Rotis/faratas : sortes de galettes mauriciennes, un excellent accompagnement pour vos caris ou rougailles !

Les Rotis ou Faratas, ce qui nous permet de saucer encore et toujours plus !

Je tenais à vous livrer la recette des Rotis qui est une sorte de galette mauricienne que l’on mange comme du pain ou même comme des sortes de fajitas ou tacos étant donné c’est davantage connu en France.

Pour ma part, cela fait partie d’une des choses que j’adore manger ! Un Roti tout simplement avec un peu de beurre demain lorsqu’il est encore chaud, c’est un véritable régal ! Surtout quand c’est à l’heure du thé. Comme vous l’avez remarqué à travers mes différentes anecdotes, les Mauriciens sont des gens très ouverts pouvant manger aussi bien du salé au petit-déjeuner qu’au goûter.

Je vous ai donné une recette qu’encore une fois, j’ai appris à faire toute seule et finalement je dirai que pour elle me convient aussi bien au niveau du goût qu’à la texture. Je dirai que la difficulté de celle-ci était d’arriver à faire des Rotis bien fondants, légèrement feuilletés, pas secs, qui se mangent facilement et pas « compacts »ni qui durcissent trop facilement.

Chose intéressante à savoir, vous pouvez congeler les Rotis et les sortir et réchauffer au besoin, étant des petites choses qui prennent un peu de temps à la confection, il est intéressant de savoir que l’on peut en faire beaucoup et les congeler. Cela pourra vous éviter de perdre trop de temps à chaque fois. Il suffira de les repasser un peu sur une poêle très chaude afin de les relancer.

Pour vous en apprendre un peu plus sur ces galettes, on peut les trouver dans la rue à l’île Maurice et elles sont vendues par ce que l’on appelle des « Marchands Rotis », cela fait partie de notre culture street food ! Traditionnellement, lorsqu’on les fait chez soi, les Rotis sont de forme carré et dans la rue ou marché de forme ronde.

Je vous laisse découvrir ma recette plus bas accompagnée d’une vidéo qui vous aidera à façonner vos Rotis !

Pour 6 à 7 rotis

Ingrédients

  • 300g de farine de blé
  • 150 ml d’eau chaude
  • 1 cuillère à café de sel
  • 1 cuillère à café et demie de bicarbonate de sodium ou de levure chimique
  • 1 cuillère à soupe de yaourt nature sans sucre
  • 5 cuillères à soupe d’huile végétale (colza ou tournesol)
  • Huile végétale (pas d’olive) pour les cuire

Préparation

1 – Mélanger tous les ingrédients dans un saladier. Bien pétrir la pâte jusqu’à obtenir une belle boule de pâte qui se détache du saladier. Si vous avez des difficultés et trouvez que la pâte est trop élastique, rajoutez de la farine ou si vous trouver qu’elle est trop sèche, rajouter de l’huile. Si vous avez un robot avec un pétrin, c’est l’idéal car cela évitera de vous épuiser si vous n’avez pas l’habitude !

2 – Diviser ensuite en plusieurs boules de la taille d’une balle de golf. Il y a ensuite la méthode traditionnelle pour les étaler en les repliant vers l’intérieur comme sur le blog de Je Papote ce qui donnera un côté plus « feuilleté » à vos rotis (faratas). Autrement, si vous voulez aller vite, il suffira juste de bien fariner votre plan de travail et d’étaler le plus finement possible les petites boules de pâte ! C’est ce que je fais la plupart du temps par manque de temps !

3 – Dans une poêle style crêpière, mettre un petit bol d’huile à côté avec un pinceau et badigeonner la poêle d’huile avant de faire cuire chaque rôti (farata). Attention de ne pas les laisser trop longtemps car ils deviendront croquants. Il faudra juste qu’il y ait des petites taches marrons ou noirs pour voir s’ils sont cuits. N’hésitez pas faire cuire un feu vif, ça cuit très vite ! Bon appétit !

*Les textes et photos du blog http://latelierdekristel.com sont la propriété exclusive de Kristel FROGER, créatrice de L’atelier de Kristel et sont protégés par les textes de loi L111-1 et L123-1 du code de la propriété intellectuelle.
La reproduction du contenu de ce blog, en tout ou en partie, est interdite sans la permission écrite de l’auteur (sauf mention particulière) et reste constitutive d’un délit.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Previous Post Next Post

Vous pourriez aussi aimer

3 Commentaires

  • Avatar
    Répondre Nanie alias chou-fleur 26 avril 2016 at 16 h 34 min

    Très sympa comme recette de rotee. Mon mari est mauricien et j’ai vécu dans une famille pure mauricienne indienne. Je vais bientôt écrire la recette sur mon blog. Ma version, ou plutôt celle de ma belle-maman, n’a pas de yaourt et contient 1/3 de blé complet et 2/3 de blé type 45 ou 55. Ta pâte ressemble plus à une de mes recettes de naan !! J’ai bien envie de la tester !!! Le blog que je viens de commencer parle de la cuisine du sud ouest et de l’Ile Maurice. En tout cas trop contente d’avoir trouver une blogueuse de cuisine mauricienne !!!

  • Avatar
    Répondre Fanny J 7 janvier 2018 at 16 h 04 min

    C’est bel et bien un de mes repas mauriciens préférés ! En testant cette recette je me suis retrouvée en enfance quand je mangeais mauricien chez ma belle mère !!! en plus c’est facile à faire ? (parfait accompagné d’un carry et d un satini brinzel, recettes également trouvées sur ce magnifique blog ) un énorme merci !

  • Répondre Rambo Snack : comptoir du foot - 26 rue du Labrador 6 juillet 2018 at 5 h 30 min

    […] ma première gargote favorite, Ménagerie Snack, mais Anita n’a pas de riz aujourd’hui et ses rotis froids ne me donnent pas envie. Alors je continue jusqu’à ma seconde gargote préférée, juste […]

  • Laisser un commentaire