Poulet Korma « express » : une sauce indienne à base d’épices, de yaourt et de noix de cajou/amandes !

Comment se croire au restaurant indien en bien mieux rien qu’en piochant dans ses placards de cuisine !

C’était un jour où je recevais une copine, Carole, où j’ai improvisé notre déjeuner car elle m’avait ramené un mix qu’elle avait acheté pour réaliser des naans de chez Milia ! Honnêtement j’étais très sceptique au début car j’aime bien tout faire moi-même ! Bref…croyez le ou non mais j’ai été bluffée par ce mix car les naans étaient délicieux 🤤 ! Parce que je voulais changer du curry masala ou du butter chicken, j’ai décidé de faire un poulet korma après avoir m’être inspirée du livre de Valéry Drouet sur le « Curry » ! Évidemment je n’ai pas suivi la recette car je n’avais pas tous les éléments mais cela m’a guidée ! J’ai donc refait ça à ma sauce avec ce que j’avais dans mon frigo et dans mes placards !

En tout cas, nous avons bien mangé et j’en referai une autre fois, c’est certain ! Finalement ne pas avoir eu les bons ingrédients ou d’avoir refait ça à ma façon, ça a eu du bon car c’était du vite fait ! Évidemment, ce n’est pas la recette traditionnelle mais le goût y était ! Pour moi, c’est le principal ! D’ailleurs, plus je cuisine et moins j’ai envie d’aller faire des restaurants indiens sauf si je suis garantie de la qualité car j’ai remarqué que souvent ils utilisaient des sauces toutes faites…après si on m’en propose un de qualité, j’irai tester plaisir, vous avez de bonnes adresses ? A Evreux, j’aime bien le Punjab Rana, place Dupont de l’Eure ! Je vous laisse découvrir ma recette plus bas !

Lire la suite

Rissoles mauriciennes de poulet au thym, persil & oignon : une recette qui me rappelle Amaye, ma grand-mère maternelle !

Une bonne idée de recette facile pour l’apéro à la Mauricienne : souvenir de mes grands-parents maternels !

Il y a peu, je vous ai partagé la recette des rissoles au thon. Comme pour beaucoup de gadjaks, il y a plusieurs farces différentes ! Ici j’ai décidé de vous présenter la farce au poulet mais pas n’importe laquelle.

Ces rissoles, ce sont les rissoles de ma grand-mère maternelle. Pour la petite histoire, j’ai passé quasiment toute mon enfance chez mes grand-parents maternels. Ils se sont beaucoup occupés de moi et m’ont enseigné les valeurs que j’ai actuellement.

Mon grand-père croyait beaucoup en moi et m’aidait à l’école. Pendant ce temps ma grand-mère, lorsqu’elle le pouvait encore, cuisinait tant bien que mal pour satisfaire les papilles assez exigeantes de son mari. Je faisais des sauts dans ma cuisine pour voir ce qui se mijotait. Elle cuisinait souvent avec ma tante Kamini et elles deux préparaient les rissoles.

Ce n’est vraiment pas une recette compliquée mais tellement remplies de nostalgie et où quand je ferme les yeux, je me retrouve propulsée à l’île Maurice, avec mes grand-parents qui ne sont plus de ce monde mais je garderai toujours dans mon coeur et à qui je dois beaucoup pour mes connaissances sur la cuisine mauricienne. Sur ma photo, un clin d’oeil avec le papier journal en tamoul car c’est la communauté d’où je viens également. Je vous laisse découvrir la recette plus bas.

Lire la suite

Carry Masala de poulet avec des pommes : Une belle recette colorée de l’île Maurice !

La recette de base à manger lorsque l’on va à l’île Maurice !

Le curry de poulet est l’un des plats les plus appréciés par les mauriciens et c’est aussi l’un des plus faciles à préparer. En effet, c’est un plat très populaire dans le pays, il est servi avec des pommes de terre fondantes, on le retrouve sur beaucoup de tables notamment lors des repas en famille ou lors de certaines fêtes religieuses.

J’ai concocté cette recette suite à la demande de Christophe afin que ses clients puissent se référer à celle-ci lors de l’achat de Masala. Le Masala, c’est vraiment la base de la cuisine mauricienne, c’est un mélange d’épices que l’on pourrait également appeler « Curry ». En créole mauricien, on appelle le plat ci-dessous « Carry » ou « Carry Masala », attention ce n’est pas la même chose qu’à la réunion car le « Cari réunionnais » serait plus une rougaille mauricienne et l’équivalence pour cette spécialité serait le Poulet Massalé là-bas.

Ce plat peut être fait avec ou sans petits pois mais moi je trouve que c’est vraiment exquis avec ! De plus ça donne de la couleur et s’il vous arrive de faire des petits pois en accompagnements parfois et qu’il vous en reste, vous pouvez les recycler en les intégrant dans un bon Carry Masala de poulet (en créole dit Carry Poulet). On mange ce plat en sauce avec du riz blanc ou des Rôtis/Faratas qui sont des espèces de galettes servies en guise en pain. la recette viendra bientôt ! Je vous laisse découvrir la suite plus bas. Belle journée !

Lire la suite

Pasta Bowl à la mauricienne : une improvisation et création avec les fonds de placard et de frigo !

Une recette idéale pour vos pique-nique

Cette recette est simple et rapide à réaliser, lorsque vous n’avez pas le temps de rentrer manger ou simplement lorsque vous avez prévu une journée entre amis ou en famille pour pique-niquer. J’ai d’ailleurs moi-même réalisé ce plat pour mon mari et ma belle-fille qui allaient passer une journée en mer pour pêcher.

C’est un repas complet et sain qui vous permettra d’être calé pour le reste de la journée ! Pour vous parler un peu du corned beef qui est peu connu en France, il faut savoir qu’il se présente souvent sous forme de conserve. Corned-beef vient de l’anglais beef qui signifie viande de boeuf et corned qui signifie assaisonné de grains de sel.

En attendant, je vous laisse découvrir la recette plus bas !

Lire la suite

Bouillon « crabe » : Bouillon mauricien adaptable avec d’autres crustacés ou coquillages !

Que ce soit avec du homard, de la langoustine ou même des coques, ce bouillon va égayer votre plat !

Lorsque l’on cuisine du homard (même si c’est souvent exceptionnel) ou autre crustacé, nous avons tendance à jeter les carapaces/carcasses mais c’est une très grosse erreur ! Ne jetez pas vos carapaces. Mettez-les de côté ou accumulez-les dans votre congélateur. Vous pouvez cuisiner de fabuleux bouillon de homard et les utiliser pour donner du goût à plus d’une recette en faisant du fumet !

 Le bouillon de crustacés n’est pas une soupe contrairement à ce que l’on pourrait penser mais c’est plutôt un genre de sauce liquide. Dans les îles il est très commun de mélanger le « bouillon » et le « riz ». Pour cette recette, j’ai utilisé les pinces de homards qui sont difficiles à manger, ainsi que les restes de carapaces et j’ai décidé d’utiliser principalement la chaire qui est plus facile d’utilisation pour ma recette de homard au beurre d’ail que je vous ai partagée sur mon Instagram. Je vous laisse découvrir la  recette plus bas.

Lire la suite

Croquettes de crevettes à ma façon ! Une recette simple et ensoleillée !

Un snack idéal pour vos apéros !

Les croquettes de crevettes sont souvent comparées aux beignets de crevettes que l’on trouve dans les restaurants/traiteurs asiatiques en France. L’aspect visuel est assez similaire mais le goût ou plutôt la texture est différente !

J’ai le souvenir de ma mère qui quand elle voulait faire un apéritif rapide lorsqu’elle recevait des invités à l’improviste, elle faisait tout le temps des croquettes, soit au fromage, au poulet ou comme ici aux crevettes ! Pour vous dire, lorsque l’on recevait du monde chez moi je n’étais pas forcément ravie que ces personnes viennent mais quand je sentais l’odeur des croquettes je descendais en courant !

Pour cette recette s’il vous reste de l’excédent de pâte vous pouvez la transformer en pâte à Badja en ajoutant seulement de la ciboulette. Génial non ? En attendant, je vous laisse découvrir la recette plus bas !

Lire la suite

Puits d’amour : une des pâtisseries emblématiques de l’île Maurice !

Quel Mauricien ne s’amusait pas à lécher la crème des puits d’amour telle une glace ! Une réelle institution !

Le Puits d’amour complète la liste des pâtisseries suivantes qui sont emblématiques de l’île Maurice, le Napolitain, la Tarte à la banane, le Gâteau Francis et la liste est longue ! Quel amusement lorsque je les avais préparés il y a longtemps et que j’avais vu que c’est ce qui était prévu pour la demi-finale du Meilleur Pâtissier Saison 5 ! Cependant et non pas à ma grande surprise, j’avais déjà vu ce qu’était le Puits d’amour « français » dans un de mes livres s’intitulant « Cuisine de nos grands-mères » et je n’avais pas été conquise par le visuel très vieillot avec les cygnes etc. Mais bon, je ne doute pas aujourd’hui que cela doit être une très bonne pâtisserie…

Néanmoins, ayant connu le Puits d’amour de l’île Maurice, celui qui a bercé mon enfance ainsi que mon adolescence, je ne peux pas renier les saveurs de mes origines ! La recette de ces derniers sont le mix entre ma pâte à tarte de la Tarte à la banane et celle du Napolitain. J’en suis plutôt fière car contrairement à ceux que l’on trouve à Maurice qui sont parfois un peu « grossiers », cette version est plus affinée et raffinée je pense.

La question est mais comment le Puits d’amour est arrivée jusqu’à l’île Maurice ? À mon humble avis, c’était à l’époque où nous avons été colonisés par les Malouins et ces petits gâteaux devaient dater de là. D’ailleurs il y a trois ans, en Bretagne, à Paimpol, j’ai découvert des Puits d’amour qui ne ressemblaient ni aux traditionnels français ni à la version mauricienne, c’était un entre-deux ! Mais je persiste à croire que cette pâtisserie est inspirée de la France. Nous l’avons simplifiée et y avons ajoutée une touche exotique, la noix de coco.

J’avais initialement crée ces puits d’amour avec une crème chantilly classique mais je me suis aperçue que la crème avait tendance à être un peu liquide, j’ai donc décidé d’incorporer de la mascarpone. Je vous laisse découvrir ma recette revisitée plus bas ! Je vous garantis que le goût sera au rendez-vous !

Lire la suite

Pâtés/rissoles de thon : Petits chaussons ou encore pastels que l’on retrouve dans beaucoup de pays !

Pour un apéro peu coûteux et qui vous fera voyager !

Ces petits pâtés se font beaucoup à l’île Maurice lors d’apéros entre amis, en famille. On peut d’ailleurs les retrouver de différentes formes, soit sous forme de chaussons, soit avec un pliage classique rectangulaire que l’on appelle rissole ou encore sous la forme de « saucisse roulée ». Je garde un bon souvenir de cette forme de pâté que j’aimais tout particulièrement et que j’achetai chez le supermarché London à Vacoas. Je me souviens quand mon papa y allait tôt le dimanche matin pour m’acheter ces fameuses rissoles et également des gâteaux arouille.

Il y a plusieurs recettes de pâtés, on peut les retrouver avec différentes farces : de poulet, de viande, de fromage et chaque Mauricien à sa recette. Chez les Indiens et les Srilankais on peut retrouver les patties, chez les Antillais se sont les pâtés salés qui sont à la fois sous forme de chausson et de forme ronde. En Afrique, notamment au Sénégal et en Mauritanie nous retrouvons les pastels et en Amérique du Sud, on retrouve les empanadas garnis de différentes farces. On pourrait supposer qu’avec les navigateurs qui ont voyagé à travers le monde, ce petit chausson s’est adapté à toutes les cultures.

J’ai également une recette qui s’apparente à celle-ci, les feuilletés tressés que vous pouvez retrouver sur le blog ! Si vous n’aimez pas le thon, vous pouvez le remplacer par du poulet ou de la viande hachée. En attendant, je vous laisse découvrir la recette plus bas !

Lire la suite

Macatia coco : Les petites brioches street-food des îles soeurs !

Un encas idéal pour le goûter !

Les macatia sont des petites brioches très populaires dans plusieurs îles de l’océan indien, notamment à La Réunion, à l’Île Maurice, à Madagascar et dans les îles Comores. Elles se présentent sous la forme d’une petite boule assez compacte que l’on peut consommer avec différents aliments comme à La Réunion car à l’île Maurice on en trouve essentiellement à la noix de coco. D’ailleurs, il semblerait que cette spécialité se trouverait également à Madagascar ainsi qu’aux Comores, cela reste à vérifier. Cette brioche compacte serait apparemment ce que les esclaves mangeaient à l’époque.

J’ai le souvenir des marchands qui passaient en criant « Macati coco ». À l’île Maurice il est très répandu d’entendre ces vendeurs ambulants crier le nom des aliments qu’ils vendent, on retrouve également ces vendeurs pour les kulfi malaï, qui sont de délicieux sorbets. Il existe surement des macatia dans des boulangeries mais personnellement j’ai toujours acheté les miennes à un vendeur ambulant.

En attendant, je vous laisse découvrir la recette plus bas !

Lire la suite

Cutlet de poisson : Croquettes indiennes de pommes de terre et de poisson aux épices !

Un snack apprécié par beaucoup de pays !

Les cutlets de poisson ou croquettes de poisson et pommes de terre dans d’autres pays sont des petits « snacks » que j’aime beaucoup.

J’ai eu l’occasion de goûter la version srilankaise qui est de forme ronde et assez relevé en épices et également en piment. Au niveau gustatif, si je peux comparer à ce que j’ai déjà mangé également chez les Indiens, cela se ressemble. Chez les Indiens, j’ai pu goûter des formes différentes soit comme sur les photos ci-dessous ou plutôt ovales.

À l’île Maurice, nous avons les boulettes ou croquettes de thon ou sardine et pommes de terre. C’est une spécialité que l’on retrouve également en Espagne comme tapas ou en Angleterre comme croquette de poisson. Au final, le cutlet a pas mal voyagé et chaque pays le fait à sa façon. Pour ma part, aimant vraiment trop la version indienne ou encore srilankaise, j’ai fait un petit mix des deux recettes. Je me suis également inspirée d’une émission animée par Parveen Ashraf où c’était le chef d’un restaurant indien qui dévoilait sa recette. Je n’ai pas suivi à la lettre celle-ci mais j’y ai pris des notions utiles notamment au niveau des dosages entre la pomme de terre et le poisson.

Cette recette est parfaite car elle plaît à tous, elle est également adaptée pour ceux qui ne mangent pas de viande ou si vous avez des restes de poisson, voilà comment les accommoder. D’ailleurs cette recette est adaptable avec des conserves de poisson. Je vous laisse découvrir ma recette plus bas.

Lire la suite