Pulisadhon ou Riz tamarin, une recette mauricienne végétarienne de la communauté tamoule extrêmement rapide à faire !

Par @latelierdekristel

Une recette spéciale pour les périodes de carême ou encore connue pour les pique-niques !

Le Pulisadhon ou encore Puli Sadham ou encore Riz Tamarin est un riz végétarien tamoul ou encore mauricien réalisé surtout en période de carêmes et de célébrations religieuses (prières) à l’île Maurice et pour les Tamouls de l’Inde, c’est une recette plutôt connu pour les pique-niques car c’est un riz qui se conserve et qui supporte le voyage. D’ailleurs pour tout savoir sur la cuisine tamoule, achetez le livre “A la table d’une famille tamoule” de Jody Danasse qui est juste superbe, c’est un livre de cuisine illustrée ! Il ne faut pas s’attendre à un plat très goûteux mais juste à une façon simple d’accommoder du riz blanc pour ne pas le manger “nature”.

On peut déguster cette spécialité un peu comme le traditionnel Kichiri ou encore comme le Canjee mauriciens avec le même type d’accompagnement que ce soit avec un étouffé de brèdes, une fricassée d’aubergines ou encore des pommes de terre frites. Les Indiens tamouls, eux, le servent avec des cacahuètes grillées par dessus.

Je vous laisse découvrir cette recette que j’ai eu l’occasion de faire en démonstration lors du Grand Fancy Fair le 3 juillet 2022 sur le stand de la marque Tilda. J’ai également réalisé des Oundè pour de la dégustation et ai montré comment je fais un Briani Express ! Je vous mets quelques photos tout en bas de l’article. Vous trouverez la recette en vidéo ainsi que plus bas.

Pour 8 personnes
Temps de préparation : 20 minutes
Temps de cuisson du riz : 15 minutes
Temps de cuisson du Pulisadhon : 10 minutes

Il est recommandé de faire ce plat la veille afin que les saveurs puissent se libérer. Le Pulisadhon sera meilleur “réchauffé”.

Ingrédients

  • 500 g de riz Basmati pure ou de l’Extra grand Tilda
  • 2 cuillères à soupe de ghee (beurre clarifié)
  • 3 cuillères à soupe d’huile végétale neutre
  • 100 g de concentré de tamarin ou 40 g de pâte de tamarin
  • 2 oignons émincés
  • 2 cuillères à café de graines de moutarde brune
  • 10 feuilles de curry
  • Sel
  • 3 piments secs rouges (optionnels)

Préparation

1 – Faire cuire le riz avec un peu de sel (vous pouvez également utiliser un reste de riz déjà cuit pour réaliser cette recette).

2 – Chauffer le ghee ainsi que l’huile dans un wok ou dans une poêle évasée, ajouter les oignons. Les faire suer puis réserver la moitié dans un bol et continuer à faire cuire l’autre moitié jusqu’à ce qu’ils noircissent comme pour des oignons frits. Réserver ensuite dans un bol puis remettre les oignons qui ont été réservés au début et ont juste sué.

3 – Ajouter les graines de moutarde, les feuilles de curry et les piments secs rouges. Ajouter ensuite le tamarin, si c’est de la pâte, il faudra la diluer dans un peu d’eau et en ôter les graines et si c’est du concentré qui est déjà liquide, l’ajouter simplement. Saler (suffisamment par rapport à la quantité de riz).

4 – Remuer et ajouter le riz cuit dans la sauce tout en remuant bien afin le riz devienne légèrement marron (il ne faut pas hésiter à rajouter un peu de tamarin si le riz manque de coloration).

5 – Ajouter l’autre partie des oignons frits, remuer puis recouvrir d’un vert d’eau. Couvrir le wok puis laisser cuire à feu moyen pendant 3 minutes. Goûter afin de rectifier l’assaisonnement.

6 – Le riz au tamarin est bien meilleur lorsqu’il a reposé la veille car ce sera davantage goûteux. Il peut être servi avec un peu de cacahuètes grillées par dessus et s’accompagnera parfaitement avec un étouffé d’aubergines au tamarin, à la tomate et aux graines de moutarde, un étouffé de brèdes (épinard) ainsi que des pommes de terre coupées en rondelles frites.

*Les textes et photos du blog https://latelierdekristel.com sont la propriété exclusive de Kristel FROGER, créatrice de L’atelier de Kristel et sont protégés par les textes de loi L111-1 et L123-1 du code de la propriété intellectuelle.
La reproduction du contenu de ce blog, en tout ou en partie, est interdite sans la permission écrite de l’auteur (sauf mention particulière) et reste constitutive d’un délit.

You may also like

Laissez un commentaire