Briani d’espadon fondant, un plat mauricien festif à base de riz, épices, herbes et poisson ! Un véritable régal !

Le plat incontournable peu importe ce que tu célèbres !

Et si je vous disais que c’est la première fois que je tente un briani de poisson, que me direz-vous ? Pour cette recette qui est la dernière en collaboration avec Coca-Cola Mauritius pour célébrer cette nouvelle année 2020, j’ai décidé de concocter un briani…

Tous les Mauriciens ont ce souvenir d’un bon briani suivi d’un verre de Coca-Cola qui pique bien et qui va parfaitement avec ce plat plein d’épices. Vous ayant déjà proposé trois recettes de briani différentes sur mon blog mais qu’autour de la viande, j’ai décidé d’en faire à l’espadon pour cette fin d’année car c’est un poisson simple et distingué.

Ici, je vous explique comment cuisiner très rapidement un briani qui pourtant est un plat long à faire. J’ai eu l’occasion de ne manger ce briani que dans des mariages mais très peu chez moi. Ma mère option la plupart du temps pour le briani poulet ou encore d’agneau. Un véritable délice ! Je vous laisse découvrir ma recette plus bas !

Pour 4 personnes

Ingrédients

  • 500g d’espadon ou de thon
  • 1 cuillère à soupe de yaourt nature
  • 1/2 jus de citron
  • 2 gros oignons rouges
  • Oignons frits
  • 4 grosses pommes de terre
  • 600g de riz basmati cuit
  • 1 petite botte de coriandre
  • 1 petite botte de menthe
  • 2 cuillères à soupe de pâte d’ail et gingembre
  • 2 verres d’huile de tournesol (bain de friture)
  • 2 cuillères à soupe d’épices briani
  • 8 graines de cardamome
  • 1 bâton de cannelle
  • 8 clous de girofle
  • 3 cuillères à soupe de cumin
  • 1 cuillère de cannelle en poudre
  • Poivre & sel
  • 5g de pistils de safran
  • Colorant alimentaire naturel (orange)

Préparation

1 – Préparer tous les ingrédients séparément. D’abord, éplucher les oignons et les émincer, puis les pommes de terres et les couper comme sur la photo ci-dessous et déballer le poisson gros cubes. Hacher la coriandre et de la menthe et réserver.

2 – Faire mariner le poisson dans un plat avec le jus de citron, le yaourt, une pointe de colorant jaune, 2 pistils de safran, 1 cuillère à soupe d’épices briani, la moitié des clous de girofle, la moitié de bâton de cannelle, une cuillère à soupe de graines de cumin, la moitié de la cardamome, une poignée de menthe hachée, une poignée de coriandre hachée, du sel, du poivre et un filet d’huile.

3 – Dans un autre plat, mettre les morceaux de pommes de terre (ici elles ont également été cuites à l’eau pour gagner du temps à la cuisson). Assaisonner avec du sel et du poivre, une cuillère à café de graines de cumin, 2 pistils de safran, 1 cuillère à café d’épices briani, 1 pointe de colorant jaune et un filet d’huile.

4 – Dans une casserole ou un wok, faire revenir dans du beurre (ghee) et un fond d’huile les oignons émincés jusqu’à ce qu’ils deviennent bien marrons. Les réserver dans un bol.

5 – Dans la même poêle, faire revenir les pommes de terre.Une fois ces dernières bien dorées, les enlever et les réserver dans un plat.

6 – Faire ensuite frire le poisson. Il faut juste le saisir de chaque côté et le laisser rosé à l’intérieur car il finira de cuire à l’étouffé à la prochaine étape de préparation. Le retirer et le réserver sur une assiette.

3 – Bien laver le riz avant de le cuire, il faut qu’il soit bien en grain et pas collant. Rajouter une moitié du riz dans la casserole sur l’huile déjà utilisée. Mettre une partie des oignons frits, étaler les morceaux de poissons et de pommes de terre, remettre l’autre moitié du riz. Parsemer du reste des épices, d’une partie des herbes (garder un peu pour la fin avant de servir), mettre quelques touches de colorant jaune et du safran, saler et poivrer et rajoute l’autre moitié d’oignon. Allumer le feu, couvrir et laisser chauffer à feu doux pendant une quinzaine de minutes.

4 – Mélanger ensuite le tout. Ce plat s’accompagne généralement d’achards (pas de recette disponible sur le blog pour le moment, de satini pommes d’amour, de salade de concombre et de carotte (ceux-là ils y sont).

*Les textes et photos du blog http://latelierdekristel.com sont la propriété exclusive de Kristel FROGER, créatrice de L’atelier de Kristel et sont protégés par les textes de loi L111-1 et L123-1 du code de la propriété intellectuelle.
La reproduction du contenu de ce blog, en tout ou en partie, est interdite sans la permission écrite de l’auteur (sauf mention particulière) et reste constitutive d’un délit.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Previous Post Next Post

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Laisser un commentaire