Browsing Category

Riz/Pâtes

Plot : riz « Pulao » mauricien épicé à base de poulet, d’oeufs durs & de saucisses chinoises !

Un riz à la créole délicieux et facile à préparer ! (Recette en vidéo plus bas)

Hello les gourmands ! Ça y est j’ai sortir ma deuxième vidéo sur YouTube ! J’ai décidé de faire une recette inédite aussi bien sur le blog qu’en vidéo ! Du coup je vous chouchoute car vous avez les deux supports en un !

Le plot est une spécialité créole que j’adorais quand j’étais à l’île Maurice ! Je pourrai facilement l’apparenter au Briani que je vous ai présenté ma semaine dernière mais je vous dirai que le Plot est quand même plus facile à faire. De plus je trouve que c’est un plat complet et très original, pas forcément trop épicé mais juste comme il faut.

Pour moi, c’est un peu le plat qui allie toutes les différentes cultures de l’île Maurice car on utilise des saucisses chinoises, des épices plutôt à l’Indienne et le tout devienne tout simplement créole. Pour la recette merci à ma maman et à ma tante Cécilette. Selon ma maman, le Plot n’était ni plus ni moins que le Pulao que font les Indiens alors j’ai décidé de lui faire confiance pour la source d’information. Pour cette recette, je remercie Cristel pour son wok et pour cette belle collaboration.

J’attends encore une fois vos retour concernant cette vidéo. Vos remarques sur la première m’ont déjà beaucoup aidée et c’est pour cela que j’ai pu faire celle-ci plus facilement. Je vous laisse regarder la recette plus bas et attends vos retour !

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Briani de boeuf, spécialité de l’île Maurice « épicée » très appréciée en toute occasion !

Un plat très complet, épicé comme il faut et à faire découvrir à son entourage !

Bonjour à tous, c’est le début de semaine et oui, je cherche déjà à vous mettre en appétit ! Vous ne l’avez peut-être pas remarqué mais j’ai considérablement freiné mon activité sur le net…désirant vivre plus la vie « réelle ». Cela me fait du bien car je finissais pas « péter les plombs » et le fait de ne plus me soucier de rien, de poster quand bon me semble, c’est juste inestimable ! Pour tout vous avouer, je suis en train de faire des démarches pour devenir  officiellement « traiteur » dans les règles de l’art. Je vais donc passer une formation et faire les démarches administratives pour enfin exercer de façon légitime. Jusqu’à présent, j’avais toujours cuisiné pour des événements (entres autres mariages) organisés par des amis et du coup, le problème ne s’était jamais posé sauf qu’aujourd’hui, j’ai des demandes et il me faut les honorer.

Le Briani, je vous en ai déjà parlé sur mon blog mais pour ceux qui n’ont pas suivi et qui ne s’en souviennent plus, ce qui est fort probable car cela fait depuis décembre 2015 que je vous l’ai partagé ! C’est donc un plat très complet à base de riz, de viande (ou végétarien), de pommes de terre et bien sûr très parfumé en épices et en herbes fraîches. C’est également une spécialité qui étonnamment se mange avec des crudités vinaigrées. Elle est servie pendant les mariages, les cérémonies religieuses ou un peu l’acheter dans des genres de « food trucks » ou petits « bouis-bouis » à emporter. La viande ou garniture dépend de la religion des gens qui la préparent et la mangent, si ce sont des musulmans ou des catholiques, ils pourront le faire à base de boeuf mais s’il s’agit d’un hindou, non.

A l’île Maurice, je ne sais pas comment les « bandaris » (les faiseurs de Briani) font pour que la viande de boeuf soit tendre mais ici j’ai eu beaucoup de mal car dès la « sur-cuisson » du boeuf, la viande devenait systématiquement dure. J’ai donc opté pour une technique, certes pas habituelle mais au moins efficace. Je vous laisse découvrir ma recette plus bas.

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Il était une fois un « Bol renversé » de Noël…au filet de canard de Rouen, aux cèpes & aux légumes !

Direction l’île Maurice pour ce Noël, qu’en pensez-vous ?

Ho ho ho ! Alors vos menus sont faits pour Noël ? Pour ma part, je suis toujours le nez dans mes recettes et me demande ce que je vais choisir car j’ai prévu un peu trop de choses ! Ayant été récemment malade, mon estomac est devenu tout petit et je ne suis plus en capacité de manger comme avant ! Et pour ceux qui me connaissent, j’étais vraiment capable de manger comme une ogresse il y a peu encore !

Vous souvenez-vous du Bol renversé ? Celui que j’ai fait pour le Nouvel An chinois ! C’est une spécialité sino-mauricienne à base de Chop Suey, sauté de légumes et de poulet en sauce. Il y a un oeuf au plat tout en haut qui trône et du bon riz nature pour supporter le tout, tout en bas. J’ai décidé de revisiter cette spécialité pour les fêtes en remplaçant le poulet par du filet de canard de Rouen, je viens de découvrir cela grâce à Boeuf L’Éclair, la boucherie 2.0 de Normandie ! C’est fin, c’est bon et c’est top car c’est un produit du coin. Puis les légumes asiatiques sont également remplacés par de bons légumes français gourmands qui se prêtent bien à l’ensemble du plat.

Je suis vraiment très heureuse d’avoir pu faire ce mélange des deux cultures en un plat, c’est ce que l’on appelle de la cuisine fusion, n’est-ce pas ? Je vous laisse découvrir la recette plus bas !

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Canjee : Risotto mauricien végétarien traditionnellement servi sur une feuille de banane avec six accompagnements ! Un plat très intrigant à découvrir !{#semainedugoût}

Une spécialité végétarienne très peu « connue », propre à la culture tamoule mauricienne et remise au goût du jour pour la Semaine du Goût !

La Semaine du goût c’est du 10 au 16 octobre et c’est avec une recette pleine de saveurs et de textures que vous ne connaissez pas que je vais fêter celle-ci. Maman étant de passage à la maison, j’en ai profité pour apprendre avec elle à faire toutes ces petites merveilles. Normalement le Canjee, c’est un plat « religieux » que l’on fait lors de réunions de prières où l’on ne mange pas de viande mais on garde le « carême », en gros on devient végétarien.

Je vous avouerai que je n’ai jamais été très dans la religion et quand il y avait des « Canjee » (nom de la réunion d’ailleurs), je n’y allais que pour manger. Étonnant de ma part non ? Hihi. Cela m’embarrassait toujours car je ne connaissais pas les pratiques de cette religion qui était la mienne et je ne voulais pas faire tâche. J’y allais donc à la fin pour manger ! C’était chez Auntie Sheila, ma tante que cela se faisait, je n’avais qu’à faire quelques pas et j’étais chez elle pour me régaler. J’ai toujours aimé ce plat et tout ce qui l’accompagnait.

Bien évidemment, des inconditionnels du Canjee existent, car après l’évènement, il y a des restes où des « fidèles » qui repartent chez eux avec des « Doggy bags ». Je vous invite si vous souhaitez être tenus au courant des nouvelles recettes sur le blog de vous inscrire à ma Newsletter. Ici j’ai utilisé des produits locaux, ce que j’ai pu trouver afin que mon Canjee devienne goûteux. J’ai ainsi revisité cette spécialité et ses accompagnements avec des produits français. En tout cas, les Mauriciens, ne soyez pas outrés car j’ai fait ce que j’ai pu avec ce que j’ai trouvé et pas de feuilles de banane dans mon village. Mon Canjee des temps modernes était succulent ! Les recettes se trouvent plus bas !

Canjee

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Barbecue mauricien : Poulet grillé mariné à la bière, au miel et aux herbes servi avec un Riz fricassé aux légumes

Des spécialités simples qui subliment le goût de certains produits « routiniers » !

Ah le poulet ! C’est tellement bon, tellement classique et tellement mauricien ! Ce phénomène de haute consommation du poulet est dû au fait qu’à l’île Maurice, plus de la moitié de la population est hindoue et ne consomme ni de bœuf ni de porc pour la plupart d’un point de vue culturel. Le poulet est ainsi la volaille emblématique de l’île mais j’entends que ce n’est pas que chez nous que ça l’est mais également beaucoup chez les Africains.

Le poulet mariné à la bière, au miel et aux herbes est une spécialité vraiment mauricienne, notre île brasse de la bière (Phoenix et Blue Marlin) et nous nous en servons beaucoup pour mariner nos grillades. La viande « pure » n’est pas dans notre coutume, il faut toujours que tout soit mariné pour qu’elle soit davantage tendre et que le goût soit au rendez-vous. Le poulet juste nature n’est pas dans notre coutume et celui que nous faisons au barbecue est tout simplement délicieux et légèrement caramélisé. Ici j’ai utilisé une bière médaillé or qui vient de Normandie et que j’ai découvert lors de la Fête du ventre à Rouen l’année dernière, c’est une bière normande Brasserie de Sutter.

Le Riz fricassé est une spécialité de ma maman, un riz qu’elle prépare pour accompagner les grillades ou tout simplement lors de période de carême où on mange « végétarien ». C’est une bonne façon de faire aimer les légumes aux enfants car intégrés dans le riz, ils donnent un petit côté sympathique à celui-ci. Je vous laisse découvrir ma recette plus bas.

Poulet mariné à la bière, au miel et aux herbes et riz fricassé

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Riz frit poisson salé Snoëk {Sounouk} : spécialité de l’île Maurice, à découvrir absolument !

Vous avez un reste de riz blanc, vous ne savez qu’en faire ? Eh bien, le Riz frit poisson salé est là !

Ah le Riz frit (au) poisson salé ou « Diriz frire poisson salé » en créole, il y a plusieurs façon de l’appeler ! En France, les plats les plus basiques doivent être le jambon coquillettes, le steak haché purée ou je ne sais quoi encore. Cependant à l’île Maurice, il n’y a aucun « basique » sans goût ! C’est toujours cuisiné, sauté, frit, cuit à l’étouffé et surtout relevé en épices ou en produits délicatement choisi pour leurs goûts prononcés.

Le poisson salé Snoëck prononcé « Sounouk » est un poisson salé et séché, assimilé à la morue. Il est utilisé dans plusieurs plats, généralement, étant donné que la préparation est quelque peu odorante et qu’il faut d’autant plus y mettre les doigts, on essaye d’en faire un maximum et on le conserve soit au réfrigérateur soit au congélateur.

Pour ma part, je préfère dessaler une bonne quantité de poisson salé, tout faire frire (car oui ça se frit) et mettre au congélateur. Cela me permet ainsi de toujours en avoir sous le coude et réaliser de bons petits plats avec ! Comme par exemple « le Rougaille de poisson salé » ou d’en rajouter à certains légumes pour donner du goût. Bien évidemment, ce poisson n’est en aucun cas au goût de tous mais il est primordial pour les curieux d’en goûter au moins une fois.

Le poisson salé fait généralement partie des genres de choses que si l’on a pas grandi avec, on a du mal à en manger. Les rognons pour moi sont les exemples même de ce que je n’ai pas connu et lorsque j’ai dû en manger, excusez-moi pour le terme que je vais employer, mais cela avait un goût de « pisse ».

Le Riz frit poisson salé est pour moi une spécialité que l’on fait chez soi, je n’en ai jamais vu au restaurant sauf dans un petit snack nommé « Salé, sucré » près du Lycée où j’allais avant, le Lycée La Bourdonnais à Curepipe où je mangeais cette spécialité. C’était de bons souvenirs lorsque le midi on sortait avec ma petite classe, on était pas 8, des Littéraires et on avait une belle complicité. En première L, nous étions les Loseuses et en terminale, les TLrocks ! C’était la belle époque où plus que de cuisiner, on mangeait et croquait la vie à pleine dent. Sur ce, je vous laisse découvrir ma simple recette plus bas !

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Fusilli « roussis » au thym, au persil, à l’échalote, au cheddar et à la chapelure de crackers : une façon originale de préparer les pâtes à l’île Maurice !

Des souvenirs de ma tante Sinda : une bonne dose de simplicité et de saveurs dans l’assiette !

Si je vous dis « pâtes », vous pensez à quoi au juste ? Ici, en France, les pâtes sont servies très simplement et c’est très bon mais à l’île Maurice, la signification du mot simple est toujours plus « compliquée » lol ! Bref, pour vous expliquer un peu, les plats chez nous, il faut qu’ils aient du goût et même le plus basique des aliments passe à la casserole et se fait rouler dans, non pas la farine, mais dans les herbes aromatiques ou dans les épices !

Je ne sais pas pourquoi mais quand je pense à cette recette, je pense à quand j’allais chez ma tante Sinda ! Il est vrai qu’elle faisait souvent des pâtes de la sorte avec un genre de Bolognaise version mauricienne avec de l’agneau haché étant donné que dans notre culture nous ne mangions normalement pas de bœuf. Du coup, pour me rappeler cette façon de faire et celle de ma mère par la même occasion, car non, elles ne sont pas sœurs pour rien, elles préparent bien les choses à peu près de la même façon, j’ai continué la tradition des « Macaroni roussis ». Bien évidemment, j’ai fait un petit mix de tout ce que l’on m’avait appris et ai fait ma propre recette.

Je voudrais également rendre hommage à mon oncle Raja, le mari de Sinda, qui nous a quitté, il y a quelques années et cela a été très dur pour nous tous mais c’est à travers ces petites choses comme des plats que l’on peut faire revivre des souvenirs de quelqu’un, je le revois ainsi, debout, l’assiette à la main en train de manger rapidement car il devait retourner travailler, car oui il travaillait tout le temps et c’était tout à son honneur. Hier le 19 mai, ils auraient dû fêter leur 25 ans de mariage !

Aujourd’hui, c’est devenu la recette phare lorsque je ne sais pas quoi faire à manger et que je veux quand même me préparer quelque chose qui a du goût et d’à peu près élaborée. Pour cette recette à base de pâtes, j’ai choisi les pâtes de la marque Pâtes d’Alsace Grand-Mère et ai choisi la variété « La Festive », toujours pour la qualité de leurs pâtes. Je vous laisse découvrir ma recette plus bas !

Fusilli roussis

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Riz frit : riz cantonais de l’île Maurice, bien meilleur que chez l’Asiate accompagné d’une sauce aigre-douce à l’ail !

Un plat sino-mauricien très complet et goûteux qui plaira beaucoup à vos invités !

Bonjour bonjour, déjà un bon week-end à tous ! Vous êtes nombreux à m’avoir réclamé ma recette de Riz frit ! Pour la petite explication, le riz frit mauricien n’a rien avoir avec le riz cantonais « français », je dis bien français car ici je trouve que l’on sert tout et n’importe quoi dans les restaurants chinois ou plutôt asiatiques ! En plus c’est la plupart du temps que du surgelé et c’est loin d’être bon et goûteux !

A l’île Maurice, on a la chance d’avoir un héritage cantonais et la cuisine se veut exquise et plein de saveurs. C’est souvent un plat que l’on fait lorsque l’on reçoit beaucoup de monde à la maison mais je dirai que celui que l’on fait n’est pas aussi bon que celui que l’on trouve les restaurants sino-mauriciens. Là où vous pourrez déguster un bon riz frit à l’île Maurice, c’est au restaurant de David à Rose-Hill, Le Pékinois.

Comme pour toutes les recettes, j’ai ma façon de faire, mes astuces et il en va de même pour le riz frit, je fais comme ce que mon palais m’a indiqué de faire. Si jamais, vous êtes perdues et que vous voulez avoir plus de précisions lors de l’exécution de la recette, n’hésitez pas à me contacter sur Facebook et je vous guiderai sans problème. Regardez bien toutes mes photos pour comprendre les proportions. Ce riz frit est pour une dizaine de personnes et si jamais il vous en reste, sachez qu’il se garde très bien au frigo comme au congélateur et il est même bien meilleur le lendemain comme beaucoup de plats. Je vous laisse découvrir ma recette plus bas.

Riz frit

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Bouillon Mee Foon : soupe de vermicelles de riz au poulet, aux œufs et aux légumes ! Un délice sino-mauricien !

Une soupe saine, light, pleine de saveurs et ultra complète !

Après les Chips de bananes, voici une bonne soupe pour notre bonne conscience. Les beaux jours arrivent de plus en plus mais ce n’est pas pour autant que la soupe doit être bannie de nos menus ! Dans les pays chauds, on mange également très chaud et c’est ce dont j’ai toujours eu l’habitude à l’île Maurice et également à travers mes différents voyages en Asie (Malaysie, Singapour, Thaïlande etc.). Après vous avoir livré maintes recettes de carrys/caris différents, je me suis rendue compte que j’avais négligé le côté très bouillon et soupe des Mauriciens.

En effet, nous, les Mauriciens, nous aimons manger tout ce qui est un peu liquide et contrairement aux Français ou autre pays, nous nous servons de ce que l’on appelle des « Bouillons » comme sauces pour le riz, ainsi que le Bouillon poisson peut être consommé dans un petit bol servi en plus de son riz mais également sur le riz avec plusieurs accompagnements différents.

Ainsi cela ne nous dérange pas d’avoir un plat composé de riz, de légumes verts, de pommes de terre frites et de bouillons ou de légumes secs ou même de salades. Nous mélangeons vraiment tout et ce qui fait le charme très complet de nos spécialités !

Je vais maintenant vous parler du Bouillon Mee Foon (prononciation : Mifoune) qui est une spécialité sino-mauricienne (mauricienne aux origines chinoises/cantonaises). Cette spécialité est très saine et complète, c’est une soupe qui fera aimer les légumes à vos enfants. Aujourd’hui, avec beaucoup de recul, je pense que ce qui m’a fait aimer les légumes, ce sont justement toutes les bonnes façons que nous avons de cuisiner les légumes à l’île Maurice. Chaque culture a contribué à sa façon et ça, c’est juste génial ! Je vous laisse découvrir ma recette plus bas et bon appétit !

Bouillon Mee foon Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mini pizzas express maison au thon et au maïs, une garniture très mauricienne !

Une idée sympa pour changer du quotidien et que les enfants adorent !

Hey mes gourmandes (car il semblerait que vous ayez été plus de femmes à me suivre jusqu’à présent), je vous ai préparé une nouvelle recette qui me semble, certes, simple, mais originale ! Je vous explique pourquoi ! Eh bien, tout simplement du fait que le maïs n’est, semble-t-il, pas quelque chose que vous mettez en France sur vos pizzas. À l’île Maurice, ou du moins, dans ma famille, on a toujours eu l’habitude de manger des pizzas de la sorte.

Au niveau de la cuisine, je trouve qu’à l’île Maurice, on est les Rois du système D ! Ici en France, avec du thon et du maïs,  on en fait d’habitude des salades, mais là-bas, on a toujours en tête, plus que de faire quelque chose de rapide ou avec ce que l’on a dans nos placards, de faire quelque chose de goûteux. Et pour le coup, je vous avouerai que cette fois-ci, j’ai préféré mille fois me faire des mini pizzas plutôt qu’une simple salade. Le thon et le maïs (sous toute forme), sont deux denrées très consommées chez moi et on les utilise pour faire quelques petites choses très sympathiques desquelles je vous livrerai les recettes un jour.

En règle générale, c’est plutôt une grande et unique pizza que l’on aurait fait là-bas et de forme rectangulaire mais voilà ma touche bien à moi, toujours dans un souci d’esthétique car oui ça commence toujours avec les yeux ! De plus, c’est une recette qui plaira à vos enfants de par le côté sucré qu’apporte le maïs doux.

Mini pizzas Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !