Lexique créole & français

Un lexique qui concerne la cuisine mauricienne !

A l’île Maurice, comme dans beaucoup d’îles, nous parlons le créole ! Notre créole est différent de celui des autres car contrairement à ce que beaucoup de monde pensent, il n’y a pas un seul créole mais plusieurs.

Ainsi à l’île de la Réunion qui pourtant est à 30 minutes de vol de l’île Maurice, il y a un créole qui s’apparente beaucoup au Français car c’est à mon avis un DOM TOM. Au Cap Vert on parle le créole portugais, aux Antilles, nous pouvons constater un créole aussi différent !

Les deux îles dont le créole se rapprocherait le plus de celui des Mauriciens seraient les Seychelles et Haïti.

Comme beaucoup de mes recettes comportent des termes créoles et que même à l’île Maurice, alors que nous parlons français, nous employons tout de suite les termes créoles pour désigner certains plats ou encore produits alimentaires, je me suis dit que cela serait bien de vous proposer un petit lexique avec des termes de base mauriciens.

Photographie par Anne Letournel

Cette partie est encore en construction mais reste bien fournie tout de suite. N’hésitez pas si vous êtes mauricien(ne) et que vous voulez me suggérer en commentaire à la fois des mots et des expressions à intégrer à ce lexique. Je précise que j’ai fait un énorme travail de recherche et que tout ceci ne peut être reproduit car cela m’appartient. Tout le vocabulaire concerne bien évidemment la cuisine ! Il y a des termes que j’ai mis en anglais car à l’île Maurice on emploie beaucoup de mots de cette langue étant donné que c’est la langue officielle et que certains mots n’existent pas en créole. J’ai d’ailleurs mis quelques définitions plus que de mettre de simples traductions. Bonne découverte !

Verbes

Manzer : Manger  —-> Mo envi manzer = J’ai envie de manger – Manze li = Mange-le !

Cuit = Cuisiner  —-> Ki pou cuit tanto ? = Que va-t-on cuisiner pour (sous-entendu « manger » ou qu’est-ce qui se prépare) ce soir ?

Cuire (en français mauricien) —-> ex : J’aime bien cuire = Cuisiner, la phrase serait en France = « J’aime bien cuisiner ».

Perce : Presser/Extraire un liquide —-> A venir

Crazer : Presser (Réduire en purée) —-> Pima crazé = Pâte de piment

Brier : Mélanger —-> Brier li enn coute = Mélange le vite fait !

Roti : Braiser —-> Roti laviane = Viande braisée

Roussi : Faire revenir —-> Roussi macaroni = Pâtes revenues dans des oignons avec du thym etc.

Touffer : Cuire à l’étouffé —-> Touffe brède = Cuire des brèdes à l’étouffe . Nou pou manze enn bon touffé brède = On va manger de bons brèdes cuits à l’étouffé (ou un bon étouffé de brèdes).

Bouï : Bouillir/Cuire à l’eau —-> Pistasse bouï = Arachides cuites à l’eau

Plisser : Éplucher/Peler —-> Plisse léguimes = Éplucher les légumes

Pétri : Pétrir —-> Pétri lafarine = Pétrir la farine

Sacouyer : Secouer —-> Sacouye bouteille la ! = Secoue la bouteille !

Bélo : Rouler avec un rouleau à pâtisserie.

Confit : Mettre en saumure —-> Zananas confits = Pickles d’Ananas (morceaux ananas qui trempent dans un mélange d’eau, de vinaigre blanc, de piment, de sucre et de sel !)

Briler/Tasse dans fon : Brûler —-> Casserole ine brilé/tasse dan fon = La casserole a cramé/a pris au fond.

Canze : Trop cuit —-> Diri canze = Riz trop cuit.

Ustensiles & instruments de cuisine

karaï : Récipient pour frire, espèce de Wok.

Dek ou Deksi : Genre de marmite dans laquelle on fait cuire le riz ou des plats comme le briani

Tawa : Plaque sur laquelle on fait cuire les rotis, galettes mauriciennes. C’est un genre de crêpière !

Canedi : Grande cuillère pour servir pour le riz souvent. C’est un terme qui s’utilise dans la communauté tamoule.

(Baba) Rosse cari : Pierre sur laquelle on pile de l’ail, on écrase de la noix de coco, genre de pilon à la Mauricienne.

Passepiré : Passoire

Tempo : Cocotte minute

Plat : Plateau qui va au four

Bol : Le bol peut être un ramequin, un saladier, un bol, un cul de poule enfin entre Mauriciens on se comprend !

Fourcéte : Fourchette

Couto : Couteau

Couyère : Cuillère

Vére : Verre

Broque/Djeug : Pichet

Larape : Râpe

Soucoupe : Petite assiette

Lamok : un genre de gobelet pour mesurer le riz par exemple

Tchoping borde : Planche à découper

Tishou : Essuie-tout

Épices & graines

Zépices : Épices

Safran : Curcuma

Jaffran : Safran

Masala : Curry

Gran Masala : Garam masala

Élaïtchi : Cardamome

Ti lani : Cumin

Gros lani : Graines de fenouil

Ajwaïn : Anisette

Methi : Fenugrec

Canél : Cannelle

Zirof : Girofle

Lapoude zirof : Girofle moulu

Pima sec : Piment séché

Caripoulé : Feuilles de curry

Anis étoilé : Badiane/Anis étoilé

Cinq zépices : Cinq parfums/épices

Coulère : Colorant jaune en général

Agor-agor : Agar-agar

Laï zinzame : Pâte d’ail et gingembre

Zinzame : Gingembre

Laï : Ail

Zepices Haleem/Halim : Mélange d’épices pour Haleem

Zepices Vindaye/Achards : Mélange d’épices pour Vindaye

Zepices Tandoori : Mélange d’épices pour Tandoori

Zepices Kalia : Mélange d’épices pour Kalia

Zepices la Daube/Rougaille : Mélange d’épices pour la Daube

Zepices Briani : Mélange d’épices pour Briani

Zepices Pulao/Plot : Mélange d’épices Pulao/Plot

Zepices Rasson : Mélange d’épices pour Rasson

Tocmaria/Tukmaria : Graines de basilic qui s’apparente aux graines de Chia. On les utilise chez nous pour faire la boisson traditionnelle de rue, l’Alouda. Ce sont ainsi des petites graines noires que l’on laisse gonfler dans de l’eau et autour desquelles une pellicules gluantes se forment.

Zinzeli : Sésame

Huiles, beurres & sauces

Diluile/Déluile : Huile

Dibére : Beurre

Dibère pistasse/Beurre pistache : Beurre de cacahuètes (Dakatine à la Réunion)

Mantégue : Ghee, beurre clarifié indien

Vinégue : Vinaigre

Lassoce : Sauce

Lassoce tomate : Ketchup

Lassoce pima : Sauce pimenté

Lassoce laï : Sauce à l’ail, une sauce que l’on fait avec du vinaigre blanc, du sucre et l’ail. On en met dans le Haleem et sur le Riz frit par exemple.

Pima crazé : Pâte de piments oiseaux verts

Mazavarou : Pâte de piments rouges à l’ail

Pima ourite : Pâte de piment au poulpe séché (spécialité de l’île Maurice)

Lassoce zuite : Sauce d’huître (Oyster sauce), cette sauce n’a rien de bizarre, elle s’utilise dans la cuisine asiatique et notamment chez nous sino-mauricienne pour beaucoup de spécialités. Elle a un goût sucré, pas de panique !

Shiao noir : Sauce soja aux champignons

Shiao poisson : Sauce de poisson/Nuoc Mam (Squid sauce)

Dimiel : Miel

Divin : Vin

Herbes

Cotomili : Coriandre

Lamente : Menthe

Laké zonion : Ciboule/Cive c’est comme la ciboulette mais en plus gros. On peut acheter des oignons bottes et récupérer le haut pour l’utiliser comme « Laké zonion ».

Laké laï : Ciboulaïl ou feuilles d’ail, on va les utiliser dans des plats en sauce sino-mauriciens ou dans le traditionnel « Mine frit« .

Ditin : Thym

Pérsi : Persil

Ayapana : Plante aux vertus médicinales, on trouve maintenant de l’infusion au Ayapana à l’île Maurice => http://bit.ly/2EHlTNp

Dité : Thé noir à la vanille généralement servi avec du lait.

Dité cinois : Thé vert ou au jasmin

Légumineuses

Grains secs : Légumineuses, légumes secs

Zaricots rouzes : Haricots rouges

Zaricots blancs : Haricots blancs

Gros pois : Pois du Cap (Butter beans)

Lentis noirs : Lentilles vertes

Lentis rouzes : Lentilles corail

Dhall (Dal ou Dholl) gram (gramme) : Chanal Dal (Split desi chickpeas)

Dhall (Dal ou Dholl) petit pois : Pois cassés jaunes (la variété que l’on trouve plus facilement en France)

Gram ou Gramme : Pois chiches marrons ou Kala Chana

Zambérique : Haricots mungo soja vert

Blacks beans : Haricots de soja noir fermentés (se vend en pot dans les magasins asiatiques, c’est le Black beans sauce)

Féculents

Diri/Douri (blédard) : Riz

Macaroni : Pâtes

Mine : Nouilles de blé

Mee foon : Vermicelles de riz

Vermicéles transparents : Vermicelles de soja

Vermicéles : Vermicelles grillées (Roasted vermicelli)

Dipain : Pain

Dipain moule : Pain de mie

Dipain maison : Le pain traditionnelle mauricien qui est rond

Farines & semoules

Lafarine (ordinaire) : Farine de blé

Lafarine self-raising : Farine de blé à levure incorporée

(Lafarine) bessane : Farine de pois chiches

Ground Rice (prononciation anglaise) : Farine de riz

Lapoude canze/canje : Amidon de tapioca (en magasin asiatique) ou Farine de Manioc (en magasin bio ou supermarché rayon bio)

Maïzena : Fécule de maïs/Maïzena

Lapoude maï : Semoule de maïs/Polenta

Gréau : Semoule de blé grillée

Sagoo (Sagou) : Tapioca, petites perles du Japon

Custard powder : La poudre à flanc, poudre à crème pâtissier

Lapoude dilé : Lait en poudre

Légumes

Brinzel : Aubergine

Pomme d’amour : Tomate, les tomates mauriciennes sont assez petites et n’ont pas un goût aussi sucré que celles qui sont françaises, il n’y a pas plusieurs sortes comme en France non plus.

Chouchou : Christophine/Chayote/Chouchoute/Mirliton, ce légume donne des feuilles qui s’appelle les Brèdes sousou (chouchou). Il peut être vert ou blanc. A l’île Maurice, ce sera plutôt du vert clair que l’on trouvera.

Pima cari : Gros piment de Maurice ni trop fort ni pas assez qui ressemble au Piment de Padrón. Ici en France, on peut prendre les gros piments maghrébins pour les remplacer ou alors les piments espagnols dont j’ai parlés avant.

Cocome : Concombre, l’île Maurice, celui-ci est blanc mais en France, on prendra le vert.

Lissou : Chou blanc

Lissou rouze : Chou rouge

Sampillon noirs : Champignons skiitaké

Brède : Le terme brède désigne plusieurs familles de feuilles comestibles dans les îles des Mascareignes (Maurice, Madagascar, La Réunion etc.).

Brède cinois/chinois/tom pouce : Pak choï/Pak Choy/Bok Choy

Brèdesaï/Petsaï : Chou chinois, ici en France on le trouve dans tous les commerces pratiquement. Il remplace d’ailleurs beaucoup de brèdes que l’on ne trouve pas.

Brède malbar : Brède riche en protéines et en acides aminés qui ressemble à une feuille classique.

Brède sousous/chouchou : Feuille provenant du chouchou (évoqué plus haut).

Brède mouroum : Feuille de Mouroum

Brède sonze/songe : Feuille du Taro

Arouï ou Arouille : Taro/Eddo/Malanga/Songe/Dachine/Macabo/Malango/Kalo/Tayove/Madère. A l’île Maurice, on distingue deux sortes deux arouilles, l’arouille violette qui sert pour les Gâteaux arouille et pour faire de l’écrasé ainsi que l’arouille « Cari » qui est lui blanc et qui sert pour les carrys/rougailles etc. Ici en France, on sera pas difficile et on prendra la variété blanche car niveau rapport qualité-prix il n’y aura pas mieux et c’est ce que l’on trouvera plus facilement.

Manioc : Manioc, ce tubercule se mange traditionnellement bouilli avec un peu de beurre. On le mange au petit-déjeuner et pour le goûter.

Ziromon : Giraumon, variété de courge que l’on consomme à l’île Maurice ainsi que dans d’autres îles. En France, du potiron conviendra très bien à la place.

Lalo : Gombo/Okra/Calou (Ladies’fingers). Légumes assez gluants que l’on mange frits chez nous. C’est un légume que l’on mange beaucoup dans les îles ainsi qu’en Afrique. C’est un légume que l’on sert en garniture à côté du riz souvent.

Patolle/Patole : Appelé Pudalangai en tamoul ou est connu comme le « serpent végétal », le Patole est un légume qui fait partie de la famille des cucurbitacées, un vieux légume à l’île Maurice ainsi qu’à l’île de la Réunion. Visuellement on dirait un concombre vert clair. Il est servi en accompagnement à côté du riz généralement.

Pipangaille/Pipangaye : Appelé Luffa également, le pipangaille est un vieux légume qui fait partie de la famille des cucurbitacées, un vieux légume à l’île Maurice ainsi qu’à l’île de la Réunion. Il est servi en accompagnement à côté du riz généralement.

Margoz : Appelé concombre amer de par son goût dans beaucoup de pays. C’est un légume visuellement curieux car il est boursoufflé. Il peut être vert clair, foncé ou encore blanc. On le mange frit à l’île Maurice mais il peut se cuisiner de bien d’autres façons, par exemple en vindaye.

Calebasse : La calebasse fait partie de la famille des cucurbitacées et s’utilise dans beaucoup de plats mauriciens. On en fait de la salade, on le met dans la soupe de riz, dans les daubes etc.

Gourzéte : Courgette

Zépinar : Épinards

Cresson : Cresson

Caróte : Carotte

Pâtisson : Pâtisson, ce légume fait partie de la famille des cucurbitacées et est délicieux. Le classique reste la salade de pâtisson. Autrement on le fait farci ou on le met dans la soupe de riz mauricienne. Attention en France, souvent le pâtisson a la peau dure, cela veut dire qu’il est vieux. Il faut ainsi en choisir des jeunes qui ont la peau tendre et que l’on peut cuisiner car sinon il n’y aura pas une bonne tenue à la cuisson. Le mieux c’est la variété jaune car oui on en trouve ici des blancs et des verts.

Béterave : Betterave

Poivron : Poivron

Pomme dé tére : Pomme de terre

Lékér palmisse : Coeur de palmier, à l’île Maurice, on en trouve du frais et c’est tellement différent de celui qui est en bocal ! On le mange en salade avec du marlin fumé.

Fruyapin : Fruit à pain, c’est un fruit mais on le mange quand il n’est pas mûr et qui plus est en salé. On le fait bouillir et on le mange avec du beurre, on fait des Rotis avec « Rotis fruyapin » et des boulettes aussi avec du thon.

Zack : Jacques, c’est un fruit mais on le mange quand il est vert et en cari.

Banane vére : Banane pas mûre qui sert pour le cari et pour les chips notamment, les fameux Banane frire.

Fruits

Froui/Fri : Fruit

Póme : Pomme

Pwaar : Poire

Banane : Banane

Zoranze : Orange

Rézin : Raisin

Pesse : Pêche

Prino : Pruneau

Prine : Prune

Pamplémousse : Pamplemousse

Coco : Noix de coco

Limon : Citron vert

Papaye : Papaye

Gouillave/Goyave : Goyave, il y en a deux sortes, des petits qui sont les Goyaves de Chine et les gros qui peuvent être à chair rose ou blanche, ceux-ci sont plus fermes. En France, on trouve les gros avec la chair blanche.

Zanana : Ananas

Maang : Mangue

Grenadine : Fruit de la passion/Maracuja, avec du sucre et de l’eau, ça fait un jus de fruit maison.

Carambóle : Carambole, on en fait des achards.

Tamarin : Tamarin, fruit acidulé que l’on utilise dans des plats salés également. Pour cuisiner, j’utilise de la purée de tamarin, ça permet de toujours en avoir dans son réfrigérateur. On en trouve dans les magasins asiatiques.

Fricitére : Fruit de Cythère, on en fait des achards.

Bilimbi : Bilimbi

Longane : Longane, un fruit qui s’apparente un peu à la texture du litchi.

Leksi : Litchi/Letchi

Zamalac : Jambalac

Zamblon : Jamblon

Oléagineux & fruits secs

Badam/Zamane : Amande

Pistasse : Cacahuète/Arachide

Pistachio : Pistache

Cashew nut (prononciation à l’anglaise) : Noix de cajou

Résin sec : Raisin sec

Prino : Pruneau

Cérise : Cerise confite

Viandes & poissons

Laviane : Viande

Béf : Boeuf

Anio : Agneau

Cabri : Chèvre

Mouton : Mouton

Bouc : Bouc

Cérfe : Cerf

Liéve : Lièvre

Lapin : Lapin (Goût plus fort qu’en France)

Porc/Cosson : Porc

Cosson maron/Cochon marron : Sanglier

Tang : Hérisson

Sov souri : Chauve-souris

Poule : Poulet

Canaar : Canard (Goût différent du canard français, le goût est plus fort)

Daine : Dinde

Poisson/posson : Poisson

Dizef poisson : Oeufs de poisson

Dizef cent ans : Oeuf de cent ans

Dizef (poule) : Oeuf

Ourite : Poulpe

Mourgate/Calamar : Calamar, seiche, margate

Sévréte sék/Chevrettes secs : Crevettes de rivière séchées

Crévéte : Crevette

Bomli : Poisson moche qui a séché au soleil et qui sent très mauvais

Poisson salé (sounouk) : Poisson snoëk qui a été salé et séché au soleil, il sent également mauvais pas ne dépasse en rien l’odeur du bomli. On le mange en rougaille, frit avec des oignons, en riz frit etc.

Poisson corne : Poisson spécial de l’île Maurice qui a une chaire ferme et grasse.

Tek Tek : Coques

Zuite : Huître

Abalone : Ormeau

Cari/Carry : Plat en sauce national à base du mélange d’épices, le Masala, souvent on dit même un Cari Masala pour bien appuyer que c’est ça. Chaque cari se fait différemment selon ce que l’on met dedans, il y a quelques règles, avec de la viande ou du poulet, on pourra mettre des pommes de terre et avec des fruits de mer rien du tout, avec du poisson on mettra des aubergines. Le cari est un plat familial et fait partie du quotidien des Mauriciens. On le mange avec du riz blanc, des rotis, du pain et des dhall puris. Exemple de caris : Cari laviane, cari poule, cari poisson, cari crévéte, cari ourite etc.

Rougaille/Daube : Contrairement à la Réunion ou à Madagascar, le Rougaille c’est vraiment qu’une sauce faite à base d’oignons, d’ail, de gingembre, de tomates, de thym et d’herbes selon ce que l’on met dedans. Le terme daube veut dire la même chose mais sera davantage utiliser pour la viande et le poulet. Il y a aujourd’hui un mélange d’épices pour daube qui est génial et qui apporte un plus à ce plat. Il est comme le cari et fait partie du quotidien des Mauriciens. On le mange avec du riz blanc, des rotis et des dhalls puris. Exemple de rougailles : La daube laviane, ladaube poule, rougaille sévréte, rougaille ourite, rougaille pire (juste de tomates), rougaille pilchards etc.

Vindaye/Achard : Le vindaye et le achard sont très similaires. C’est une façon de conserver des aliments un peu comme pour des pickles. Le vindaye est surtout pour le poisson et les fruits de mer, j’ai entendu dire qu’il y avait même du vindaye de poulet aujourd’hui. Le achard sera davantage pour les légumes et les fruits. C’est une conservation qui se fait dans de l’huile végétale, du vinaigre blanc, du curcuma, des graines de moutarde, de l’ail et du piment. Exemple

Koutia : Le koutia, c’est le frère du achard à la différence que c’est fait avec des fruits et que c’est souvent plus faim. Ça se garde aussi moins longtemps. Exemple : Koutia maang etc.

Kalia : Le Kalia est un genre de cari, un plat en sauce qui a un léger goût de briani car ce sont les mêmes épices à quelque chose près et les herbes qui sont utilisées aussi, la coriandre et la menthe. C’est un plat qui est fait souvent à base de poulet avec des oeufs durs ainsi que des pommes de terre. On peut aussi en faire avec de l’agneau ainsi que des crevettes. On mange le Kalia avec du riz blanc.

Salmi : Plat en sauce à base de vin rouge ou rosé avec des épices. On le réalise avec du lapin, du lièvre, de la pintade, du canard et du poulet. Ce plat est également réalisé en France ainsi qu’à la Réunion mais chaque endroit a sa recette. Le salmi se déguste avec du bon riz blanc.

Briani/Briyani : Plat d’origine indo-musulmane à base de riz basmati, d’épices en tout genre (cardamome, girofle, cannelle, cumin, safran), d’herbes aromatiques (menthe, coriandre) et qui peut être agrément de tout ce que l’on veut. Il est servi pendant les grandes cérémonies telles que le mariage ou encore pendant un jour de prière. On peut aussi en acheter dans des snacks, petits bouis-bouis, ou dans la rue dans des food-trucks. Il est généralement servi avec du satini pommes d’amour, salade de carottes et du salade de concombre. Exemple de brianis : Briani poulet, briani poisson, briani béf, briani anio, briani léguimes etc.

Haleem/Halim : Soupe épicée de légumineuses (lentilles, pois cassés) et céréales (avoine, orge, blé) à base de viande d’agneau, de boeuf ou de cerf (dans ma famille c’est ce que l’on faisait). On peut aujourd’hui en trouver au poulet et également au soja pour les végétariens. C’est une soupe plutôt street-food ou qui fait partie de la cuisine de « snack ». Cette soupe est souvent servie avec du pain maison, le pain rond mauricien et est parsemée d’oignons frits ainsi que de cive fraîche. On peut y mettre une sauce aigre comme la sauce à l’aïl. Ici en France, je réalise cette recette avec ce que je trouve sur place, nous n’avons pas les mêmes ingrédients et si je n’ai pas de sauce, je mets tout simplement une pointe de vinaigre blanc ou du jus de citron.

Satini (Chatini) : Le Satini est l’accompagnement frais qui ressemble à de la salade, elle vient du mot « chutney » et est prononcé à la créole. A l’île Maurice, on a des satinis de tout. On les mange avec tous nos plats avec du riz, quoique également parfois avec du « mine », j’ai un cousin qui me faisait toujours des Mines bouillis avec de la viande, un oeuf sur le plat avec du satini pommes d’amour à côté ! C’était un tuerie ! Exemple de satinis : satini pommes d’amour, satini coco, satini brinzel, satini pistasse, satini dal, satini vert, satini cotomili etc.

Roti/Farata : Le roti ou le farata, appellation selon les communautés, est un pain d’origine indienne assez faim et feuilleté de part la manière dont il est réalisé. Il est plié et roulé ensuite avec de l’huile. On le garnit comme un taco mexicain de cari, de rougaille et d’achard même parfois lorsqu’on l’achète dans la rue. Autrement lorsqu’il est fait à la maison, on le casse et on s’en sert de couvert pour manger les sauces avec. Il y a plusieurs sortes de rotis, je pense. Déjà je connais celui de ma mère, elle en fait des normaux mais également des « rotis fruyapins », la pâte à rotis est mélangé avec du fruit à pain bouilli. C’est délicieux !

Dholl/Dhall puri : Le Dholl ou Dhall puri est une galette d’origine indienne mais qu’on ne retrouve qu’à l’île Maurice. Il est confectionné avec une pâte à rotis de base avec une farce de purée de pois cassés jaunes (dhall petits pois), des épices, du curcuma et du cumin et c’est le fait de le rouler finement qui fait qu’il est différent. Il est plus fragile que le roti et il est mieux de l’acheter dans la rue car le savoir-faire n’est pas le même à maîtriser que celui de la maison qui n’a pas le même goût du tout ! Il se mange avec du cari gros pois en généralement, du rougaille pire (de tomates) et avec des achards de légumes.

Pain fourré : L’appellation pain fourré est pour tous les sandwichs fourrés à quelque chose. Ils sont plus garnis et ont tous quelque chose de plus exotiques qu’en France.

Dhall pita : Ce plat est d’origine indienne, on fait un genre de pâte à roti que l’on fait chauffer puis que l’on découpe et qu’on fait cuire avec des lentilles, des dhalls et des épices. Ça ressemble beaucoup à des pâtes maison fraîches mais version mauricienne et végétariennes ! Une tante me le préparait avec un rougaille de coco, très original !

Dhall : Le Dhall est une soupe ou plutôt sauce que l’on prépare avec les dhall petits pois, les pois cassés jaunes avec des épices. On le mange avec du riz et soit un cari ou un rougaille à côté.

Fricassée : Tout est possible avec ce mode de préparation, souvent ce terme est utilisé pour les grains secs, on fait donc des fricassées de haricots rouges, lentilles etc. Cela veut dire qu’on les cuisine avec des oignons, de l’ail, du gingembre et des herbes pour ensemble les manger en accompagnement avec du riz et soit un cari ou un rougaille.

Tandoori : Tout le monde connaît aujourd’hui le tandoori qui tire son origine de l’Inde. A l’île Maurice, il a bien été adopté et on fait le poulet tandoori. Il est légèrement différemment car sa couleur tend plus vert le fushia que le rouge indien. Au niveau du mélange d’épice également on sent une différence mais de là à vous expliquer en quoi, je ne pourrai pas !

Shawarma : Genre de tandoori, le Kebab mauricien contient du poulet shawarma.

Tikka : Le poulet tikka mauricien n’a rien à voir avec le poulet tikka indien ! Ça ne veut pas dire la même chose. Chez les Mauriciens, le poulet tikka c’est du poulet mariné dans du yaourt et des épices, pané dans de la chapelure puis passé dans de l’oeuf battu en « mousse ». On le mange en hamburger, ça se vend dans la rue même !

Catless : Petits burgers panés mauriciens aux épices et aux herbes. On fait souvent des catless de poulet et on les sert comme gadjaks (apéro) ou on les mange dans des hamburgers.

Rasson : Soupe épicée aux épices, tamarin et herbes d’origine indienne. C’est une soupe qui est servie dans des verres en inox qui s’appellent les Guilasses chez les Tamouls. On le sert pendant les mariages ou autres cérémonies en accompagnement du 7 carrys (plats déclinés en 7 accompagnements). Il y a cependant des rassons de tout que l’on fait en entrée. Exemple de rassons : Rasson poule, rasson crabe, rasson crévéte etc.

Gâteau : Le terme gâteau est assez polyvalent, il traduit à la fois l’idée de gâteau apéro, de snack à grignoter, de gâteau sucré, de sucrerie et également de beignets sucrés ou salés.

Biscuit : Le biscuit peut être salé ou sucré. Il peut vouloir dire « crackers ». Nous avons les fameux « Biscuits cabines » qui sont des crackers grossiers mauriciens.

Bouillon : Le bouillon est plus qu’une simple « soupe », il sert également et je dirai même, principalement de sauce sur le riz. Exemple : Bouillon brède, bouillon poisson, bouillon crabe etc.

D’autres traductions et définitions arriveront au fur et à mesure, cette page restera en perpétuelle construction.

Expressions figurées/idiomatiques concernant la nourriture (petit bonus)

Mo pou tir to manzé : Littéralement => Je vais te servir à manger. Signification => Je vais te passer un savon ! (Tu vas passer un sale quart d’heure !)

Manze ar li : Littéralement => Mange avec lui. Signification => On fait avec !

Manzère la vi : Littéralement => Mangeur de vie. Signification => Enquiquineur

Manze pistasse guéte cinéma : Littéralement => On mange des cacahuètes et on mate un film. Signification => On regarde une personne à qui on a donné des conseils subir des conséquences car elle n’a pas écouté.

Manze banane dans dé boutes : Littéralement => Manger la banane des deux côtés. Signification => Sortir avec deux personnes à la fois., jouer sur deux tableaux !

Tone manze mousse zone : Littéralement => Tu as mangé une guêpe ? Signification => Tu es de mauvais poil ?

Donne cosson manze napoliténe : Littéralement => Donner au cochon à manger des napolitaines (sablés mauriciens fourrés à la confiture avec un glaçage). Signification => Se dit de quelqu’un d’infidèle qui trompe sa femme qui est parfaite !

Kan loulou gagne faim li manze pima : Littéralement => Quand le loup a faim, il mange du piment. Signification => Il ne faut pas faire la fine bouche.

Boire dilo dire oui : Littéralement => Boire de l’eau et dire oui. Signification => Dire Amen à tout !

Li couma dilo dissik : Littéralement => Être comme de l’eau sucré. Signification => Être une bonne soupe !

Péz néné, boire diluile : Littéralement => On se bouche le nez et on avale l’huile. Signification => Faire avec, faire quelque chose qu’on le veuille ou non.

Dilo lor brède sonze : Littéralement => L’eau sur les brèdes songes. Signification => Il ne pas se laisser abattre, ne pas se laisser affliger peu importe les conséquences.

Dilo bouï, mette brède : Littéralement => L’eau est bouillante, mets-y les brèdes. Signification => Battre le faire pendant qu’il est encore chaud !

Triyer pas triyer brèdes : Littéralement : Tu tries ou tu ne tries pas les brèdes. Signification => Ce qui est fait, est fait, on ne pourra rien y changer !

Senti laï : Littéralement => Ça sent l’ail. Signification => Ça sent le roussi, ça sent pas bon !

Karaï so : Littéralement => Le karaï (wok) est chaud. Signification => T’as de l’argent !

Sape dans karaï tombe dan difé : Littéralement => Tomber dans le feu depuis le karaï (wok). Signification => Ne pas être sorti de l’auberge !

Faire labouce dou : Littéralement => Faire la bouche sucrée. Signication => Se réjouir d’une situation, de quelque chose.

Mette dan siro : Littéralement : Plonger dans le sirop. Signification => Avoir quelqu’un, amadouer, berner.

Mette fourcéte dans bouillon : Littéralement : Mettre la fourchette dans le bouillon. Signification => Faire une gaffe !

Aréte péte dans bouillon : Littéralement : Arrêter de péter dans le bouillon. Signification => Arrêter de faire n’importe quoi !

Bave dan mine/macaroni : Littéralement : Baver dans le mine(nouilles) ou les macaroni (pâtes). Signification => Arrêter de dire n’importe quoi ou se taper l’incruste !

Mette lamé dan gadjak : Littéralement : Mettre la main dans les gadjaks (les apéros mauriciens). Signification => Se taper l’incruste !

Kankréla ine tome dans lafarine : Littéralement : Le cancrelat (cafard énorme à l’île Maurice) est tombé dans la farine. Signification => Tu as mis trop de talque !

Kankréla dan bouteille labiére : Littéralement Le cancrelat est dans la bouteille de bière. Signification => Quelqu’un qui a mis des lunettes « mouche » !

Couma mousse dans dilé : Littéralement : Comme une mouche dans le lait. Signification : Un noir parmi les blancs.

To couma dir ene pomme d’amour, to rente dans tou la sauce : Littéralement : Tu es comme une tomate, tu vas dans toutes les sauces ! Signification => Se mêler de tout, des affaires des autres, être un fouineur !

Li couma bomli sec : Littéralement : Être comme du bomli (poisson puant) séché. Signification : Être très maigre.

Lépok margoz : Littéralement : L’époque Margoz (le légume). Signification => A l’époque, au bon vieux temps.

Papaye pouri : Littéralement : Papaye (le fruit) pourrie. Signification => Brebis galeuse

Ene manioc : Littéralement : Un manioc. Signication => Un bouffon, un idiot !

Position zanana : Littéralement : Position d’ananas. Signification => Une position très inconfortable (réponse lorsque l’on demande des nouvelles à quelqu’un).

Ti couto coupe gros ziromon : Littéralement : Petit couteau, coupe gros giraumon. Signification : On peut être petit et battre quelqu’un de plus grand.

Zack dans tente : Littéralement : Le Jacques (fruit) est dans le panier. Signification : Être enceinte.

Tou dipain/makatia rassi ena so fromaze gaté : Littéralement : Tout pain ou makatia (brioche mauricienne fourrée à la noix de coco) rassis a son fromage pourri. Signification => Toute personne peut trouver chaussure à son pied !

Dans dizef poule pa capave gagne canaar :  Littéralement : Dans les oeufs de poule, on ne peut pas trouver des canetons. Signification : Les chiens ne font pas des chats !

Ki coupe licou poule, coupe licou cok : Littéralement : Qui coupe le cou d’une poule, coupe le cou d’un coq ! => Un genre de « tongue twister ».

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 Commentaires

  • Répondre @latelierdekristel 18 janvier 2018 at 9 h 59 min

    Hello tout le monde !
    Ki position ?
    Vous pouvez laisser vos commentaires en dessous ! Ça serait intéressant d’échanger ensemble !
    Salam !

  • Répondre Cécilia 18 janvier 2018 at 16 h 13 min

    Coucou,
    Olala j’adore cette nouvelle rubrique 🙂 J’ai vraiment bien rigolé sur certaines expressions, alala ces mauriciens 🙂

    Bisous ma belle, continues comme ça !

    • Répondre @latelierdekristel 24 janvier 2018 at 16 h 12 min

      Coucou ma belle Cécilia !

      Merci d’avoir pris le temps de commenter mon lexique ! Merci pour tes encouragements !

      N’hésites pas à partager autour de toi ce lexique 😀 ! Bisous ma jolie !

    Laisser un commentaire