Puits d’amour : une des pâtisseries emblématiques de l’île Maurice !

Quel Mauricien ne s’amusait pas à lécher la crème des puits d’amour telle une glace ! Une réelle institution !

Le Puits d’amour complète la liste des pâtisseries suivantes qui sont emblématiques de l’île Maurice, le Napolitain, la Tarte à la banane, le Gâteau Francis et la liste est longue ! Quel amusement lorsque je les avais préparés il y a longtemps et que j’avais vu que c’est ce qui était prévu pour la demi-finale du Meilleur Pâtissier Saison 5 ! Cependant et non pas à ma grande surprise, j’avais déjà vu ce qu’était le Puits d’amour « français » dans un de mes livres s’intitulant « Cuisine de nos grands-mères » et je n’avais pas été conquise par le visuel très vieillot avec les cygnes etc. Mais bon, je ne doute pas aujourd’hui que cela doit être une très bonne pâtisserie…

Néanmoins, ayant connu le Puits d’amour de l’île Maurice, celui qui a bercé mon enfance ainsi que mon adolescence, je ne peux pas renier les saveurs de mes origines ! La recette de ces derniers sont le mix entre ma pâte à tarte de la Tarte à la banane et celle du Napolitain. J’en suis plutôt fière car contrairement à ceux que l’on trouve à Maurice qui sont parfois un peu « grossiers », cette version est plus affinée et raffinée je pense.

La question est mais comment le Puits d’amour est arrivée jusqu’à l’île Maurice ? À mon humble avis, c’était à l’époque où nous avons été colonisés par les Malouins et ces petits gâteaux devaient dater de là. D’ailleurs il y a trois ans, en Bretagne, à Paimpol, j’ai découvert des Puits d’amour qui ne ressemblaient ni aux traditionnels français ni à la version mauricienne, c’était un entre-deux ! Mais je persiste à croire que cette pâtisserie est inspirée de la France. Nous l’avons simplifiée et y avons ajoutée une touche exotique, la noix de coco.

J’avais initialement crée ces puits d’amour avec une crème chantilly classique mais je me suis aperçue que la crème avait tendance à être un peu liquide, j’ai donc décidé d’incorporer de la mascarpone. Je vous laisse découvrir ma recette revisitée plus bas ! Je vous garantis que le goût sera au rendez-vous !

Lire la suite

Pâtés/rissoles de thon : Petits chaussons ou encore pastels que l’on retrouve dans beaucoup de pays !

Pour un apéro peu coûteux et qui vous fera voyager !

Ces petits pâtés se font beaucoup à l’île Maurice lors d’apéros entre amis, en famille. On peut d’ailleurs les retrouver de différentes formes, soit sous forme de chaussons, soit avec un pliage classique rectangulaire que l’on appelle rissole ou encore sous la forme de « saucisse roulée ». Je garde un bon souvenir de cette forme de pâté que j’aimais tout particulièrement et que j’achetai chez le supermarché London à Vacoas. Je me souviens quand mon papa y allait tôt le dimanche matin pour m’acheter ces fameuses rissoles et également des gâteaux arouille.

Il y a plusieurs recettes de pâtés, on peut les retrouver avec différentes farces : de poulet, de viande, de fromage et chaque Mauricien à sa recette. Chez les Indiens et les Srilankais on peut retrouver les patties, chez les Antillais se sont les pâtés salés qui sont à la fois sous forme de chausson et de forme ronde. En Afrique, notamment au Sénégal et en Mauritanie nous retrouvons les pastels et en Amérique du Sud, on retrouve les empanadas garnis de différentes farces. On pourrait supposer qu’avec les navigateurs qui ont voyagé à travers le monde, ce petit chausson s’est adapté à toutes les cultures.

J’ai également une recette qui s’apparente à celle-ci, les feuilletés tressés que vous pouvez retrouver sur le blog ! Si vous n’aimez pas le thon, vous pouvez le remplacer par du poulet ou de la viande hachée. En attendant, je vous laisse découvrir la recette plus bas !

Lire la suite

Macatia coco : Les petites brioches street-food des îles soeurs !

Un encas idéal pour le goûter !

Les macatia sont des petites brioches très populaires dans plusieurs îles de l’océan indien, notamment à La Réunion, à l’Île Maurice, à Madagascar et dans les îles Comores. Elles se présentent sous la forme d’une petite boule assez compacte que l’on peut consommer avec différents aliments comme à La Réunion car à l’île Maurice on en trouve essentiellement à la noix de coco. D’ailleurs, il semblerait que cette spécialité se trouverait également à Madagascar ainsi qu’aux Comores, cela reste à vérifier. Cette brioche compacte serait apparemment ce que les esclaves mangeaient à l’époque.

J’ai le souvenir des marchands qui passaient en criant « Macati coco ». À l’île Maurice il est très répandu d’entendre ces vendeurs ambulants crier le nom des aliments qu’ils vendent, on retrouve également ces vendeurs pour les kulfi malaï, qui sont de délicieux sorbets. Il existe surement des macatia dans des boulangeries mais personnellement j’ai toujours acheté les miennes à un vendeur ambulant.

En attendant, je vous laisse découvrir la recette plus bas !

Lire la suite

Cutlet de poisson : Croquettes indiennes de pommes de terre et de poisson aux épices !

Un snack apprécié par beaucoup de pays !

Les cutlets de poisson ou croquettes de poisson et pommes de terre dans d’autres pays sont des petits « snacks » que j’aime beaucoup.

J’ai eu l’occasion de goûter la version srilankaise qui est de forme ronde et assez relevé en épices et également en piment. Au niveau gustatif, si je peux comparer à ce que j’ai déjà mangé également chez les Indiens, cela se ressemble. Chez les Indiens, j’ai pu goûter des formes différentes soit comme sur les photos ci-dessous ou plutôt ovales.

À l’île Maurice, nous avons les boulettes ou croquettes de thon ou sardine et pommes de terre. C’est une spécialité que l’on retrouve également en Espagne comme tapas ou en Angleterre comme croquette de poisson. Au final, le cutlet a pas mal voyagé et chaque pays le fait à sa façon. Pour ma part, aimant vraiment trop la version indienne ou encore srilankaise, j’ai fait un petit mix des deux recettes. Je me suis également inspirée d’une émission animée par Parveen Ashraf où c’était le chef d’un restaurant indien qui dévoilait sa recette. Je n’ai pas suivi à la lettre celle-ci mais j’y ai pris des notions utiles notamment au niveau des dosages entre la pomme de terre et le poisson.

Cette recette est parfaite car elle plaît à tous, elle est également adaptée pour ceux qui ne mangent pas de viande ou si vous avez des restes de poisson, voilà comment les accommoder. D’ailleurs cette recette est adaptable avec des conserves de poisson. Je vous laisse découvrir ma recette plus bas.

Lire la suite

Burger de catless de viande mauricien au cumin, menthe et coriandre accompagné de potatoes au four ! Un pur régal 100% fait-maison !

Un plat idéal et convivial qui vous fera voyager en saveurs ! Une revisite du hamburger que vous connaissez tous !

À l’île Maurice nous aimons beaucoup manger les hamburgers, mais les burgers européens sont très différents des nôtres car chez nous nous mangeons très pimenté et épicé. Étant donné que j’ai gardé un bon souvenir de ma maman qui me préparait mes sandwichs pour emmener à l’école, j’ai décidé de revisiter le principe du catless mauricien.

Dans certaines îles, le nom et la recette des catless diffère. Par exemple, à Madagascar cela s’appelle des Katilesy et le catless Comorien lui, contient de la pomme de terre qui est généralement mélangé au thon ou autre…

J’ai décidé d’accompagner ces burgers avec des potatoes maison qui sont très simple à réaliser et surtout qui ne nécessite pas de friteuse ! Je vous laisse découvrir la recette du burger et des potatoes plus bas ! Merci à Maeva qui se reconnaîtra pour sa recette de pain burger qui est juste excellente !

Lire la suite

Barfi ou « Gato dilé » : Friandises indo-mauriciennes à base de lait en poudre, cardamome et amande !

Un dessert très apprécié des Mauriciens ! 

Les Gâteaux de lait (dilé en créole) ou encore Barfi sont réalisés à partir de lait. Rien d’original jusque là, ils sont parfumés à la cardamome et à l’amande, ils sont généralement de couleur verte lorsqu’on les fait soi-même. Autrement dans le commerce, dans les snacks et compagnie, on les trouve de toutes les couleurs. Pourquoi la couleur verte ?

Bizarrement chez nous, le vert est associé à l’arôme « amande » alors qu’en France c’est à la pistache. Chez nous la pistache, c’est la cacahuète donc dans tout on pourrait bien se perdre ! Nous avons ainsi le sirop d’amande qui est vert pas comme le sirop d’orgeat qui lui est légèrement blanc. Bref que de différences intéressantes ! Cela n’empêche que j’en ai quand même fait des roses car c’est un gâteau qui invite également à la créativité !

Ces gâteaux sont mangés également pendant la fête de Diwali, la fête de la lumière célébrée par les Hindous de l’île. Je vous laisse découvrir ma recette plus bas.

Lire la suite

Chaï Latte : Une délicieuse boisson indienne au bon goût d’épices !

Les saveurs de l’Inde dans votre tasse !

Un chaï latte est une boisson chaude à base de lait, de thé noir, de sucre et surtout de beaucoup d’épices ! Cette boisson est originaire d’Inde, et a la particularité d’être très sucré même parfois trop quand nous n’avons pas l’habitude. Il faut savoir qu’il n’existe pas une seule et unique recette, il y a différentes versions surtout avec le choix des épices. On y retrouve le plus souvent de la cardamome, des clous de girofle, de la cannelle ou encore du gingembre….

Pour parler un peu histoire, le mot Chaï signifie Thé en hindi, c’est un dérivé du mandarin « cha », mais ce terme est également employé en Asie ou en Europe. La consommation de chaï latte se fait tant chez soi que dans la rue ou les transports en commun en allant au travail. C’est une boisson très répandue. Je vous laisse donc découvrir ma recette plus bas !

Lire la suite

Rasmalaï : Un dessert indo-mauricien crémeux et gourmand parfumé à la cardamome !

Une sucrerie indienne très appréciée des Mauriciens et spécialité de la communauté musulmane !

Le Rasmalai est un dessert originaire d’Inde est plus particulièrement de la communauté Bengali. Concernant l’étymologie, Ras signifie « jus » et malai se traduit par « crème », d’où la texture crémeuse de cette sucrerie. Il faut savoir qu’en Inde, ce dessert est considéré comme un met festif classique réalisé à base de lait. Il est donc très facile de le réaliser chez soi. Les boulettes ressemblent au Rasgulla indien mais qui n’ont rien à voir avec le rasgulla Mauricien ! Au niveau du goût, il y a une forte ressemble avec les Kulfi Malaï qui sont des petits bâtonnets de glace que l’on mange dans les rues de l’île Maurice.

À Maurice, j’aimais en acheter dans une petite boutique/boulangerie située à Sadally, elle n’était pas loin de chez moi. j’aimais également y acheter les baguettes fromaze, les biscuits champagne et le pain maison. C’était un véritable un repère pour mes papilles… En attendant, je vous laisse découvrir ma recette plus bas !

Lire la suite

Kalia de poulet : une spécialité épicée et colorée à la menthe et à la coriandre fraîche ! Un aller direct pour l’île Maurice !

L’une des recettes phares de l’île Maurice ! 

Lorsque vous allez à l’île Maurice, s’il y a bien une spécialité que vous ne pourrez trouver nul part ailleurs, c’est bien le Kalia de poulet ou du moins une spécialité bien caractérisée de typiquement mauricienne. En effet, les mélanges d’épices à acheter sont celles du Briani, du Haleem, du Vindaye/Achard et bien sûr du Kalia. Au final, ce serait bien la seule recette qui manquait au tableau des recettes typiques mauriciennes et je vous en parle enfin.

Bien évidemment, ce plat n’est pas sans souvenirs. Déjà pour tout vous expliquer, ce n’est pas quelque chose que vous pourrez manger au restaurant, à moins de trouver un boui-boui (style snack) qui fait des spécialités comme celles-ci. C’est plutôt quelque chose que vous allez manger chez l’habitant.

Ce plat a un peu les mêmes saveurs que Briani et le Carry, c’est un peu la jonction des deux. Celle qui savait faire ce plat était la mère de mon oncle Raja (celui qui nous a quitté). Cela me rappelle les moments que je passais chez elle avec mes cousins et à quel point on pouvait passez de bons moments ensemble.

Le Kalia n’était pas un plat que j’affectionnais mais quand je me suis installée en France, il a bizarrement commencé à me manquer… Bref c’est un incontournable de la cuisine mauricienne ! Je précise que c’est ma version de cette recette, je l’ai adaptée selon mon train de vie qui est assez rythmé ! Je vous laisse découvrir la recette plus bas.

Lire la suite

Rasgulla : Un dessert indo-mauricien très populaire et connu sous le nom de Gulab Jamun chez les Indiens !

Une sucrerie adorée par les mauriciens !

À l’île Maurice, le petit gâteau ovale toujours imprégné de sirop est appelé le Rasgulla, il est souvent comparé au Gulab Jamun qui lui, est un gâteau d’origine indienne et qui n’a pas le même goût que le notre. en France, les gens connaissent plus la cuisine indienne et donc le Gulab Jamun indien qui est le Rasgulla mauricien !

Le Rasgulla comme le Gulab Jamun, sont des gâteaux que l’on distribue traditionnellement à l’occasion de Diwali (Dipawali pour les Tamouls), la fête de la lumière. Personnellement, je peux en manger en tout temps et d’ailleurs à l’île Maurice, j’aimais bien aller dans des boutiques (tabagies) ou snacks pour m’en acheter ! Que de bons souvenirs !

Une chose est sûre, ce gâteau met tous les mauriciens d’accord car nous en raffolons ! J’ai précédemment réalisé une recette de gulab Jamun avec du riz mais cette recette que je vous propose ici est vraiment différente ! Je vous laisse donc découvrir la recette plus bas.

Lire la suite