À propos

Bonjour, je m’appelle Kristel, suis originaire de l’île Maurice et vis en France depuis maintenant 7 ans. J’ai longtemps hésité à vous raconter mon histoire mais aujourd’hui je suis prête à tout vous dévoiler car c’est ce « tout » qui m’a permis de grandir et de vivre ma passion pour la cuisine.

Commençons par le début et plus précisément par mon enfance. J’étais une enfant qui aimait véritablement manger, j’étais dans une famille où le fait de bien manger était vital. Quand j’étais malade, ma mère me disait toujours : « C’est parce que tu n’as pas assez mangé! »

Pour mes anniversaires, je ne demandais pas de cadeaux mais je demandais à ce que l’on aille au restaurant car je ne manquais de rien et pour moi le fait de manger, c’est ce qu’il y avait de plus vrai dans la vie.

Paradoxalement, je détestais la cuisine car les seules fois où ma mère ou ma sœur, deux cuisinières dans l’âme, me demandaient de venir, ce n’était que pour éplucher les légumes ou faire la vaisselle et cela ne m’a jamais donné envie car je pensais que la cuisine se résumait à être de corvées. Petite parenthèse avant de faire le lien avec la suite, renoncer à manger ne m’a jamais traversé l’esprit, c’est étrange non? Ma sœur qui était une petite mangeuse laissait toujours son assiette ou n’aimait pas tout, ma mère se plaignait toujours d’elle et moi en tant que sœur aimante, je savais me sacrifier pour récupérer son assiette, bien sûr après quoi je me resservais.

Du coup, la cuisine était juste un lieu de passage pour moi et je passais plus de temps à peindre des tableaux ou à faire des esquisses, qu’à m’intéresser à ce qui aujourd’hui est sans aucun doute devenu ma plus grande passion. Car oui, avant d’être cuisinière amatrice, j’étais une artiste en herbe.

Première raison qui m’a poussée à cuisiner : l’amour. Je suis éperdument tombée amoureuse d’un petit Français qui avait déjà été marié ayant deux enfants, je voulais à tout prix être à la hauteur au niveau culinaire pour cette famille qui aujourd’hui est la mienne et puis j’avais la pression car je me disais : « Ma pauvre Kristel, déjà que tu ne sais pas faire grand chose dans une maison, si en plus tu laisses ta famille mourir de faim, eh bien tu vas vite déguerpir! »

Deuxième raison qui m’a poussée à cuisiner : le côté artistique. C’est en arrivant en France pour mes études en 2008, plus précisément à Bordeaux, là où se trouve la Reine des blogueuses, Anne Lataillade du blog Papilles & Pupilles, que j’ai compris que la cuisine, c’était aussi de l’art, se montrer créatif en tout temps et être toujours dans un sentiment d’évolution et de découverte. La France, étant réputé pour sa gastronomie m’a vraiment donné envie de maîtriser cet art.

Troisième raison qui m’a poussée à cuisiner : la nostalgie. Avant de m’attaquer à la cuisine française ou autres types de cuisines d’ailleurs, je me suis d’abord penchée sur la cuisine de mon pays. Je pense qu’avant toute chose, j’avais besoin de me remémorer tous mes souvenirs d’enfance, ceux de mon adolescence et pour cela, le fait de manger de bons petits plats mauriciens pouvaient de me transporter chez moi. Je voyageais rien qu’en mangeant et en fermant les yeux, c’est pas génial ça?

Quatrième raison qui m’a poussée à continuer : les rencontres. En 2010, j’ai été sélectionnée pour participer à l’émission Côté Cuisine sur France 3 aux côtés de Julie Andrieu pendant 4 jours. Cette rencontre a changé ma vie, car j’ai vu en cette personne un modèle à suivre, j’ai découvert un nouveau métier et cette expérience m’a réellement provoqué un déclic. J’ai eu la chance de côtoyer lors de l’émission les Chefs suivants : Michel Roth, Michel Portos, Gérard Cagna et Stéphane Carrade. Je remercie également Laetitia Vans, fabuleuse journaliste qui m’a encouragée et qui m’a donné l’idée de créer un blog, c’est elle qui m’a parlé de Papilles & Pupilles, le premier blog culinaire que j’ai suivi.

Cinquième raison qui a fait que je n’ai rien lâché : les encouragements de ma coupine La Queen Mama, formidable blogueuse maman illustratrice, qui a vraiment cru en moi et en ma cuisine ! Alors je te dis vraiment un grand merci pour qui tu es et de m’avoir suivi depuis le début si tu me lis Fabienne!

Illustration de moi par elle :

L'atelier de Kristel

Comment puis-je décrire ma cuisine et de quoi est-elle inspirée ?

  1. Ma culture mauricienne : la base c’est quand même de là d’où me vient tout ce que je sais, je ne cuisinais pas mais était déjà un fin gourmet et surtout aimais tout de la cuisine de mon pays.
  2. Mes voyages : mes parents étaient vraiment exceptionnels car ils m’ont baladé partout avec eux à travers le monde et cela m’a vraiment apporté une ouverture d’esprit très jeune et m’a fait connaître plein de spécialités différentes.
  3. Mes études : ayant étudié les langues étrangères et été entourée par un cercle de personnes très cosmopolite, je me suis imprégnée des habitudes alimentaires de tout ce petit monde grâce à ma curiosité et ma soif d’apprendre.
  4. Ma vie estudiantine : faut se l’avouer, à moins d’être issu d’une famille plein aux as, quand on est étudiant, on fait vraiment de la cuisine avec les moyens que l’on a. Grâce à mon côté créatif et à mon héritage culturel, j’aimais accueillir du monde dans mon petit appart à Bordeaux, leur mitonner des petits plats et j’ai vraiment développer ce côté « démerdard », « avec les moyens du bord ». Eh oui pas facile lorsque l’on a qu’une kitchenette et pas beaucoup de matériel !
  5. Ma vie de belle-maman étudiante : Après ma licence, je suis vite tombée dans la cour des grands, je me suis mariée, j’ai dû prendre ma place en tant que belle-maman. En plus, parallèlement je continuais mon Master à Paris alors que je vivais à Évreux, je passais 4h dans les transports tous les jours pendant 2 ans et malgré tout j’arrivais à cuisiner avec mes fonds de frigo et de placards. Car oui, quand on n’est jamais là, on ne prend pas le temps d’aller aux courses tout le temps.
  6. Ma vie sans permis de conduire : Non seulement je n’avais pas le temps de faire les courses mais quand j’avais le temps, je ne pouvais pas toujours me déplacer car pas de permis de conduire et à la campagne, ça ne pardonne pas ! Du coup je faisais des réserves, des grosses courses et j’arrivais à cuisiner et à tenir pendant deux mois à chaque fois.
  7. Mon côté très esthétique et imposant : Avant de m’attaquer à la cuisine, j’ai plutôt eu un parcours « mode » ou plutôt de « modèle ». Les kilos en trop étaient à l’époque exclus de ma vie et je n’avais pas encore de vie de famille. J’ai eu l’occasion d’être Ambassadrice pour la ville de Bordeaux et participer à plusieurs projets beauté & mode.

Où en suis-je aujourd’hui et pourquoi le blog?

Pour tout vous dire, au début j’avais décidé de créer un blog dans le cadre de mes études. Je m’explique : en 2013, j’ai commencé un Master en Marketing Digital & Médias Sociaux à Sup de Pub Paris et à l’époque, internet, c’était vraiment du chinois pour moi.

Un an avant j’avais entamé un stage de reconversion chez 750grammes en rédaction web car je voulais faire un métier ayant un rapport avec la cuisine. Le problème, c’est que je n’ai pas tenu longtemps car je ne comprenais rien à ce milieu. De plus, quelques mois avant, je faisais le casting de MasterChef saison 3, avait été sélectionnée pour l’épreuve de la grande cuisine et me rendais compte de tout n’était que du cinéma, à mon grand damne.

masterchef

Un an après, je me suis dit qu’il valait peut-être mieux étudier le sujet pour ensuite me lancer en rédaction culinaire. Afin de comprendre les thématiques abordées lors de mon Master, j’ai lancé mon blog car c’était un bon moyen d’apprendre les choses de façon ludique.

Cette année, cela fait donc depuis 2 ans que mon blog a été créé. Cependant, j’ai beaucoup évolué en fonction de mes rencontres et à partir du moment où j’ai obtenu mon diplôme en Journalisme, Médias Numériques & Brand Content en juin 2015.

Sup de Pub

C’est ainsi que j’ai décidé de faire la refonte de mon blog, développer un planning et une ligne éditoriale, de penser à une stratégie de contenu et tout simplement de mettre en pratique tous mes acquis en web.

Ancienne version du blog :

Ancien blog

Aujourd’hui, j’ai pris le taureau par les cornes et veux en premier vous faire partager ma passion pour la cuisine, vous faire découvrir ma vision de la cuisine en passant par l’île Maurice, la France ou tout simplement en accommodant les restes. Mon vécu m’a forgé une identité culinaire qui j’espère vous séduira.

N’hésitez pas à me contacter pour toute autre question : hello@latelierdekristel.com

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 Commentaires

  • Répondre frederique 9 février 2016 at 10 h 34 min

    Hello Kristel
    J’ai aimé et du coup profité de ta recette de bol renversé pour fêter le nouvel an chinois hier soir. Voici le lien vers ma recette avec celui vers ton blog of course
    http://thecrazyoven.com/2016/02/08/nouvel-an-chinois-et-bol-renverse/

  • Répondre la gourmandise de violette 11 avril 2016 at 10 h 26 min

    Grâce aux toqués, j’ai pu connaitre ta page, gourmande comme j’aime. Quelle belle évasion chez toi. Et en plus, j’ai trouvé un superbe endroit pour me procurer des épices ( la cale aux épices)

  • Répondre Jini Constant 21 juillet 2016 at 11 h 42 min

    Merci pour la recette paté thon, moi qui n’est pas du tout « pastry », j’ai trouvé cette recette pas compliqué du tout. J’aurai bientôt pouvoir le mettre en oeuvre car j’ai un réunion de famille pour très bientôt et ça demanderai des gadjaks! Jini, UK

  • Répondre anne 28 août 2016 at 9 h 25 min

    Merci pour le clin d’oeil, je suis touchée 🙂

  • Répondre Lina 7 septembre 2016 at 19 h 37 min

    Franchement, je craque sur ce blog!

  • Laisser un commentaire