Rotis/faratas : Galettes « feuilletées »mauriciennes, la méthode traditionnelle de confection.

Les Rotis ou Faratas, les « pains plats » que l’on peut faire rapidement !

Les Rotis sont des sortes de galettes originaires de l’Inde mais qui ont voyagé jusqu’à l’Île Maurice par les Indiens qui sont arrivés à l’époque. On les mange comme du pain ou même comme des sortes de fajitas ou tacos (un nom que l’on connait beaucoup plus en France).

Cette recette est vraiment la méthode traditionnelle. La difficulté de préparation est d’arriver à faire des Rotis bien fondants, légèrement feuilletés, pas secs, qui se mangent facilement et pas « compacts » ni qui durcissent trop facilement. Ici, j’ai utilisé un tawa que j’ai trouvé sur le net. Le tawa, c’est la plaque de cuisson traditionnelle sur laquelle on fait les les dhallpuris, chapatis, dosas etc.

Pour vous en apprendre un peu plus sur ces galettes, on peut les trouver dans la rue à l’île Maurice et elles sont vendues par ce que l’on appelle des « Marchands Rotis », cela fait partie de notre culture street food ! Traditionnellement, lorsqu’on les fait chez soi, les Rotis sont de forme carré et dans la rue ou marché de forme ronde. Cette recette est parfaire en temps de confinement car il suffit de pas grand chose pour la réaliser. Je vous laisse découvrir la recette plus bas. Merci à Travelzoo d’avoir également partagé ma recette dans leur article qui porte sur le voyage « culinaire ».

Ingrédients

Pour 20 flatbreads

Temps de préparation : 1h

  • 1kg de farine de blé + un peu plus pour les étaler
  • 10cl d’huile végétale neutre + un peu plus pour la pliage
  • 2 sachets de levure chimique
  • 550ml d’eau

Préparation

1 – Mélanger tous les ingrédients dans un saladier : la farine, l’eau tiède, la levure chimique, le sel et l’huile. Bien pétrir la pâte jusqu’à obtenir une belle boule de pâte qui se détache du saladier. Le mieux c’est de la faire à l’aide d’un robot et d’un pétrin si possible pendant 5 minutes et continuer à la main pendant 5 autres. Si la pâte semble trop élastique, rajouter de la farine ou si au cas contraire elle est trop sèche, rajouter de l’huile. 

2 – Diviser la pâte en plusieurs boules de la taille d’une balle de golf. Il y a ensuite la méthode traditionnelle pour les étaler, commencer par passer une boule dans de la farine, l’aplatir et l’étaler à l’aide d’un rouleau à pâtisserie, badigeonner d’huile à l’aide d’un pinceau, qui les replier en rabattant les deux extrémités vers l’intérieur dans un sens et faire de même des deux autres extrémités. Cela s’apparente au façonnage de la pâte feuilletée. A la fin du pliage, cela formera un petit carré, les fariner et les mettre de côté. Les étaler ensuite finement à l’aide d’un rouleau à pâtisserie afin d’obtenir une pâte assez fine comme une galette. Bien fariner le plan de travail afin que les rotis ne collent pas. 

3 – Dans une poêle style crêpière ou un tawa, poêle traditionnelle indienne, faire cuire les rotis. Mettre un petit bol d’huile à côté avec un pinceau et badigeonner la poêle d’huile avant de faire cuire chaque roti (farata). Attention de ne pas les laisser trop longtemps car ils deviendront croquants. Il faudra juste qu’il y ait des petites taches marrons ou noirs pour voir s’ils sont cuits. Se munir d’une spatule pour les retourner. Il faut une grosse flamme afin d’aller plus vite pour la cuisson. Servir avec un curry et des chutneys divers, certains gourmands les mangent même avec de la pâte à tartiner pour le goûter ou même du beurre pour le petit-déjeuner !

*Les textes et photos du blog http://latelierdekristel.com sont la propriété exclusive de Kristel FROGER, créatrice de L’atelier de Kristel et sont protégés par les textes de loi L111-1 et L123-1 du code de la propriété intellectuelle.
La reproduction du contenu de ce blog, en tout ou en partie, est interdite sans la permission écrite de l’auteur (sauf mention particulière) et reste constitutive d’un délit.

Previous Post Next Post

Vous pourriez aussi aimer

5 Commentaires

  • Répondre Rougaille pistache - une spécialité mauricienne mais pas que ! - L'atelier de Kristel 30 mars 2020 at 21 h 01 min

    […] – Servez avec des rotis, du riz ou des crêpes […]

  • Avatar
    Répondre Sandy 2 avril 2020 at 14 h 09 min

    Salut
    pour la Levure chimique,est ce que c’est du baking powder?

    • @latelierdekristel
      Répondre @latelierdekristel 2 avril 2020 at 14 h 33 min

      Salut, oui c’est bien ça ! 🙂

  • Avatar
    Répondre Chiraya 9 avril 2020 at 12 h 30 min

    Bonjour…
    Je viens de tomber sur votre blog..
    Je suis mauricienne…
    Et cest une bonne excuse pour pouvoir cuisiner …
    Les plats typique que je connais pas forcément…
    Merci

  • Répondre Une idée de repas de Pâques express pour vous faire voyager en cette période un peu spéciale : Brochettes d'agneau à la mauricienne, houmous de haricots blancs et naans au beurre d'ail ! - L'atelier de Kristel 12 avril 2020 at 21 h 32 min

    […] pouvez pas appeler cette préparation du houmous. Concernant les naans, vous pouvez les comparer au rotis mauriciens qui sont tout autant délicieux. Ces naans ont été adaptées avec de la levure […]

  • Laisser un commentaire