Salade russe : Salade de betteraves, pommes de terre, carottes et oeufs ! Un classique du « pique-nique » à l’île Maurice !

Une spécialité étonnamment mauricienne !

Cette salade à un nom particulier malgré qu’elle soit originaire de l’île Maurice. J’ai pu découvrir également que cette salade était connue à La Réunion mais aussi à Madagascar. Elle peut être servie en entrée ou en plat principal avec un accompagnement qui sont généralement des grillades ou du poulet frit ou encore rôti. Les tamouls mangent cette salade en accompagnement avec le biryani ! Le nom de cette salade doit certainement venir de la combinaison qui compose cette salade ainsi que le fait que les Russes aiment beaucoup ce genre de salade, le nom Salade russe existe vraiment, mais c’est une toute autre spécialité qui contient est entre la Piémontaise et la Macédoine.

C’est un plat frais qui me rappelle des souvenirs d’enfance, ma mère m’en préparait lorsqu’on allait faire des pique-niques lors des fêtes sur la plage. On mangeait cette salade avec du pain d’où sa désignation « Plat au pain ». Je vous mets le lien d’une recette qui accompagne très bien cette salade, les brochettes de poulet, crevettes et ananas. Je vous laisse découvrir ma recette plus que j’ai visuellement « revisitée » sous forme de Carpaccio et destructurée afin que l’on voit tous les éléments qui compose cette salade !

Ingrédients

Pour la salade :

  • 2 grosses pommes de terre épluchées et coupées en rondelles
  • 2 grosses carottes épluchées et coupées en rondelles
  • 2 betteraves de deux variétés différentes : 1 betterave « normale » et 1 betterave chioggia (Pour le côté esthétique)
  • 6 oeufs coupés dans le sens de la longueur
  • 1 petit oignon rouge finement émincé mariné dans le vinaigre de xérès
  • Huile d’olive
  • Vinaigre blanc
  • Fleur de sel
  • Poivre du moulin

Pour la mayonnaise :

  • 1 oeuf
  • 1/2 cuillère à café de jus de citron
  • 1 cuillère à café de moutarde au miel
  • 1 pincée de sel
  • 25cl d’huile
  • Mixer le tout

Préparation

1 – Dans un premier temps, coupez les légumes en rondelles à l’aide d’une mandoline en faisant attention à ne pas vous couper. Ensuite, faites cuire les oeufs pour qu’ils soient durs.

2 – Maintenant, occupez vous de la cuisson des légumes. Commencer par faire cuire séparément les betteraves. Dans un second temps, faire cuire les carottes, laissez bouillir 10 minutes et ajouter les pommes de terres qui sont moins longues à cuire. Il faut que les légumes soient cuits à point. À l’aide d’un écumoire, sortir les légumes. Rincez-les à l’eau froide et égouttez-les.

3 – Commencer le dressage de l’assiette. Placer en premier une rondelle de pommes de terre, ensuite une rondelle de carotte, puis une rondelle de betterave et ainsi de suite en commençant par l’extérieur de l’assiette et en finissant par l’intérieur.

4 – Mélanger l’huile d’olive et le vinaigre blanc et arroser le carpaccio. Disposez ensuite les oeufs comme sur la photo. Gardez quelques oeufs vide pour faire comme des oeufs mimosa.

5 – Réaliser la mayonnaise. À l’aide d’une poche à douille, faire des petits tas sur l’assiette (Comme sur la photo). Avec les jaunes d’oeufs que vous avez gardé, mélangez les à la mayonnaise et remplissez les oeufs vides.

6 – Ajouter les morceaux d’oignons rouges marinés. Disposer des feuilles de persil pour décorer. Servir cette salade fraîche.

J’ai beaucoup travaillé sur le visuel de cette salade. Vous avez sûrement vu cette salade mauricienne préparez comme cela (Voir photo ci-dessous) et voici la mienne que j’ai stylisé. J’ai effectivement retravaillé la recette mais tout en gardant le goût de la salade typique mauricienne !

*Les textes et photos du blog http://latelierdekristel.com sont la propriété exclusive de Kristel FROGER, créatrice de L’atelier de Kristel et sont protégés par les textes de loi L111-1 et L123-1 du code de la propriété intellectuelle.
La reproduction du contenu de ce blog, en tout ou en partie, est interdite sans la permission écrite de l’auteur (sauf mention particulière) et reste constitutive d’un délit.

Previous Post Next Post

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Laisser un commentaire