Riz brouillé aux oeufs et à la tomate, une recette mauricienne sans prétention mais très goûteuse !

Une recette simple pour accommoder un reste de riz !

Vous rentrez manger rapidement un midi et pas le temps de se mettre pendant 3 heures aux fourneaux ? Pas de panique, ce plat est fait pour vous ! Et comme le titre l’indique, la recette est composée de produits basiques que l’on trouve facilement dans ses placards. Alors même en ayant peu d’ingrédients vous pouvez toujours confectionner un plat complet et goûteux.

Pour vous parler un petit peu du riz, il faut savoir que c’est une céréale de la famille des Poacées qui est cultivée dans les régions tropicales pour son fruit riche en amidon. C’est l’alimentation de base de près de la moitié de la population mondiale, ce qui représente beaucoup de personnes… Il existe plus de 40 000 variétés de riz qui ne sont évidemment pas toutes destinées au commerce.

Je vous ai donné ici la base du plat mais vous pouvez adapter cette recette avec les ingrédients que vous avez dans vos placards, en remplaçant par exemple les oeufs par du poulet ou même du thon ! Cette recette est spécialement réalisée pour cette période de confinement et est en collaboration avec Tilda. C’est une recette qui me rappelle ma maman qui savait toujours sublimer un reste de riz ! Manger ce riz, c’est aussi manger un souvenir. D’ailleurs, si mes souvenirs sont bons, c’est une recette qui vient de ma grand-mère paternelle ! Je vous laisse découvrir la recette plus bas !

Lire la suite

Biscuits Champagne : biscuits viennois fondants traditionnels pour l’heure du thé à l’île Maurice !

Un petit plaisir sucré de l’île Maurice et un beau souvenir d’enfance !

Le biscuit champagne est un petit gâteau typique de l’île Maurice que l’on mange généralement au petit déjeuner ou encore pour le gouter ou je dirai même à toute heure. Ce biscuit tire ses origines de l’histoire du pays, en effet les Anglais étaient très présents dans notre culture avec leur tradition de prendre le thé. C’est pourquoi le biscuit champagne est très proche du biscuit viennois ou « Viennese biscuit ou whirl » en anglais.

Les Anglais sont très friands du « tea time » comme les Mauriciens d’ailleurs, c’est pourquoi il faut toujours un petit biscuit pour accompagner sa boisson chaude. Le biscuit champagne est idéal car il ne se détache pas avec le liquide il reste assez « compact » et fondant à la fois. En France, ce que nous appelons biscuit champagne n’a rien à voir avec la version mauricienne, c’est un faux ami car ici on fait référence aux boudoirs. J’ai pu découvrir que notre biscuit champagne avait un sosie italien : le Paste di meliga.

Le biscuit champagne, c’est la gourmandise addictive de mon enfance que je pouvais manger non-stop tellement c’était bon. De plus, on pouvait aussi bien retrouver les gros modèles en boulangerie que les petits paquets avec une belle rangée de ces magnifiques biscuits.

Je vous propose donc ma recette qui a été inspirée du site ebox mais que j’ai refaite à ma façon. Je vous la laisse découvrir plus bas ! N »hésitez pas à me partager votre anecdote à vous !

Lire la suite

Les Œufs Rôtis mauriciens (Dizef roti en créole) : des mets au visuel très curieux mais au goût fameux !

Oh mais ce sont des œufs noirs ! Mais quel est leur secret ?

Je ne sais pas si vous êtes comme moi mais quand je reçois des convives à la maison, j’ai tendance à vouloir les surprendre avec des aliments/spécialités qu’ils ne connaissent pas dont les Œufs Rôtis mauriciens appelés « Dizef roti » en créole ! Hehe car oui j’ai cette chance d’avoir cette autre culture bien ancrée en moi qui est la culture mauricienne.

Cette spécialité est souvent dégustée en apéro (hors d’œuvre) ou coupée en quartiers et servie sur des « Mines bouillis » qui sont des nouilles cuites à l’eau. Encore une fois, les Sino-mauriciens ont fait fort avec cette invention aussi facile que bonne ! Il faut savoir que ces œufs se mangent froids et qu’ils conviendraient aux Français qui souhaiteraient faire un buffet froid original pendant les périodes de chaleur/beau temps.

Une déclinaison également sympathique avec les oeufs rôtis : les Pao ! Les Pao sino-mauriciens sont des brioches cuites à la vapeur fourrées aux poulet, saucisses chinoises et oeufs rôtis ! C’est assez original et ça permet de tester autre chose !

Je vous laisse découvrir la recette plus bas en espérant vous avoir inspirés et fait découvrir autre chose. Vous savez désormais comment attiser la curiosité de vos invités ! Vous comprendrez d’ailleurs que « rôtis » ici n’était ni plus ni moins pour la couleur des œufs ! Pour voir la vidéo de la recette, c’est plus bas et rendez-vous sur ma chaîne YouTube http://bit.ly/2yXSvPJ .

Lire la suite

Mine frit : nouilles de blé sautées à la mode sino-mauricienne !

L’île Maurice dans vos assiettes !

Le mine frit est une spécialité mauricienne que l’on trouve dans la plupart des restaurants à l’île Maurice et également chez des vendeurs de rue car c’est un plat « street food ». C’est très bon, copieux et très simple à réaliser !

Ce plat est composé de nouilles « fraîches » sautées cuisinées avec des sauces asiatiques et agrémentées de viande (généralement du boeuf ou du poulet et même parfois des saucisses chinoises), de crevettes et oeufs. Cette recette ressemble beaucoup à celle du riz frit, sauf qu’à la place des nouilles on y met du riz.

Le mine frit nous vient des Sino-mauriciens (Mauriciens aux origines chinoises/hakka) et c’est vraiment le plat aimé de tous, on le prépare pour de grandes réunions de famille, quand on veut se faire plaisir ou alors on le mange au restaurant, où il est servi juste comme il faut : parfaitement. Quand il y a plein de choses dans le mine frit, on l’appelle « mine frit » spécial. Je vous laisse découvrir sa recette plus bas en espérant que vous l’aimerez autant que moi surtout que je l’ai réalisé avec des mines maison.

Lire la suite

Pâte à mines « frais » : Nouilles sino-mauriciennes maison avec et sans laminoir !

A l’île Maurice, acheter des mines frais est monnaie courante mais que faire lorsque l’on en trouve pas ?

Les Mines ou encore « nouilles » possèdent plusieurs dénominations pour désigner un plat délicieux qui mettra toute l’île Maurice d’accord. Ce plat est évidemment d’origine asiatique mais il est proposé dans la plupart des restaurants à Maurice et c’est surtout un plat « street food » que l’on peut trouver à chaque coin de rue notamment dans les snacks. A Maurice, j’allais manger des « Mines bouis » chez Ah Youn à Vacoas et j’aimais vraiment trop cela !

Ce plat est particulièrement apprécié par les Mauriciens pour son goût unique mais surtout pour son prix qui est vraiment très abordable. Les mines ou nouilles peuvent être accompagnés de viande, de poulet, d’oeufs rôtis et sautés avec tout plein de chose dont des crevettes et plein de légumes avec des oeufs et de la viande.

Une chose est sûre, c’est un véritable délice. Je vous laisse donc découvrir ma recette de mines ci-dessous qui vous permettra ensuite de cuisiner plein d’autres spécialités ! En cette période de confinement, le vrai goût des choses me manquait terriblement !

Lire la suite

Tarte banane : le goûter classique des Mauriciens !

Une bonne façon d’utiliser vos bananes ou autres fruits trop mûrs !

La Tarte à la banane mauricienne est une véritable spécialité de notre île ! Chez nous, nous n’avons pas un aussi large choix de pâtisseries comme en France mais le peu que nous avons est extrêmement bon. La tarte à la banane contribue également à alimenter notre heure de thé qui est particulièrement sacrée chez nous !

À l’île Maurice, on trouve généralement cette tarte en petits formats, c’est-à-dire en tartelettes mais cette fois-ci, j’ai décidé de la faire en grand format. La Tarte, telle qu’elle est présenter n’a aucun souci à la découpe, au contraire !

Les pâtisseries à Maurice se vendent aussi bien dans la rue que dans ce que l’on appelle des « tabagies » sortent de bureaux de tabac où l’on trouve même à manger. La culture street-food est très ancrée ! Chaque personne a sa recette et comme je le dis toujours, faites les recettes selon ce que vous dit votre cœur. Et d’après quelques commentaires de mes lecteurs, il parait que nous trouvons la meilleure tarte à la banane de l’île chez Evelyn à Mahebourg. Et si vous n’avez pas de bananes mais un autre fruit qui commence à être mûre, la recette marchera tout autant. Le principe est de ne rien gaspiller ! Sur ce, je vous laisse découvrir ma recette plus bas. Merci à mon partenaire Librefruit Saint Marcel pour tous leurs bons produits !

Lire la suite

Salade russe : Salade de betteraves, pommes de terre, carottes et oeufs ! Un classique du « pique-nique » à l’île Maurice !

Une spécialité étonnamment mauricienne !

Cette salade à un nom particulier malgré qu’elle soit originaire de l’île Maurice. J’ai pu découvrir également que cette salade était connue à La Réunion mais aussi à Madagascar. Elle peut être servie en entrée ou en plat principal avec un accompagnement qui sont généralement des grillades ou du poulet frit ou encore rôti. Les tamouls mangent cette salade en accompagnement avec le biryani ! Le nom de cette salade doit certainement venir de la combinaison qui compose cette salade ainsi que le fait que les Russes aiment beaucoup ce genre de salade, le nom Salade russe existe vraiment, mais c’est une toute autre spécialité qui contient est entre la Piémontaise et la Macédoine.

C’est un plat frais qui me rappelle des souvenirs d’enfance, ma mère m’en préparait lorsqu’on allait faire des pique-niques lors des fêtes sur la plage. On mangeait cette salade avec du pain d’où sa désignation « Plat au pain ». Je vous mets le lien d’une recette qui accompagne très bien cette salade, les brochettes de poulet, crevettes et ananas. Je vous laisse découvrir ma recette plus que j’ai visuellement « revisitée » sous forme de Carpaccio et destructurée afin que l’on voit tous les éléments qui compose cette salade !

Lire la suite

Une idée de repas de Pâques express pour vous faire voyager en cette période un peu spéciale : Brochettes d’agneau à la mauricienne, houmous de haricots blancs et naans au beurre d’ail !

Un repas original et savoureux !

Le repas de Pâques se fait généralement en famille avec un traditionnel gigot d’agneau mais d’ailleurs, pourquoi mange t’on cette viande à Pâques ? Et bien cette tradition tire ses origines de la religion. Dans la religion chrétienne Pâques célèbre la résurrection de Jésus et nous mangeons de l’agneau en souvenir du Christ, présenté comme «l’agneau de Dieu qui enlève le péché du monde» et de son sacrifice sur la croix. Voilà un peu d’histoire sur cette fête devenu également (et surtout) symbole de chocolat pour les enfants !

Au vue de la situation actuelle j’ai décidé de vous préparé un repas express à l’occasion de cette fête mais avec des ingrédients que l’on peut facilement avoir. Des brochettes d’agneau mariné (Pour tout de même rester dans la tradition), accompagnées d’un houmous d’haricots blancs et de ses naans au beurre d’ail. Vous l’avez remarqué, c’est un repas fusion comme je les aime où nous retrouvons la culture française, libanaise et indienne. Cela me vient de ma culture mauricienne qui est très inspirée de ces pays de part ses ancêtres.

Concernant le houmous, sachez que c’est un accompagnement idéal avec la viande et qu’il convient très bien pour les végétariens. Je dis ça car je pourrais en manger tous les jours, je suis folle amoureuse de ce plat ! Mais, il faut savoir que l’appellation « houmous » nécessite la présence de tahin (Pâte de sésame), sinon vous ne pouvez pas appeler cette préparation du houmous. Concernant les naans, vous pouvez les comparer au rotis mauriciens qui sont tout autant délicieux. Ces naans ont été adaptées avec de la levure chimique car c’est ce que tout le monde a dans son placard. Après ces explications, passons maintenant à la préparation du repas !

Lire la suite

Riz frit « express »: riz « cantonais »mauricien au poulet, crevettes et légumes ! Une recette à adapter avec la viande et les légumes de son choix !

Un plat sino-mauricien très complet et goûteux qui plaira beaucoup à vos familles et vos proches !

Pour la petite explication, le riz frit mauricien n’a rien avoir avec le riz cantonais « français », je dis bien français car ici je trouve que l’on sert tout et n’importe quoi dans les restaurants chinois ou plutôt asiatiques ! En plus c’est la plupart du temps que du surgelé et c’est loin d’être bon et goûteux ! Evidemment, je parle des restaurants qui ne sont authentiques car des vrais restaurants chinois, il y en a mais il faut bien les chercher !

A l’île Maurice, on a la chance d’avoir un héritage « Hakka » et la cuisine se veut exquise et pleine de saveurs. Elle s’apparente à la cuisine chinois de la Malaisie ou encore de celle de Hong-Kong ! Le riz frit, c’est souvent l’un des plats que l’on fait lorsque l’on reçoit beaucoup de monde à la maison mais je dirai que celui que l’on fait n’est pas aussi bon que celui que l’on trouve dans les restaurants sino-mauriciens. Là où vous pouviez déguster un bon riz frit à l’île Maurice, c’est au restaurant de David à Rose-Hill, Le Pékinois, mais il n’existe plus ou du moins il s’est apparemment transformé en Steak House.

Comme pour toutes les recettes, j’ai ma façon de faire, mes astuces et il en va de même pour le riz frit, je fais comme je le sens et avec mon expérience des goûts, ce que mon palais me dit… Ce riz frit est pour une dizaine de personnes et si jamais il vous en reste, sachez qu’il se garde très bien au réfrigérateur comme au congélateur et il est même bien meilleur le lendemain comme beaucoup de plats. Pour moi cette recette est bonne quand elle est « simple »et qu’il n’y pas une tonne d’éléments dedans. Je vous laisse découvrir ma recette plus bas.

Lire la suite

Oundè vegan : Perles indo-mauriciennes revisitées à la farine de riz rouge grillée à l’huile de coco, cardamome, noix de cajou et cranberries

Une sucrerie typique de l’île Maurice ré-adaptée pour les vegans et les intolérants au gluten et lactose !

Le mot « Oundè » en tamoul signifie tout simplement « boulettes » et ici ce sont finalement des petites boules de farine de riz grillé parfumées à la cardamome et enrobées de noix de coco.

Cette recette est de souche indienne, mais nous, les Mauriciens, nous nous la sommes bien appropriée ! Ma recette est très simple à réaliser et a été pensée pour pouvoir décliner la recette traditionnelle qui existe déjà sur le blog mais de façon rapide ! De plus, tous les produits que j’ai utilisés sont adaptés pour les vegans !

Ici, pendant le confinement, j’ai fait ces petits gâteaux avec ce que j’avais sous la main et en pensant aussi aux personnes qui ont une alimentation différente de la mienne qui sont les vegans. J’avais acheté de la farine de riz rouge grillée à Gare du Nord et je n’avais jamais eu l’occasion de l’utiliser alors là c’était l’occasion. Je vous laisse découvrir ma revisite plus bas !

Lire la suite