Browsing Tag

crêpes

« Galettes Manioc », crêpes sans gluten mauriciennes garnies de sucre et de noix de coco râpée pour la Chandeleur !

Une recette sous les conseils de ma maman ! Apparemment un classique street-food à Curepipe !

Hello les gourmands ! Eh oui, voici encore une occasion de plus pour manger ! C’est incroyable comment tout est fait dans ce monde et tout particulièrement en France pour que l’on mange en permanence ! Je me répète mais après les fêtes de fin d’année, c’était l’Épiphanie, puis là la Chandeleur, arrivera ensuite Mardi Gras, Pâques…enfin tout pour entretenir ma ligne (courbe).

Pour parler de la Chandeleur, je voulais quand même proposer et plus est originale. Le principe des galettes manioc est qu’elles sont assez consistantes. Je m’explique mieux, si vous en mangez une, vous êtes déjà calés contrairement aux crêpes françaises que l’on peut manger à l’infini. C’est donc très bien pour la ligne car cela nous pousse à en manger moins.

De plus, si vous êtes intolérants au gluten, cette initiative est très bien. Par contre, il faut faire des choix et là je ne sais pas si cela serait une bonne idée de remplacer le lait par un autre, j’ai peut que ce soit risqué et que les crêpes soient ratées . À tester !

Pour tout vous avouer, j’ai décidé de faire une recette mauricienne que je n’avais jamais mangée ! C’est ma mère qui m’a dit que l’on pouvait acheter dans la rue à l’île Maurice, ce que l’on appelle des « Galettes Manioc » et que c’était très bon. En réalité ce qui diffère de la farine de blé en plus de ce que je viens de vous raconter, c’est que le manioc est plus « élastique » et je trouve que c’est cette texture qui rend la crêpe plus copieuse. Ma mère a ajouté que l’on pouvait en acheter dans la rue à Curepipe à l’île Maurice ! La recette est très simple et très bonne. Je vous laisse la découvrir plus bas.

Photographie et recette réalisées pour le Centre Commercial de Saint Sever à Rouen à l’occasion des Rendez-vous gourmands !

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Crêpes salées mauriciennes {sans œufs – sans lait} accompagnées d’un satini cotomili (Chutney de coriandre)

Une bonne façon de célébrer la Chandeleur tout en ayant bonne conscience ! (Deux recettes en une ici )

Ah les crêpes ! Qui n’aime pas ça? Néanmoins, je ne sais pas si vous l’avez remarqué mais toute occasion est bonne pour toujours manger des plats festifs et en ce sens riches. Car oui, après Noël, il y a eu l’Épiphanie, puis là la Chandeleur et suivront ensuite Mardi Gras ainsi que Pâques! Que de bonnes occasions pour se faire plaisir…mais ce n’est pas tout ! C’est qu’avec tout cela les bourrelets commencent à surgir de partout alors mon alternative est la recette que je compte vous livrer ci-dessous. Une version light mais exotique de la Chandeleur ! Du grand moi quoi !

Nous les Mauriciens, nous sommes des épicuriens et aimons les bonnes choses. Cependant, nous savons aussi dire stop aux calories, nous mangeons beaucoup de légumes et surtout pouvons facilement nous passer de viande ou autres produits d’origine animale. Ce cas s’applique plus pour les Indo-mauriciens (ceux dont les ancêtres étaient Indiens hindous) car ils ont l’habitude de faire des carêmes. Cette démarche est une preuve qu’ils peuvent résister à la chaire et surtout une preuve de foi.

Ainsi les crêpes salées végétaliennes font partie de mon enfance et me rappellent cruellement mon pays. Enfant, déjà j’en raffolais ! C’était même un luxe pour moi d’en manger, comme quoi si vous habituez vos enfants à manger de la sorte dès leur plus jeune âge, la viande ne sera plus une nécessité pour éprouver du plaisir en mangeant.

Le « Satini cotomili » en créole est très consommé dans la cuisine mauricienne, elle accompagne très bien toute sorte de beignets salés par exemple. Sa recette vous servira ainsi pour d’autres recettes que je publierai au fur et à mesure. Je vous laisse découvrir ma recette de crêpes salées plus bas ainsi que celle du chutney de coriandre.

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !