Haleem revisité au reste de poulet rôti, aux légumineuses et quinoa (Version sans gluten)

Une soupe pleine de saveurs et anti-gaspillage !

Le Haleem ou Halim est une soupe d’origine orientale, épicée à base de viande (généralement de l’agneau) consommée dans les snacks à l’île Maurice, on peut donc y manger sur le pouce à tout moment de la journée. En général, ce n’est pas un plat qui se cuisine à la maison, même si de plus en plus les gens s’y mettent. A l’époque où je vivais à l’île Maurice, c’était vraiment un plat rare et il fallait sortir pour le manger. Cependant, depuis plusieurs années, la préparation du haleem maison s’est démocratisée et nous pouvons trouver des recettes de halim plus différentes les unes que les autres.

Cette soupe est principalement consommée en Inde et à l’île Maurice. Mais bien entendu, chacun a sa méthode. Certains la préfèrent épaisse, d’autres plus liquide. Mais le principe reste le même. On peut en trouver avec des légumes, du soja, du boeuf, du cerf, de l’agneau et du poulet comme ici. Pour les céréales qui s’y trouvent, à l’île Maurice, on met de l’avoine et même du blé, ici en France, j’adapte selon ce que je trouve. Je vous laisse découvrir ma recette plus bas.

Pour 10 personnes

Ingrédients

Pour 10 personnes

Ingrédients

  • 2 carcasses de poulet ou les restes de poulet rôti
  • 2 oignons moyens hachés finement
  • 2 cuillères à soupe de purée d’ail et gingembre
  • 5 feuilles de curry (caripoulé)
  • 250g de pois cassés jaunes ou vertes dhall/dholl
  • 250g de lentilles corail
  • 200g de semoule de maïs (polenta)
  • 200g de quinoa
  • 7 cuillères à soupe d’épices pour Haleem
  • 1 cuillère à soupe de cumin moulu
  • 1 cuillère à soupe de curcuma
  • 2 pincées de girofle moulu
  • 1 bouquet de coriandre fraîche ciselée
  • 1 bouquet de menthe fraîche ciselée
  • Sel & poivre
  • Cive ou Ciboulette fraîche ciselée
  • Citron (traditionnellement on utilise de la sauce à l’ail qui est un mélange de vinaigre blanc, eau, sucre, sel et ail)
  • Oignons frits croustillants pour la présentation

Préparation

1 – Cette première étape est nécessaire si vous décidez d’utiliser les carcasses de poulet. Dans ce cas, faites bouillir les carcasses pendant environ 1h jusqu’à ce que la viande se détache des os, il faut que l’on obtienne un bouillon. Ensuite, détacher les petits morceaux et conserver le bouillon que vous utiliserez par la suite.

1 – Dans une grande cocotte minute, faire revenir dans un fond d’huile, les oignons, la purée d’ail et gingembre et la viande (Soit les restes de poulet rôti ou alors les morceaux de la carcasse préalablement détachés).

2 – Faire bien dorer la viande jusqu’à ce qu’un jus se dégage, ajouter 5 cuillères d’épices à Haleem, les pois cassés, couvrir d’eau et fermer la cocotte pour enfin laisser cuire le tout pendant 15 à 20min.

3 – Ajouter le reste des ingrédients sauf les herbes que l’on mettra dix minutes avant la fin de la cuisson : le blé, les lentilles, le dhall, le quinoa, les feuilles de curry, la menthe, la coriandre, le cumin, le girofle et le curcuma.

4 – Rajouter au moins trois à quatre litres d’eau, saler et poivrer, bien mélanger afin de bien délayer les pois cassés cuits.

5 – Laisser cuire le Haleem à feu moyen en rajoutant de l’eau si besoin car tout va considérablement gonfler, ce qu’il faut c’est d’avoir une consistance épaisse mais pas une tambouille dans laquelle on pourrait planter un couteau…il faut que ce soit quand fluide sans être compact.

6 – Ne vraiment pas hésiter à rajouter de l’eau au fur et à mesure tout en remuant avec une cuillère en bois. Réajuster également l’assaisonnement car le fait de rajouter de l’eau fera que la soupe sera forcément moins salée. Laisser mijoter au moins pendant 2h à feu doux. Il est possible de cuire le tout dans une cocotte minute mais le risque est que cela prenne au fond et que ça ait un goût de brûler. 30 minutes avant la fin de la cuisson, rajouter la polenta tout en remuant bien afin de ne pas avoir de grumeaux. Rajouter de l’eau si besoin.

7 – Une fois le Haleem prêt, servir dans des petits bols chinois en parsemant de cive/ciboulette, d’oignons frits (crispy onions) et mettre à disposition un morceau de citron car traditionnellement, nous, les Mauriciens mettons une sauce acidulée à base de vinaigre et d’ail pour ajouter un petit plus à la soupe comme expliqué au début dans mon article. Pour les amateurs de piment, le Haleem se mange également avec une purée de piment oiseau qu’on appelle pima crazé.

*Les textes et photos du blog http://latelierdekristel.com sont la propriété exclusive de Kristel FROGER, créatrice de L’atelier de Kristel et sont protégés par les textes de loi L111-1 et L123-1 du code de la propriété intellectuelle.
La reproduction du contenu de ce blog, en tout ou en partie, est interdite sans la permission écrite de l’auteur (sauf mention particulière) et reste constitutive d’un délit.

Previous Post Next Post

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Laisser un commentaire