Browsing Category

Chutneys

Canjee : Risotto mauricien végétarien traditionnellement servi sur une feuille de banane avec six accompagnements ! Un plat très intrigant à découvrir !{#semainedugoût}

Une spécialité végétarienne très peu « connue », propre à la culture tamoule mauricienne et remise au goût du jour pour la Semaine du Goût !

La Semaine du goût c’est du 10 au 16 octobre et c’est avec une recette pleine de saveurs et de textures que vous ne connaissez pas que je vais fêter celle-ci. Maman étant de passage à la maison, j’en ai profité pour apprendre avec elle à faire toutes ces petites merveilles. Normalement le Canjee, c’est un plat « religieux » que l’on fait lors de réunions de prières où l’on ne mange pas de viande mais on garde le « carême », en gros on devient végétarien.

Je vous avouerai que je n’ai jamais été très dans la religion et quand il y avait des « Canjee » (nom de la réunion d’ailleurs), je n’y allais que pour manger. Étonnant de ma part non ? Hihi. Cela m’embarrassait toujours car je ne connaissais pas les pratiques de cette religion qui était la mienne et je ne voulais pas faire tâche. J’y allais donc à la fin pour manger ! C’était chez Auntie Sheila, ma tante que cela se faisait, je n’avais qu’à faire quelques pas et j’étais chez elle pour me régaler. J’ai toujours aimé ce plat et tout ce qui l’accompagnait.

Bien évidemment, des inconditionnels du Canjee existent, car après l’évènement, il y a des restes où des « fidèles » qui repartent chez eux avec des « Doggy bags ». Je vous invite si vous souhaitez être tenus au courant des nouvelles recettes sur le blog de vous inscrire à ma Newsletter. Ici j’ai utilisé des produits locaux, ce que j’ai pu trouver afin que mon Canjee devienne goûteux. J’ai ainsi revisité cette spécialité et ses accompagnements avec des produits français. En tout cas, les Mauriciens, ne soyez pas outrés car j’ai fait ce que j’ai pu avec ce que j’ai trouvé et pas de feuilles de banane dans mon village. Mon Canjee des temps modernes était succulent ! Les recettes se trouvent plus bas !

Canjee

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Bouillon poisson et chutney {satini} coco : un plat bien typique de l’île Maurice, celui que maman fait si bien !

La bouillabesse à la Mauricienne : un plat très typique qui ne se déguste que chez l’habitant !

Avant de commencer cet article qui j’espère va s’annoncer « court », je tenais à remercier tous de suivre mon blog, de commenter et m’excuser car je ne réponds pas toujours ! Non pas que je n’en ai pas envie mais parce que je suis toujours en train de courir à droite à gauche. Mais ne vous en faites pas, je les lis bien et compté également y répondre un jour.

Cette recette est une recette qui me tient à coeur, que ma maman me faisait et c’était le plat que je pouvais manger non-stop toute la semaine sans m’en lasser. J’adore le poisson et surtout les espèces que l’on peut trouver à l’île Maurice.

À Maurice, on cuisine tout particulièrement le « Cateau » ou la « Viel rouge ». Ici j’ai utilisé de la Vieille, celle que j’ai pêché cet été d’ailleurs. Pour sa bonne conservation, j’ai levé les filets, garder la tête et la queue, je les ai ensuite frits pour qu’ils deviennent un peu croustillants afin de pouvoir réaliser cette recette. Je vous rassur que cela se congèle très bien !

Sinon pour revenir à cette association entre le Bouillon poisson, le riz basmati blanc ainsi que le chutney coco prononcé « Satini coco », c’est juste une énorme explosion de saveurs en bouche. Un plat sans prétention, goûteux et qui vous transporte. Le Bouillon poisson n’est pas une soupe contrairement à ce que l’on pourrait penser mais un genre de sauce liquide, dans les îles il est très commun de mélanger le « bouillon » et le « riz ». Ainsi on mange également des légumes secs styles pois cassés jaunes avec du riz etc. Je vous laisse découvrir la  recette plus bas.

Bouillon poisson et satini coco

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rissoles mauriciennes de poulet au thym, persil & oignon servies avec une sauce « garnie »au piment d’Espelette & citron vert {#LBGCOOKINGBATTLE}

Une bonne idée de recette facile pour l’apéro à la Mauricienne : souvenir de mes grands-parents maternels !

Avant de vous parler de la recette qui va suivre, je tiens à vous souhaiter un excellent week-end peu importe ce qu’annonce la météo comme temps ! Ce sera l’occasion d’inviter des convives, de vous retrouver chez vous ou même de vous faire inviter hehe. Lors de la #LBGCOOKINGBATTLE organisée par la marque Le Bol Garni et présidée par le cher Papa en cuisine que l’on aime tous que je remercie et qui m’a conviée à l’événement. D’autres blogueuses ainsi que moi-même et en bonus ma maman, avons eu l’occasion de découvrir de beaux et bons produits avec lesquels nous avons dû créer des recettes en 2h. Je précise vous pouvez les trouver chez Monoprix si vous désirez les acheter !

Les produits de la marque Le Bol Garni étaient les suivants :

  1. Pâte d’ail
  2. Pâte d’aubergine
  3. Pâte de poivrons
  4. Pâte de tomates au basilic

Ce jour-là, Olivier (Papa en cuisine), m’avait dit que je pouvais venir accompagnée et ma maman, étant actuellement en France, est venue avec moi. La grande surprise, pour elle et pour moi, a été que la personne qui nous a accompagnés, participait également à la battle. Comme je le disais sur Facebook & Instagram, c’était l’un des plus cadeaux de Fête des mères qu’elle ait reçu et moi un super moment entre mère et fille ! J’aurais voulu planifier un moment comme celui-là, je n’aurais pas mieux réussi ! Bref c’était génial !

Nous avions un petit buffet avec des épices, de la viande, des légumes, des féculents et tout ce qu’il fallait pour stimuler nos imaginations. Ma mère et moi, nous savions tout de suite, ce que nous allions faire ! Voici donc les Rissoles mauriciens que nous avons décidé d’accompagner d’une sauce à base des produits de marque Le Bol Garni qui celle présentée dans le titre de mon article.

Sur place, nous avions du saumon frais et l’avons donc utilisé pour garnir les rissoles mais ici c’est du poulet que j’ai utilisé hier pour la Fête des voisins. Mon grand-père maternel les adorait et quand je les mange, je pense au moment passer chez lui et après ma grand-père qui pétrissait la pâte (lorsqu’elle était encore bien). Je vous laisse découvrir les deux recettes plus bas que j’ai réalisées avec le Choppy.

Rissoles de poulet

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Satini brinzel : caviar d’aubergine très relevé à la Mauricienne !

Une recette simple et forte en saveurs qui vous fera redécouvrir l’aubergine !

« Satini », le petit truc en plus que nous ajoutons quasiment toujours lorsque nous dégustons un plat à l’île Maurice ! Ce mot pour tout vous dire est la prononciation créolisée du mot « Chutney » en anglais. Le chutney est donc un condiment que l’on va utiliser pour relever un plat et qui va apporter une touche de fraîcheur à celui-ci.

Ici, étrangement, le Satini Brinzel (brinzel en créole signifiant aubergine), s’apparenterait plus à un caviar, ici, en France plus qu’à un simple chutney. On pourra ainsi le déguster avec du poisson frit ou comme moi tout seul sur une tranche de pain grillé. Ce n’est pas une spécialité qui a une origine spécifique comme parfois je vous indique que cela peut être sino-mauricien, tamoul ou autre, on peut dire qu’elle est tout bonnement créole.

D’ailleurs, les Tamouls, nous, nous aimons manger le Satini brinzel avec ce que l’on appelle « Poisson corne », c’est en français le poisson licorne. On le trouve principalement dans l’Océan Indien et il est également consommé dans les îles des Mascareignes, on le fait ainsi macérer dans du Masala puis on le fait frire. Il faut absolument le tester si vous partez à l’île Maurice, c’est quelque chose de très typique et que l’on ne trouve pas dans les restaurants mais bien chez l’habitant. Si vous cherchez une adresse, il faut aller chez ma tante Bébé à Flacq, vous m’en direz des nouvelles!

Les ingrédients qui la composent, ressemblent énormément à ceux de la Salade du pêcheur que vous pourrez retrouver par ici : http://bit.ly/1TXzG1U. Je vous laisse ainsi découvrir la recette plus bas.

image Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mille-feuilles de foie gras et de « Manga Pachadi », le Chutney de mangue à la Mauricienne

Fusion entre le Sud-Ouest et l’île Maurice

Avec l’arrivée du printemps, les jonquilles en fleur, les rayons du soleil, le week-end de Pâques en perspective j’ai eu envie de faire un plat frais et qui sort de l’ordinaire. Comme vous l’avez vu sur mon blog, ce qui fait ma force aujourd’hui, ce sont mes origines mauriciennes mais pas que…car oui je suis une voyageuse et c’est une énorme ouverture pour moi de vivre en France, le pays de la gastronomie ! À mon arrivée en France, j’ai découvert le canard et j’en suis tombée amoureuse car oui quand on habite Bordeaux, c’est un peu le jeu ! Aujourd’hui je vis en Normandie et c’est la deuxième terre productrice de canards, le saviez-vous ? Autant vous dire que je suis gâtée ! Hehe.

Je vous propose une recette très simple, étant d’origine tamoule, j’ai pensé faire du « Sacre Manga » ou « Manga Pachadi », c’est un chutney de mangue que la communauté tamoule fait à l’île Maurice avec des épices etc. On le fait surtout lorsque l’on fait des « Sept caris » que l’on mange sur des feuilles de banane lors de cérémonies religieuses. Voici une bonne entrée que l’on peut préparer pour Pâques servi avec un bon Champagne, ici une bouteille de chez Canard-Duchêne, un Charles VII blanc de noirs Brut. Voici la recette plus bas.

Cette recette me rappelle aussi des souvenirs, en 2012, j’avais participé au casting de MasterChef sur TF1 et c’est grâce à elle que j’avais pu participer à la première émission.

Mille feuille de foie gras Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Crêpes salées {sans œufs – sans lait} accompagnées d’un chutney de coriandre, la version mauricienne de la Chandeleur !

Une bonne façon de célébrer la Chandeleur tout en ayant bonne conscience !

Ah les crêpes ! Qui n’aime pas ça? Néanmoins, je ne sais pas si vous l’avez remarqué mais toute occasion est bonne pour toujours manger des plats festifs et en ce sens riches. Car oui, après Noël, il y a eu l’Épiphanie, puis là la Chandeleur suivront ensuite la Saint Valentin et Pâques! Que de bonnes occasions pour se faire plaisir…mais c’est pas tout, c’est que les bourrelets commencent à surgir de partout alors mon alternative est la recette que je compte vous livrer ci-dessous. Une version light mais exotique de la Chandeleur ! Du grand moi quoi !

Nous les Mauriciens, nous sommes des épicuriens et aimons les bonnes choses. Cependant, nous savons aussi dire stop aux calories, mangeons beaucoup de légumes et surtout pouvons facilement nous passer de viande ou produits d’origine animale. Ce cas s’applique plus pour les Indo-mauriciens (ceux dont les ancêtres étaient Indiens (hindous))car ils ont l’habitude de faire des carêmes. Cette démarche est une preuve qu’ils peuvent résister à la chair et surtout une preuve de foi.

Ainsi les crêpes salées végétariennes font partie de mon enfance et me rappellent cruellement mon pays. Enfant déjà j’en raffolais ! C’était même un luxe pour moi d’en manger, comme quoi si vous habituez vos enfants à manger de la sorte dès leur plus jeune âge, la viande ne sera plus une nécessité pour éprouver du plaisir en mangeant.

Le chutney de coriandre dit « Satini cotomili » en créole est très consommé dans la cuisine mauricienne, elle accompagne très bien toute sorte de beignets salés par exemple. Sa recette vous servira ainsi pour d’autres recettes que je publierai au fur et à mesure. Je vous laisse découvrir ma recette de Crêpes salées plus bas ainsi que celle du chutney de coriandre.

Crêpes salées

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Briyani poulet & chutney de tomates, plat festif de l’île Maurice

Pour les fêtes, pourquoi pas faire un plat épicé ?

Noël approche les amis ! Je n’ai pas vu les jours passer…après toutes les idées  que je vous ai données à base de canard, j’en finis par oublier les spécialités de chez moi, l’île Maurice.

Le Briyani est un plat mauricien aux origines indiennes réalisé à partir de riz, d’épices, d’herbes fraîches et de viande (originellement à base d’agneau mais aussi fait avec du bœuf, du poulet, du poisson ou même à la mode végétarienne).

Cette spécialité est notamment réalisée à l’occasion de célébrations telles que les mariages, fêtes religieuses ou encore moments familiaux importants. Le Briyani est également un plat très répandu en « street food » souvent vendu dans la rue en pleine nuit dans la capitale, Port-Louis.

À travers ce plat, je rends hommage à ma mère qui était la pro et qui avait de véritables de mains de « musulmane » au sens culinaire car oui c’est une spécialité que les Mauriciens musulmans maîtrisent bien.

Le Briyani s’accompagne souvent d’une salade vinaigrée de carottes ou de concombres et impérativement un chutney de tomates dit « satini pommes d’amour » à l’île Maurice. Je vous laisse découvrir la recette plus bas.

Briyani

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !