Kulfi Malaï : glace indienne à la pistache, à l’amande, à la cardamome avec un soupçon d’eau de rose! Une recette sans sorbetière !

Une glace ancestrale vendue dans les rues de l’île Maurice : un classique de la Street-food !

“Kulfi Malaïïïïïiiiiii ! Kulfi Malaïïïïïiiiiii ! Kulfi Malaïïïïïiiiiii !”, c’était l’hymne que j’avais l’habitude d’entendre dans les rues de ma chère île qui incitait à venir acheter ces fameuses petites glaces spécialement parfumées ! A l’île Maurice, nous avons, comment dirai-je, une culture “street-food” et cette glace en fait partie. A la différence de celle que j’ai réalisée, là-bas il n’y a pas de pistache, ce n’est quelque chose de répandue ou du moins la pistache, c’est ni plus ni moins que de la cacahuète. De plus, c’est un fruit à coque assez cher et nous utilisons davantage d’amandes pour le remplacer. Ainsi, le Kulfi Malaï est le plus souvent de couleur “beige” et n’a pas le goût de pistache.

D’ailleurs en Inde, c’est à peu près la même chose mais bon, je me suis permis de faire une recette vraiment très européanisée de ce délice ! Cette recette est donc très simplifiée et a été créée lorsque je n’étais qu’encore étudiante et que je n’avais pas de sorbetière. J’avais déjà vu des recettes où il suffisait de faire chauffer du lait etc. mais je vous avouerai que je n’étais pas satisfaite du résultat car je trouvais la glace trop compacte et pour ainsi dire plus comme du “glaçon”. J’ai donc fait preuve d’imagination en tentant une expérience comme une autre en cuisine. J’ai pu donc ainsi obtenir une texture vraiment très proche à la glace traditionnelle. Normalement elle est en forme de bâton de glace mais là mes moules n’ont pas bien fonctionné car je n’avais pas les bons. Tant pis, c’est aussi bien comme cela !

Cette recette a été réalisée spécialement dans le cadre d’un numéro dans le journal de l’Express du dimanche à l’île Maurice et est donc sortie hier. J’ai décidé de vous en faire part par rapport à cela et car je trouve qu’elle peut être une recette originale, vite fait et pratique lorsque vous recevez du monde. Je vous laisse la découvrir plus bas.

Kulfi Malaï
Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Hakiens aux légumes et au poulet : la version mauricienne des nems mais en beaucoup plus croustillante !

Une recette savoureuse et très originale en entrée ou pour l’apéro !

Aïe aïe aïe ! Les Hakiens, vous connaissez ? Hmmm j’en doute fort ! Je pense que les nems oui car en France, on est envahis de nems n’est-ce pas ? J’aimais beaucoup cela au début mais après j’ai commencé à me poser la question de ce qu’il y avait là-dedans et j’ai même appris que ce n’était pas chinois mais vietnamien. Tout cela m’a vite calmée ! D’ailleurs manger un vrai nem fait par un Vietnamien n’a rien à voir avec un nem fait par un Chinois !

Bref, j’ai quitté mes Hakiens pour les nems et je vous avouerai que je les regrette fortement. À l’île Maurice, les Hakiens font partie de la culture du “snacking” chinois (pas le même chinois qu’ici bien sûr) ou c’est une spécialité que l’on retrouve uniquement dans des restaurants sino-mauriciens. Personnellement, lorsque j’étais encore à l’île Maurice, quand le midi je ne voulais pas manger un gros truc, je m’achetais toujours un, voire deux hakiens et les savourais à pleines dents. Un beau mariage entre les légumes râpés et le poulet ! Parfois j’en prenais même au poisson ! Je me souviens, c’est toujours lorsque j’allais à Port-Louis que j’en prenais, c’est là-bas que l’on peut trouver notre “China town” et plein de merveilleuses chose à déguster. N’hésitez pas à tester des “bouis-bouis”, ils sont délicieux même là et je dirai là, surtout là.

Autrement les rois du Hakiens chez moi sont mon oncle Vijayen et ma tante Vadee, ce sont eux qui m’ont transmis ce savoir-faire qui n’est pas du tout évident. En effet, le secret du Hakien réside dans la pâte qui se doit d’être croustillante, légèrement friable et pas compacte. Je vous laisse découvrir ma recette et je compte sur vous pour la tester et pour me faire un retour.

Hakiens de poulet Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Saint-Jacques à la Honfleuraise en l’honneur des Journées Européennes du Patrimoine ! {#unerecetteunerégion}

La Normandie représentée par moi : une blogueuse food de l’île Maurice mais Normande d’adoption !

Comment vous annoncer cette nouvelle tellement excitante ? Pendant les vacances, j’ai eu le privilège d’être contactée par Lidl afin de représenter la Normandie lors des Journées Européennes du Patrimoine qui sont les 17 & 18 septembre, en élaborant une recette mettant en avant les produits Saveurs de nos Régions, marque lancée par l’enseigne. Cette recette est d’ailleurs dans un petit livre de recettes ! Youhouuuu ! Car oui, Lidl est partenaire de l’événement cette année !

Je sais que cela fait depuis des lustres que je n’avais fait d’autres types de cuisine que celle de mon pays d’origine mais je n’oublie pas non plus la terre sur laquelle je vis actuellement qui est la France et plus précisément la Normandie. Mon mari, Normand de souche, me dit souvent d’ailleurs que je suis plus Normande que les Normands.

À la maison, mes spécialités normandes de prédilection sont les Chaussons aux pommes et Neufchâtel, les Douillons de pommes aux Caramels d’Isigny, les Escalopes de veau à la crème, aux champignons et flambée au Calvados, le velouté de Camembert et j’en passe !

En tout cas, c’était excitant pour moi de me dire :”Punaise, mais c’est moi qui représente la Normandie?”Et je ne m’y crois quand je dis cela mais suis tellement juste contente que le travail paye ! Dans ce périple, j’ai même dû aller jusqu’au Mont Saint-Michel et cela a été une belle découverte que je n’aurais sans doute pas faite si Lidl ne m’avait pas contactée. Pour finir, je vous laisse découvrir ma recette plus bas. Pour ne pas m’éloigner de ma ligne éditoriale, j’ai choisi une recette simple et colorée !

Saint Jacques à la Honfleuraise

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Lieu jaune en papillote à la ciboulette, sauce soja et au gingembre ! Un vrai délice comme à l’île Maurice !

Une recette simple, bonne et saine pour bien commencer la semaine !

Bon lundi à tous ! Je suis contente car cette semaine, j’ai sérieusement prévu de vous gâter avec pas mal de recettes ! Du moins, je vais tenter de rattraper mon retard en vous partageant pas mal de délices qui seront parfaits pour le beau temps toujours d’actualité.

Le lieu jaune est un poisson que l’on consomme énormément en Bretagne, c’est d’ailleurs une recette qui me rappelle mes vacances ! En ce qui concerne celui-ci, c’est mon mari qui l’a péché et il en était très fier. A l’île Maurice, les poissons que nous avons ont beaucoup de goût et lorsque l’on doit manger des poissons français, je vous avouerai que l’on a un peu plus de mal. Les poissons que nous cuisinons sont souvent à chair ferme.

Cependant, je suis tombée amoureuse des poissons d’ici car j’ai tout simplement été curieuse et ai tenté de faire des recettes mauriciennes avec. Le pari de cuisiner le lieu jaune autrement qu’avec du vin blanc, des oignons et des carottes a été réussi ! A l’île Maurice, on aime beaucoup manger les poissons frits, grillés, en sauce et à la vapeur ! Bref on ne vient pas d’une île pour rien. On a énormément d’influence cantonaise dans notre façon de préparer certains aliments dont le poisson et ici cela en est la preuve même. Je vous laisse découvrir la recette plus tôt !

Lieu jaune

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Barfi ou “Gâteaux de lait”, friandises indo-mauriciennes à base de lait en poudre, cardamome et amande ! {Bataillefood#37}

Retour des vacances tout en douceur et avec un joli défi qui a pour thème :”Mettez du vert dans vos assiettes” !

Eh oui, c’est après au moins une dizaine de jours d’absence (que cela m’a paru long!) que je reviens en force pour la Bataille food #37 ! Cela faisait un moment que j’avais arrêté de participer à ce genre de choses mais bon avec la rentrée, j’ai repris du service et de plus belle ! Bien évidemment avant de commencer je tiens à remercier Jenna du blog Bistro de Jenna d’avoir créé cette bataille food et si tu me lis, j’adore ton blog et ce que tu fais. Pour ceux qui ont suivi, le parrain de la Bataille food #36 était Nicolas du blog Nicole est pâtissier et bravo à la marraine qui a lancé le thème actuel : Gaelle du blog My Nomad Cuisine.

Comme indiqué dans mon sous-titre, j’ai mis du vert dans mon assiette mais pas dans le sens que vous imaginez, pas de recette régime, non loin de là ! Mais une de ces recettes bien sucrées comme on les aime tant ! Une recette bien évidemment de l’île Maurice, mon pays. Petite particularité du thème qui a été lancé et que les mets exécutés devaient pouvoir se manger avec les doigts et ici c’est pile le cas.

Les Gâteaux de lait (dilé en créole) ou encore Barfi sont réalisés à partir de lait. Rien d’original jusque là, ils sont parfumés à la cardamome et à l’amande, ils sont généralement de couleur verte lorsqu’on les fait soi-même. Autrement dans le commerce, dans les snacks et compagnie, on les trouve de toutes les couleurs. Pourquoi la couleur verte ? Bizarrement chez nous, le vert est associé à l’arôme “amande” alors qu’en France c’est à la pistache. Chez nous la pistache, c’est la cacahuète donc dans tout on pourrait bien se perdre ! Nous avons ainsi le sirop d’amande qui est vert pas comme le sirop d’orgeat qui lui est légèrement blanc. Bref que de différences intéressantes !

Ces gâteaux sont mangés également pendant la fête de Diwali, la fête de la lumière célébrée par les Hindoues de l’île. Je vous laisse découvrir ma recette plus bas.

Barfi

  Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Barbecue mauricien : Poulet grillé mariné à la bière, au miel et aux herbes servi avec un Riz fricassé aux légumes

Des spécialités simples qui subliment le goût de certains produits “routiniers” !

Ah le poulet ! C’est tellement bon, tellement classique et tellement mauricien ! Ce phénomène de haute consommation du poulet est dû au fait qu’à l’île Maurice, plus de la moitié de la population est hindoue et ne consomme ni de bœuf ni de porc pour la plupart d’un point de vue culturel. Le poulet est ainsi la volaille emblématique de l’île mais j’entends que ce n’est pas que chez nous que ça l’est mais également beaucoup chez les Africains.

Le poulet mariné à la bière, au miel et aux herbes est une spécialité vraiment mauricienne, notre île brasse de la bière (Phoenix et Blue Marlin) et nous nous en servons beaucoup pour mariner nos grillades. La viande “pure” n’est pas dans notre coutume, il faut toujours que tout soit mariné pour qu’elle soit davantage tendre et que le goût soit au rendez-vous. Le poulet juste nature n’est pas dans notre coutume et celui que nous faisons au barbecue est tout simplement délicieux et légèrement caramélisé. Ici j’ai utilisé une bière médaillé or qui vient de Normandie et que j’ai découvert lors de la Fête du ventre à Rouen l’année dernière, c’est une bière normande Brasserie de Sutter.

Le Riz fricassé est une spécialité de ma maman, un riz qu’elle prépare pour accompagner les grillades ou tout simplement lors de période de carême où on mange “végétarien”. C’est une bonne façon de faire aimer les légumes aux enfants car intégrés dans le riz, ils donnent un petit côté sympathique à celui-ci. Je vous laisse découvrir ma recette plus bas.

Poulet mariné à la bière, au miel et aux herbes et riz fricassé

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Lotte sauce aigre-douce à la sino-mauricienne aux poivrons et ananas Victoria !

Une recette exotique qui vous fera aimer le salé-sucré !

S’il y a bien une chose dont j’ai pris conscience depuis mon arrivée en France, c’est bien le fait qu’il fallait que j’arrête de toujours chercher les mêmes espèces de poissons que l’on pouvait trouver à l’île Maurice ! Car oui, à force de trop me rattacher à ces dernières, je finissais par ne plus manger de poissons alors que c’est très bon pour la santé ou alors j’achetais du poisson surgelé mais je peux vous dire que je suis tombée de très haut car à la décongélation, c’était déjà “périmé”, ça sentait mauvais et j’ai même failli être malade avec . Je me suis ainsi intéressée aux différents poissons que l’on pouvait déjà trouver en France premièrement car mon mari est pêcheur amateur et deuxièmement car j’ai été amenée à connaître Pavillon France, la marque des produits de la pêche française.

J’ai choisi la lotte pour ce plat car c’est un poisson très fin, qui ne nécessite pas de grande préparation et la texture du poisson était parfaite car elle me rappelait certains poissons mauriciens. Ce qu’il faut demander lors de l’achat d’une queue de lotte et à ce que votre poissonnier vous le prépare en filet et vous le découpe en morceaux, cela vous fera du travail en moins si en plus, vous n’êtes pas équipés en couteaux.

Comme vous le découvrez de semaine en semaine, la cuisine de l’île Maurice est une cuisine qui s’est créée à partir de toutes les cultures qui résidaient sur l’île Maurice et les recettes sino-mauriciennes (chinoises/mauriciennes) sont légèrement différentes de ce que l’on peut trouver dans la cuisine chinoise notamment avec l’ananas Victoria. Je vous laisse découvrir la recette plus bas.

Lotte sauce aigre-douce

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rasson à la Mauricienne, la soupe végétarienne détox aux épices qui se boit !

On ne se lasse pas d’une bonne petite soupe même en été et surtout en Bretagne !

Le week-end est devant alors je vous souhaite de profiter ! Pour ma part, étant en vacances, je profite énormément et un peu trop même. Bonjour, les kilos en trop ! Cependant, une fois par semaine, je fais une soupe différente et ça aide à passer à autre chose. Le Rasson est vraiment l’une de mes soupes, pour ne pas dire boissons, préférées. A l’île Maurice, c’est en effectivement le cas, il est servi durant les mariages dans des “guilace”, verre en inox indien, et fait partie de ce que l’on sert en boisson à côté de ce que l’on peut déguster à la main sur une feuille de banane. Il est souvent donné lorsqu’il y a le fameux “7 carrys” (7 mets différents sur une même feuille de banane).

Le Rasson est une spécialité tamoule et se mange souvent avec le “Carry Dhall Gram”, également typique de la communauté tamoule à l’île Maurice. La recette arrivera aussi dès que possible. En attendant, je vous parle du Rasson qui est une bonne recette végétarienne, pas du tout calorique et avec des épices très bonnes pour la santé. Le curcuma, par exemple est un excellent anti-oxydent.

On peut aussi manger ce dernier sur du riz basmati nature ou tout simplement tout seul en guise de soupe. C’est vraiment une spécialité typique des mariages ou de célébrations religieuses. Cependant, on le fait également à la maison comme  le faisait si bien ma mère d’ailleurs. Je vous laisse découvrir la recette plus bas.

Rassom Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

“Roti laviane” : Bœuf braisé parfumé à la sauce soja et aux épices, idéal pour manger avec les nouilles, dans un sandwich ou à picorer pour l’apéro !

Que ce soit chaud ou froid, ce bœuf vous séduira !

Une recette qui a fait fureur lors de ma Garden Party ! D’ailleurs ceux qui ont pu en manger ont eu de la chance car les parts étaient limitées ! A l’île Maurice, ce que l’on caractérise de “roti”, par exemple de la viande rôtie (Roti laviane) ou le poulet rôti peuvent très bien être réalisés dans une cocotte tout comme le gratin d’ailleurs. Ainsi, j’ai bien précisé, pour que vous puissiez percevoir l’esprit de ma recette, que la viande était braisée pour vous ici en France.

Le Roti laviane ou la viande était quelque chose que j’adorais manger comme casse-croutes rapides, à l’Échalote (tabagie) se trouvant à l’extérieur de mon lycée, j’achetais souvent du “Pain bœuf”, un sandwich à base de cette préparation. C’était également ce que j’aimais comme garniture lorsque l’on allait manger chez Ah-Youn à Vacoas.

C’est une façon de préparer la viande qui est très intéressante car on peut la déguster chaude ou froide. À l’île Maurice, on aime les choses qui ont du goût et même pour des sandwichs froids, nous faisons en sorte à ce que soit plutôt élaboré en goût. Enfin, je vous invite vraiment à tester la viande de cette façon et de prendre du bon temps en mangeant. Je vous laisse découvrir ma recette plus bas.

Boeuf braisé

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Kalia de poulet : une spécialité épicée et colorée à la menthe et à la coriandre fraîche ! Un aller direct pour l’île Maurice !

L’une des recettes phares de l’île Maurice !

Lorsque vous allez à l’île Maurice, s’il y a bien une spécialité que vous ne pourrez trouver nul part ailleurs, c’est bien le Kalia de poulet ou du moins une spécialité bien caractérisée de typiquement mauricienne. En effet, les mélanges d’épices à acheter sont celles du Briani, du Haleem, du Vindaye/Achard et bien sûr du Kalia. Au final, ce serait bien la seule recette qui manquait au tableau des recettes typiques mauriciennes et je vous en parle enfin.

Bien évidemment, ce plat n’est pas sans souvenirs. Déjà pour tout vous expliquer, ce n’est pas quelque chose que vous pourrez manger au restaurant, à moins de trouver un boui-boui (style snack) qui fait des spécialités comme celles-ci. C’est plutôt quelque chose que vous allez manger chez l’habitant.

Ce plat a un peu les mêmes saveurs que Briani et le Carry, c’est un peu la jonction des deux. Celle qui savait faire ce plat était la mère de mon oncle Raja (celui qui nous a quitté). Cela me rappelle les moments que je passais chez elle avec mes cousins et à quel point on pouvait passez de bons moments ensemble.

Le Kalia n’était pas un plat que j’affectionnais mais quand je me suis installée en France, il a bizarrement commencé à me manquer… Bref c’est un incontournable de la cuisine mauricienne ! Je vous laisse découvrir la recette plus bas.

Kalia de poulet

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

}