Une bonne Merveille croustillante et un bon “satini cotomili”: souvenir de la street-food de Port-Louis, capitale de l’île Maurice.

Mon enfance et mon pays retrouvés en quelques secondes !

Les jours défilent et je suis déjà à mon troisième jour de vacances. Bien évidemment, je continue à cuisiner comme tout bon blogueur culinaire ! Cependant, ce que je fais reste très simple car là où je suis c’est un mobil-home et je ne suis forcément pas équipée comme à la maison même si ici c’est mon deuxième chez-moi.

La recette ci-dessous n’est pas vraiment compliquée et encore une fois, je ne prétends pas avoir la science infuse culinaire mais plutôt un esprit de débrouillardise. Mon petit plaisir, c’est vraiment de goûter à un plat et d’imaginer comment il a été fait et identifier les goûts et les textures qui le composent. Souvent, ce ne sont pas les réels ingrédients qui ont été utilisés dans la recette originelle mais le résultat est pour la plupart du temps au rendez-vous !

En ce qui concerne la recette de cette Merveille, c’est vraiment ce qui s’est passé, je voulais vraiment en manger une ! Ah oui, j’oubliai un détail, ici en France, la “Merveille” est un genre de beignet croustillant saupoudré de sucre glace tandis qu’à l’île Maurice pas du tout. Chez nous, la Merveille fait partie de notre culture street-food et est un “en-cas” comme un autre lors de petites fringales imprévues. C’est vraiment une spécialité que l’on peut manger à Port-Louis, notre capitale. C’était généralement ma maman qui m’en acheté une lorsque l’on allait faire du shopping comme c’est vraiment l’endroit pour ce genre de chose.

La Merveille mauricienne s’accompagne souvent d’un “satini cotomili” (chutney de coriandre) et de piment rouge (Mazavarou) et se déguste dans la rue comme indiqué précédemment. C’est un genre de “pâte” croustillante légèrement gonflée, un peu comme la Merveille française d’ailleurs mais en version salée. L’alternative que j’ai trouvée pour la confectionner est tout bonnement simple comme bonjour rien qu’en me servant de ma chère imagination. Je vous laisse découvrir ma recette plus bas.

Merveille

La recette est simple comme bonjour comme je l’ai précédemment expliqué, le but était de vous parler du concept de cette Merveille et vous raconter

Pour 8 Merveilles

Ingrédients

Pour le chutney de coriandre, suivre le lien suivant : http://bit.ly/1PNerhp .

Préparation

Préchauffer son four à 200°C.

1 – Dans un poêle profonde, verser de l’huile de friture et laisser chauffer.

2 – Une fois l’huile bien chaude, faire frire une tortilla une à une. Attention à la cuisson, le but est de la faire légèrement dorer de chaque côté et si vous vous apercevez qu’elles sont molles malgré cela, pas de panique car elles durciront après.

3 – Préparer un plat avec du papier absorbant sur lequel on va déposer chaque tortilla frite pour enlever l’excédent d’huile.

4 – Préparer une plaque de cuisson allant au four tapissée de papier de cuisson sur lequel on va disposer les tortillas frites. Même si elles sont l’une sur l’autre, ce n’est pas grave.

5 – Laisser les tortillas au four environ 7 minutes puis retirer et réserver.

6 – Servir avec le chutney de coriandre à côté et du piment rouge comme sur la photo ci-dessus.

Enregistrer

Enregistrer

Rendez-vous sur Hellocoton !

Previous Post Next Post

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Laisser un commentaire