Pima crazé : Pâte fraîche de piments oiseaux à l’ail et au citron de l’île Maurice !

Une pâte de piment idéale pour accompagner les spécialités mauriciennes et bien d’autres plats !

Mes amis, je sais que cela fait depuis un bail que je dois vous partager cette recette qui est tellement facile ! Mais le temps me manque ! Alors pour en finir sur le sujet de cette fameuse pâte de piment, qui soit dit en passant, n’est pas la seule pâte de piment que l’on fait ! Il existe plusieurs sortes comme le mazavarou (pâte de piment rouge aux crevettes séchés et à l’ail) ou encore le pima ourite (pâte de piment au poulpe séché) qui vient de Rodrigues, petite île non loin de l’île Maurice !

Le Mauricien respecte le palais de tous et préfère faire une pâte de piment que l’on peut rajouter aux plats que l’on mange. Ainsi celui qui ne mange pas pimenté n’est pas gêné car le plat de base peut être réalisé sans piment. Il y a d’autres pays que je ne citerai pas qui mettent du piment partout. Je pense qu’il faut respecter ceux qui n’en ont pas l’habitude !

On sert cette pâte de piment avec les gadjaks, apéritifs mauriciens et avec les plats surtout sino-mauriciens ! Enfin je dirai qu’on la mange avec tout ! Moi, j’adore le piment alors j’en mets un peu partout sauf quand ce n’est pas nécessaire (plats français ou déjà pimenté) car cela peut gâcher le goût de base !

Il y a plusieurs recettes de pâte de piment et je ne prétends pas que celle-ci est la meilleure mais c’est comme cela que ma maman le fait et moi aussi du coup ! Je vous laisse découvrir la recette plus bas !

Ingrédients

  • 100g de piments oiseaux ou piments verts de ce type équeutés et lavés
  • 1/2 citron jaune non traité lavé
  • 3 grosses d’ail épluchées et dégermées
  • Huile de colza bio (pour la conservation)
  • 1 cuillère à café de sel

Préparation

1 – Dans un hachoir (style blender), mixer les piments, avec le demi citron jaune (avec la peau), le sel, les gousses d’ail et un peu d’eau (vraiment très peu histoire que cela aide à mixer).

2 – Une fois mixer, transférer la pâte dans un bocal hermétique. Bien recouvrir d’huile et mélanger pour une bonne conservation sinon cela risque de moisir ! Il ne faut pas hésiter sur l’huile car c’est vraiment ce qui va aider à la conservation et un pot qui ferme bien aidera également. Bien souvent les gens me disent que ça n’a pas marché mais c’est juste parce qu’ils hésitaient sur la quantité d’huile !

*Les textes et photos du blog http://latelierdekristel.com sont la propriété exclusive de Kristel FROGER, créatrice de L’atelier de Kristel et sont protégés par les textes de loi L111-1 et L123-1 du code de la propriété intellectuelle.
La reproduction du contenu de ce blog, en tout ou en partie, est interdite sans la permission écrite de l’auteur (sauf mention particulière) et reste constitutive d’un délit.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Previous Post Next Post

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Laisser un commentaire