Browsing Category

Sandwichs/Salades

Salade de pâtisson jaune : des souvenirs chaleureux de repas de famille ! Un légume très connu à l’île Maurice !

Une recette facile, bonne et diététique !

Il y a des légumes que l’on mange plus que d’autres lorsque l’on passe d’un pays à l’autre ! Le pâtisson fait partie de ces derniers ! À l’île Maurice, c’est un légume très commun que l’on trouve facilement au marché ou dans les grandes surfaces. Il est toujours de couleur jaune et sa peau est tendre. En France on trouve plusieurs sortes de cette cucurbitacée, on en trouve des jaunes, oranges, vertes, blanches et j’en passe ! Je ne les connais pas toutes ! Une fois, j’ai acheté de la blanche, j’ai testé la cuisson avec la peau et résultat des courses : c’était très dur ! Ce n’était pas aussi bon que la variété jaune !

Bref…je me suis plantée à la cuisson, ne me doutant pas que cela serait comme la peau du potiron par exemple ! Si vous voulez en savoir plus sur ce légume, je vous invite à aller sur le site de Au jardin où vous trouverez une fiche complète technique sur celui-ci.  Selon mes souvenirs, on en mangeait surtout lors de repas de famille, c’était le plat « sain » de la soirée car on l’accompagnait de poulet frit et d’autres sortes de plats. Nous, les Mauriciens, on mange beaucoup et on essaye d’équilibrer au mieux en mangeant plein de légumes différents à chaque repas. Trois personnes de ma famille maîtrisent cette salade à la perfection, ma maman, ma tante Bébé et ma tante Choka ! Ma mère est une grande partisane de ce légume qu’elle fait à beaucoup de sauces ! Sa chaire est en effet d’une tendresse très appréciable.

Je vous laisse découvrir ma recette plus bas, je ne peux pas m’étendre d’avantage ! Pour les gens du coin, j’ai pu trouver ce légume au magasin La Normandie à Pleine Bouche. Je vais être dans les travaux de ma cuisine et ne pourrai pas vraiment être présente sur le blog, n’hésitez pas à me suivre sur les réseaux sociaux, Facebook et Instagram ! Merci !

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Kebab mauricien maison : du bon « Chicken Shawarma » servi dans une baguette avec une salade composée épicée !

Une recette incomparable au kebab turc : ici les épices Tandoori sont à l’honneur ! {Test de mon nouveau joujou : un appareil à Kebab}

Hey les petits gourmands ! Je reviens avec une nouvelle recette gourmande ! Cette semaine, je suis d’humeur à partager un max de recettes. Je suis toujours en vacances et je me disais que cette recette de Kebab mauricien respirait le soleil de l’été alors pourquoi pas vous la partager avant qu’il ne soit trop tard ! J’ai espoir que le beau temps dure jusqu’à octobre et que l’on continue à manger des grillades car j’adore ça !

Avant de venir en France, j’avais toujours entendu parler du « Grec » ou du « Kebab » par mon frère qui vit ici mais j’avais aussi eu écho qu’il ne s’agissait en rien du kebab que l’on avait à l’île Maurice. Au final, après avoir fait des recherches, la définition de Wikipédia m’a suffit pour comprendre quelque chose : « Le terme kebab signifie « grillade », « viande grillée » et désigne différents plats à base de viande grillée dans de nombreux pays ayant généralement fait partie des mondes ottoman et perse (dont l’Inde du Nord) ».

Au final, le Kebab ça veut tout et rien dire à la fois ? Je me trompe ? A l’île Maurice, c’est la communauté musulmane qui mène ce marché et celle-ci est plutôt du Nord de l’Inde donc on se rapprocherait donc des origines du Kebab. Cependant, chez nous comme il y a beaucoup d’hindouistes (57% de la population), la viande n’est pas mélangée avec du veau (la vache sacrée). Le poulet est très consommée et passe partout chez nous. Plus bas, je vous ai ajouté une vidéo réalisée par Florian OnAir, je vous invite à aller suivre sa chaîne et à le suivre sur Facebook et Instagram également.

Vous comprendrez ce qu’est le Kebab mauricien enfin même si Florian nous dit que c’est un « sandwich au poulet » hehe. Pour moi, je trouve que c’est délicieux et qu’il y a un mélange de saveurs avec les épices Tandoori qui sont ici utilisées. C’est relevé comme il faut ! Je préfère le Kebab mauricien au sandwich au poulet français ! Désolée les Français !

Pour finir mon article et vous laisser aller voir la recette plus bas. C’est une recette que j’ai réalisée dans un grill vertical pour brochettes et kebab. C’est un partenariat avec le site Pearl.fr . Pour être honnête avec vous, il ne fonctionnait pas quand je l’ai reçu car la tige du milieu ne faisait aucune rotation, c’est justement ce mécanisme sur lequel reposait entièrement la cuisson de la viande. Heureusement que j’ai un mari bricoleur qui me l’a démonté et réparé. Cependant, après réparation c’était impeccable ! Il faut savoir que je n’avais pas le modèle le plus cher non plus donc kit à investir autant mettre trente euros en plus et avoir quelque chose de plus costaud. Il faut savoir que même en cas de défaut, le site l’aurait échangé sans problème. Je vous laisse découvrir ma recette plus bas ! En attendant, bonne dégustation visuelle !

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Des « Pao » sino-mauriciens : petites brioches à la vapeur fourrées aux poulet, saucisses chinoises et oeufs rôtis !

Un régal salé-sucré pour le Nouvel An Chinois !

Oulala, j’ai l’impression que cela fait des siècles que je ne vous ai pas partagé de recettes ! Mais en réalité cela ne fait que depuis le 9 janvier ! Si vous m’avez un peu suivi sur les réseaux sociaux, je vous expliquais ainsi que j’avais décidé de faire un genre de pause avec les réseaux sociaux et notamment avec mon blog ! Cela signifie que désormais je publierai des choses mais juste quand j’en aurai envie. Car oui, à un moment, j’avais tellement de partenariats, tellement un rythme de publication de fou, que j’étais esclave de tout ça ! Oui même pendant les vacances ! Arrêtons de parler de tout ça et parlons des fameux Pao sino-mauriciens.

Les Vietnamiens les appelleront Bánh Bao, les Chinois de souche Bao zhi, mais à l’île Maurice nous disons Pao (Paow, pow enfin comme on veut quoi). Je n’étais toujours très fan d’eux car il y avait plusieurs écoles différentes, certains mettaient pas trop de garniture et plus de pâte et vis versa. D’autres fois c’était trop sucré ou alors je n’arrivais pas identifier ce qu’il y avait dedans. Tout ce que je peux vous dire et selon mes souvenirs, c’est que mes préférés étaient ceux-là, ceux avec des oeufs rôtis, du poulet (ou porc) et des saucisses chinoises. Un véritable régal ! Merci à David Ng, un des meilleurs restaurateurs de Maurice, qui m’a confirmé comment faire les Pao. Le truc que je m’achetais pour manger sur le pouce à Port-Louis, la capitale !

Pour être honnête avec vous, hier j’ai eu une envie folle de ces Pao car je me suis souvenue que c’était le Nouvel An Chinois le 29 janvier et je me suis dit que ça serait bien de manger un truc « sino-mauricien ». Bien évidemment, c’est le seul côté festif que je m’accorde car à part ça, je ne saurai comment réellement célébrer ce jour ! A l’île Maurice, c’est le moment où les Chinois mangent du « gâteau la cire », un gâteau très spécial à base de miel et d’orange et des oeufs de cent an (jamais testés encore). Je ferai le test une fois en direct sur les réseaux sociaux, histoire de rigoler un peu ! Pour finir, passons à la recette plus bas, une recette qui me semblait simple mais pas tant que cela, je vous dirai l’erreur que j’ai faite ! Mes Pao ne sont ainsi pas beaux mais très bons !

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

« Roti laviane » : Bœuf braisé parfumé à la sauce soja et aux épices, idéal pour manger avec les nouilles, dans un sandwich ou à picorer pour l’apéro !

Que ce soit chaud ou froid, ce bœuf vous séduira !

Une recette qui a fait fureur lors de ma Garden Party ! D’ailleurs ceux qui ont pu en manger ont eu de la chance car les parts étaient limitées ! A l’île Maurice, ce que l’on caractérise de « roti », par exemple de la viande rôtie (Roti laviane) ou le poulet rôti peuvent très bien être réalisés dans une cocotte tout comme le gratin d’ailleurs. Ainsi, j’ai bien précisé, pour que vous puissiez percevoir l’esprit de ma recette, que la viande était braisée pour vous ici en France.

Le Roti laviane ou la viande était quelque chose que j’adorais manger comme casse-croutes rapides, à l’Échalote (tabagie) se trouvant à l’extérieur de mon lycée, j’achetais souvent du « Pain bœuf », un sandwich à base de cette préparation. C’était également ce que j’aimais comme garniture lorsque l’on allait manger chez Ah-Youn à Vacoas.

C’est une façon de préparer la viande qui est très intéressante car on peut la déguster chaude ou froide. À l’île Maurice, on aime les choses qui ont du goût et même pour des sandwichs froids, nous faisons en sorte à ce que soit plutôt élaboré en goût. Enfin, je vous invite vraiment à tester la viande de cette façon et de prendre du bon temps en mangeant. Je vous laisse découvrir ma recette plus bas.

Boeuf braisé

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Salade du Pêcheur, une salade savoureuse et simple à réaliser

Un salade ensoleillée qui se laisse manger même en automne !

Bonjour tout le monde,

Je sais que depuis la semaine dernière, je publie moins de recettes et du coup même l’Insta recette qui normalement est publiée le mercredi a été décalée pour aujourd’hui. Mais ce n’est pas grave, le week-end, c’est aussi là où l’on prend le temps de se poser et de cuisiner et pour le coup la recette de ma Salade du Pêcheur tombe bien car elle est à la fois rapide et élaborée.

Petite anecdote autour de cette salade, comme bien sûr avec toutes les recettes que je publie. Quand j’avais 15 ans, me semble t-il, nous étions partis manger au Gymkhana avec mes parents, alors le Gymkhana c’est un club huppé à l’île Maurice où se retrouvent tous les férus de golf, puis nous y avions découvert cette merveilleuse salade.

Cependant, je ne peux vous affirmer si cette recette est mauricienne ou pas dans la mesure où je n’en ai jamais entendu parlé avant de l’avoir dégusté dans le club en question. Une fois rentrés à la maison, nous avons décidé que ce serait notre salade de prédilection et ma mère a commencé à nous en préparer rien qu’en se rappelant du goût qu’elle avait.

Aujourd’hui, j’ai fait la même, j’ai ramené à moi ce souvenir grâce à un reste de poisson que j’avais, pas plus d’une grosse darne et avec j’ai pu faire cette salade, ici sous forme d’entrées individuelles. C’est économique, bon et raffiné ! La recette se trouve plus bas !

salade du pêcheur Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !