at 10 h 54 min

      Oui sauf que là c’est chaud 🙂 il n’y a pas de pâtés impériaux 🙂 !

    Laisser un commentaire