Browsing Category

Soupes & co

Soupe rustique de riz et de légumes de ma maman, le potimarron a su y trouver sa place !

Une soupe facile, goûteuse, économique et surtout très automnale !

Après le poulet rôti, la soupe qui va avec ! Enfin, je vous précise juste que si vous voulez réaliser cette recette, c’est mieux de la faire à partir d’un reste de poulet rôti et notamment à partir de sa carcasse, référez-vous à mon article précédent pour plus d’info.

Quoiqu’il en soit, j’essaye toujours de lutter contre le gaspillage à travers ma créativité car oui il faut avoir de la suite dans les idées pour savoir comment accommoder ses restes. Pas toujours facile de se débrouiller seul surtout quand on n’a jamais eu d’exemple à la maison, moi par exemple, heureusement que j’ai vu faire ma mère car sinon j’aurais été offusquée comme la nouvelle génération qui n’aime pas grand chose…ou du moins très difficile.

Mais les gens, réveillez-vous car dans les plats préparés etc. il y a dix milles fois de choses plus immangeables mais c’est juste que vous ne voyez pas les composants en vrai de ce que vous consommez. Les sauces tomates aromatisées toutes prêtes par exemple sont faites la plupart du temps à base de tomates qui sont tombées par terre même parfois avec des cafards qui ont fait leur nid dessus…bref je ne vais pas plus vous dégouter, c’est juste que si vous êtes choqués par ma fameuse soupe de poisson qui est faite à base de têtes de poisson, eh bien il ne faut pas car celle qui est vendue en supermarché est faite de la même façon mais avec du poisson souvent pas très frais et aussi on vous la fait payer à un prix incroyable par rapport à ce que c’est.

Je ne vais pas m’embarquer dans des débats mais je préfère défendre ma recette et vous assurer que si vous aimez le goût du vrai, eh bien c’est là que ça se passe. Ce n’est pas cher, c’est bon et surtout on vous aurez bonne conscience de n’avoir rien jeter.

Cette recette est typique de l’île Maurice, ce n’est aujourd’hui une spécialité que vous trouverez dans les restaurants mais c’est plutôt une soupe familiale que l’habitant prépare à partir de ce qu’il a. Le riz était l’aliment de base, il est mis à l’honneur dedans. Sinon, normalement on peut mettre dans cette soupe du chouchou/chayotte (légume exotique), du giraumon (ou ici potimarron ou courges)…C’est une soupe qui se suffit à elle-même car il y a tout dedans, du poulet, des féculents, des fibres etc. Bonne découverte à vous plus bas ! En plus, le potimarron fond dans la bouche dedans, ça change du mixé !

soupe rustique

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Soupe de poisson et rouille maison !

Une soupe ensoleillée pour accompagner l’automne

Une soupe de poisson pour démarrer l’automne, ça peut être pas mal non? Pas facile de trouver du temps depuis la rentrée pour le blog mais on ne lâche rien et on s’accroche jusqu’au bout ! Cette recette de poisson fait partie de la saga de recettes à base de maquereaux. Aimant accommoder les restes, innover et n’aimant pas gaspiller, j’ai trouvé une façon de faire de la soupe de poisson par un moyen assez économique et goûteux.

Tout d’abord avant de délivrer mon petit secret, je tiens à préciser que chaque culture a ses propres habitudes alimentaires et je pense que l’on ne peut pas juger la cuisine d’un pays de « dégoûtant » tant que l’on ne l’a pas goûtée. En France, on mange bien des escargots et dans d’autres pays non, en Chine on mange du chien, dans certains pays d’Afrique on mange des insectes donc bon…

Ma soupe de poisson, je ne la réalise qu’à partir de têtes de poisson ! Quoi ? Vous pensez avoir mal lu ? Eh non ! Dans ma famille, à Maurice, on mangeait la tête du poisson, enfin pas les jeunes mais plutôt les anciens, les vrais de vrais et j’ai toujours été habituée à cette partie du poisson. J’ai une tante qui faisait du poisson frit et qui me donner l’œil à manger après car il était tout croustillant, je vous rassure en disant que cela n’avait plus l’aspect d’un œil mais bien l’aspect de quelque chose de mangeable. La tête du poisson tout comme la carcasse du poulet, servait également à donner du goût à certains plats.

Fan de soupe de poisson, j’ai fini par trouver l’occasion d’en faire et ceci à la fin de l’été. Après avoir accumulé des têtes de poisson que je congelais au fur et à mesure, je me suis mise à faire des conserves de soupe de poisson pour l’automne et l’hiver. Petit conseil, c’est le genre de soupe à faire en gros car ça demande du temps de préparation. En ce qui concerne la rouille, j’ai utilisé un mélange spéciale rouille que fait LA CALE AUX ÉPICES. Pour la réaliser, il vous suffit juste de faire une mayonnaise, un peu plus aillée et en ajoutant un peu d’épices à rouille.

Soupe de poisson Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Atelier cuisine : soupe japonaise, un Rāmen au boeuf braisé revisité !

Alors qu’est-ce qu’un Rāmen ? Tout simplement une soupe japonaise aux nouilles accompagnée de viande ou de poisson / fruits de mer, servie dans un grand bol !

À vrai dire, je n’en ai pas la recette et ne l’ai pas recherchée mais étant habituée à décrypter les goûts des plats et à les reproduire grâce à la mémoire de mes papilles, je me lancée dans la confection de ce plat.

J’ai eu l’occasion de le manger au restaurant le Chikoja, au 14, rue Sainte-Anne à Paris, à côté du métro Pyramides. C’est un petit restaurant sympa, rapide et pas très cher. La cuisine que l’on peut y trouver est un mix entre la cuisine coréenne et japonaise, étant donné qu’il y a des similitudes entre les deux. Les patrons sont très gentils et vous accueilleront toujours avec le sourire.

J’espère que ma recette vous plaira, j’ai vraiment essayé de faire au mieux par rapport à mes souvenirs !

Ramen au boeuf braisé Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !