Browsing Category

Tea time/Desserts

Un bon Mud Cake ultra chocolaté ou appelé « Gâteaux La boue » à l’île Maurice à l’occasion de la Pâques !

Le gâteau de mon enfance revisité à l’occasion de la Pâques ! {concours #LeaderPaques}

En ce moment, je ne publie pas beaucoup de recettes car je suis prise par la création d’une nouvelle entreprise ainsi que par les événements culinaires actuels ! J’ai à peine de le temps de me poser. Je vous rappelle que vous pouvez me suivre notamment sur mon Instagram pour savoir ce que je fais quotidiennement : http://instagram.com/latelierdekristel .

Aussi, je me disais qu’en ce moment vous étiez nombreux à me dire de vive voix que vous aviez testé mes recettes mais pourrai-je me permettre de vous demander de me mettre des commentaires quand c’est le cas ! Certes cela me ferait plaisir mais il y a une autre raison encore plus importante et c’est surtout pour que les internautes puissent voir que les recettes ont été testées par d’autres personnes que moi et que celles-ci fonctionnent bien. Merci encore de vos encouragements ! Cela me fait tellement de bien !

Pour l’histoire de ce gâteau que je vous avais déjà partagé sa recette il y a fort longtemps pour Noël, il y a maintenant quasiment deux ans et j’ai décidé de la ré-actualiser en la modifiant avec des chocolats qui m’ont été offerts par Leader Price. Contrairement à ce que vous pourrez penser, les chocolats n’étaient pas si mauvais, ils étaient même très bons ! Alors pourquoi ai-je décidé de les intégrer à une recette plutôt que de les manger directement ? Je trouve que c’est un réel défi tout d’abord d’intégrer des chocolats à une recette surtout lorsqu’ils ont des formes particulières (ici les mini vaches) et par ailleurs, à Pâques, on mange tellement de chocolat que c’est bien de varier les formes sous lesquelles on les mange sinon on peut vite être repus ! Enfin je parle plutôt de moi !

Ici les mini vaches ont bien trouvé leur place car ça fait la fusion avec la Normandie (référence au rond point des vaches à Rouen pour ceux qui connaissent). De plus, pour en revenir à cette recette et au « Gâteau La boue », c’est une recette que les blancs mauriciens faisaient et que j’ai connu car j’étais dans une école française. Cependant, ce n’était pas du tout connu des autres Mauriciens et c’est un gâteau qui était souvent confectionné pour les anniversaires. Un vrai gâteau de fête pas du tout sec et que les enfants adorent ! A l’occasion de Pâques, celui-ci a eu la chance d’être revisité avec des chocolats intéressants et d’être sublimé par quelques décos offertes également par Leader Price et que vous pourrez retrouver dans leurs magasins à des prix dérisoires. Pour participer au concours afin de gagner la même chose que moi sur ma page Facebook : http://facebook.com/latelierdekristel .

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Beignets de banane express : un mardi gras façon île Maurice !

Une bonne alternative pour utiliser les bananes en fin de vie et surtout pour se régaler !

Hello la compagnie ! Aujourd’hui c’est Mardi gras ! Mais qu’est-ce en réalité ? Eh bien dans le jargon chrétien (catholique) et selon Wikipédia :  » Mardi gras est une période festive qui marque la fin de la « semaine des sept jours gras » (autrefois appelés jours charnels). Le Mardi Gras est suivi par le Mercredi des Cendres et le Carême où les chrétiens sont invités à « manger maigre » en s’abstenant de viande2. Elle se situe donc juste avant la période de jeûne, c’est-à-dire -selon l’expression ancienne- avant le «carême-entrant» ou le «carême-prenant». Les «Sept jours gras» se terminent en apothéose par le «mardi gras» et sont l’occasion d’un défoulement collectif. L’esprit de jeûne et d’abstinence qui s’annonce est momentanément mis entre parenthèses avec le carnaval3. « 

Après cette brève explication, passons aux choses sérieuses car oui manger, c’est très sérieux et on ne badine pas avec cela. J’ai pensé aux beignets de banane plus couramment appelés « Gâteaux banane » chez moi à l’île Maurice, car cela changer des crêpes que l’on a déjà eu l’occasion de manger pour la Chandeleur et des beignets français que l’on peut manger lors de fêtes foraines par exemple.

Cette idée m’est principalement venue car j’avais des bananes très mûres, que dis-je, une banane particulièrement mûre et je l’ai utilisée pour faire une pâte à beignet express pour mon petit plaisir personnel. Car oui, ma mère me faisait de temps à autre ces fameux « gâteaux banane » pour le goûter lorsqu’elle avait des bananes en fin de vie. De plus, cette façon de faire était aussi un moyen de ne pas gaspiller et d’utiliser ce qui semblerait inutilisable pour beaucoup. Alors je vous retrouve plus bas pour ma simple recette (faite à ma façon bien à moi) !

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le Gâteau « Francis » ou « Carré rouge » de l’île Maurice, un quatre quart enrobé de sirop et de noix de coco !

Le gâteau rouge comme l’amour aux saveurs exotiques !

Hello les gourmands ! Comme vous l’avez vu sur les réseaux sociaux, je suis actuellement en vacances aux Deux Alpes ! On a beaucoup de neige ici et c’est top. Dans deux jours c’est la St Valentin et nous, nous la passons ici et irons dans un restaurant qui a l’air sympa comme tout. Suivez-moi sur les réseaux pour voir tout ça.

Petite histoire du « Carré rouze » ou du « Gâteau Francis » comme on dirait en créole, c’est un gâteau que j’aimais beaucoup, il était très simple et sans prétention, idéale pour le goûter. Normalement les carrés sont plus gros mais étant donné que je trouve qu’il est assez bourratif comme gâteau, j’ai décidé d’en faire des petits. Aussi esthétiquement parlant, je trouve que tout ce qui est petit est mignon, n’est-ce pas ? Il est possible par exemple de faire un Thé gourmand mauricien avec un mini Napolitain, une Tartelette à la banane, un Puits d’amour ainsi qu’un mini Gâteau Francis.

Ici, j’ai fait cette recette un peu au feeling en supposant que l’intérieur était un « quatre-quart » selon mes souvenirs et ma mémoire du goût. En effet, le gâteau Francis est un gâteau extrêmement moelleux imbibé d’un genre de sirop de couleur rouge et arômatisé à la fraise puis enrobé de noix de coco avec en topping de la chantilly. Quand j’étais à l’île Maurice, j’en achetais souvent chez Café Métro à Vacoas. Je vous laisse découvrir ma recette plus bas.

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

« Galettes Manioc », crêpes sans gluten mauriciennes garnies de sucre et de noix de coco râpée pour la Chandeleur !

Une recette sous les conseils de, je cite, ma maman !

Hello les gourmands ! Eh oui, voici encore une occasion de plus pour manger ! C’est incroyable comment tout est fait dans ce monde et tout particulièrement en France pour que l’on mange en permanence ! Après les fêtes de fin d’année, c’était l’Épiphanie, puis là la Chandeleur, arrivera ensuite la St Valentin, Mardi Gras, Pâques…enfin tout pour entretenir ma ligne (courbe).

Cependant, en ce moment, pour ceux qui me connaissent et qui m’ont suivi, je fais de mon mieux pour avoir une alimentation saine et équilibrée. J’ai considérablement réduit les quantités que je mangeais car je ne me sentais plus à l’aise dans mon corps. Tout le monde me demandait si j’étais enceinte à un moment tellement j’avais grossi ! Misère !

Oui 13 kg en trop dans la figure, ça fait mal ! Et je vous dirai que le pire ce n’est pas ce que l’on mange à la maison car je sais quand même cuisiner mais c’est plutôt lorsque l’on est invité ou qu’on invite du monde avec les apéros en veux-tu en voilà, le fromage, le dessert et bien sûr l’alcool.

Mais revenons à la Chandeleur, je voulais quand même proposer quelque chose pour encore fêter ça mais cette fois-ci moins risquer pour prendre du poids (ou pas). On dit que le gluten fait grossir ? Alors là j’ai décidé de faire une recette mauricienne que je n’avais jamais mangée ! C’est ma mère qui m’a dit que l’on pouvait acheter dans la rue à l’île Maurice, ce que l’on appelle des « Galettes Manioc » et que c’était très bon. En réalité ce qui diffère de la farine de blé, c’est que le manioc est plus « élastique » et je trouve que c’est même plus copieux. La recette est très simple et très bonne. Je vous laisse la découvrir plus bas.

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Panna cotta onctueuse renversée façon Kulfi et au safran bio Biâo de Normandie !

Première recette de l’année 2017 : on commence par du sucré pour rendre la vie un plus douce !

Chers lecteurs, je suis ravie de voir à quel point vous êtes engagés, vos commentaires et messages laissés sur mes différentes plateformes me font toujours autant plaisir et me poussent à aller plus loin. Si vous ne l’avez pas encore fait, je vous invite à lire mon avant dernier article qui est celui-ci => http://bit.ly/2iF7b1A .

Aujourd’hui, je vous encore une recette, je puis dire, mauricienne. J’aime toujours dire qu’il est important d’utiliser les produits locaux et surtout lorsque l’on vit dans une belle région telle que la Normandie. Lors de la deuxième édition des Fêtes Normandes à Évreux en Octobre 2016 , j’ai eu l’occasion de faire connaissance avec un nombre incroyable de producteurs normands et le produit qui m’a le plus interpelé a été le Safran bio Biâo de Normandie, produit dans l’Eure à Saint-Pierre de Salerne près de Brionne.

C’est en m’arrêtant ce stand et en discutant un peu avec le compagnon de Myriam Duteil, celle à l’origine de cette production, que j’ai eu envie d’aller encore plus loin. En effet, pour ceux qui ne connaissent pas la chaîne Cuisine Tv ou Cuisine + qui a été lancée en 2001 et malheureusement mis la clé sous la porte en 2015, Myriam en était à l’origine ! Oui c’est après un retour des États-Unis, véritable passionnée de cuisine et fan de la chaîne Food Network, qu’elle décida de créer un projet similaire à la mode française.

Tout cela pour vous dire, si jamais vous me connaissez ou pas d’ailleurs, mon rêve a toujours été de travailler pour cette chaîne et j’y ai fait beaucoup de démarches pour y faire un stage à l’époque où j’étudiais encore mais sans aucun résultat. Aujourd’hui, je me prends cela comme un honneur de connaître une personne telle que Myriam, avec non seulement une classe innée mais également une accessibilité malgré sa réussite. C’est ainsi que j’ai eu le privilège de découvrir le Domain de Gauville, le berceau de la safraneraie en question lors d’une journée presse puis lors d’une visite effectuée avec mes élèves de cuisine. Anne Letournel, ma photographe était là également a réalisé un reportage photo que vous pourrez voir plus bas. La chose la plus impressionnante a été de voir tout le travail que cela pouvait représenter sachant que tout est fait à la main, comme je ne voudrais pas tout vous dévoiler, je vous proposerai bien d’aller visiter sa safraneraie afin d’avoir les explications qui vont avec, ça vaut le détour et ça ne coûte pas très cher. Une activité sympa à faire dans l’Eure !

En attendant voici la recette réalisée avec le safran de Myriam, initialement sous le nom de « La Mousse », à l’île Maurice et qui me semblait parfaite pour faire ressortir le goût de ce produit. Régalez-vous !

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Pudding de pain festif façon « Bundt cake » aux pralines roses, cranberries, raisins blonds & au bon rhum à la vanille St Aubin !

Le Pudding de pain mauricien peut se mettre à toutes les sauces même à celle de Noël !

Mes chers chatons ! Comme je vous l’ai déjà dit, cela fait un bail que je ne suis pas rentrée chez moi à l’île Maurice ! Cependant, heureusement qu’il m’est encore possible de retrouver mes souvenirs grâce à ma passion pour la cuisine et notamment pour celle de chez moi ! Je peux ainsi faire en sorte de cuisiner et de créer de nouvelles choses pour les fêtes. Comme vous aurez pu le constater, je suis à 200% pour la cuisine fusion en ce moment.

Il ne m’est, en effet, pas possible de faire autrement, étant donné que je vis en France et que la base de ma cuisine est faite à partir de produits français, d’ailleurs et de certains denrées sèches mauriciennes ramenées par ma mère ou trouvées chez Christie’s shop, mon épicerie mauricienne en ligne préférée.

Le Pudding de pain mauricien a toujours été l’une des choses que ma mère me préparait souvent car c’était une alternative anti-gaspillage. Lorsqu’il lui restait du pain rassis, elle faisait plein de puddings de pain. C’est là que je me suis récemment dit que finalement une recette n’était jamais figée et que l’on pouvait l’adapter selon ce que l’on avait sous la main et les pralines roses en faisaient partie. Je vous laisse découvrir cette simple recette qui en mettra plein la vue à vos convives pour les fêtes !

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mes Napolitains {sablés mauriciens} de Noël fourrés à la confiture de papaye !

Des sablés que vous pourrez offrir à vos proches & êtres qui vous sont chers !

Des bonhommes de neige, des boules de Noël, un petit sapin (celui-ci c’est pour moi miam miam), tout y est ! Enfin tout ce que j’aime présenter en cette période de l’année et  j’ai eu la chance d’être invitées chez des gens extrêmement gentils qui connaissaient très bien ces sablés, Riaz & Bérengère. C’est avec plaisir que je les leur ai offerts car Riaz est d’origine mauricienne et quoi de mieux qu’un cadeau personnalisé comme celui-ci dans ce cas-là ! De plus, leurs deux enfants, à qui j’ai donnés les bonhommes de neige, ont apprécié et m’ont fait honneur en les trouvant bons !

Les Napolitains à l’île Maurice sont traditionnellement roses comme vous l’avez déjà vu un jour sur mon blog lors de la réalisation de ma pièce montée printanière. Cependant, je me suis dit pour cette période de l’année où je suis encore une fois loin des miens, de mes parents, de mes tantes & oncles ainsi que de mes cousins, que j’allais faire venir l’île Maurice à moi et ceci en customisant les Napolitains à ma façon et en vous inspirant aussi. En ce moment, je vois des Bredeles partout et je me dis qu’il y a tellement d’autres sablés même si ces derniers sont indémodables. Je vous laisse découvrir ma recette plus bas.

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Puits d’amour : une des pâtisseries emblématiques de l’île Maurice ! Une bonne idée pour Noël !

Quel Mauricien ne s’amusait pas à lécher la crème des puits d’amour telle une glace ! Une réelle institution !

Noël approche à grand pas et je teste plein de recettes pour vous ! Après le Napolitain, la Tarte à la banane, j’ai cité le Puits d’amour ! Quel amusement lorsque je les ai préparés et que j’ai vu que c’est ce qui était prévu pour la demi-finale du Meilleur Pâtissier Saison 5 ! Cependant et non pas à ma grande surprise, j’avais déjà vu ce qu’était le Puits d’amour français dans un de mes livres s’intitulant « Cuisine de nos grands-mères » et je n’avais pas été conquise par le visuel très vieillot avec les cygnes etc. Mais bon, je ne doute pas aujourd’hui que cela doit être une très bonne pâtisserie !

Néanmoins, ayant connu le Puits d’amour de l’île Maurice, celui qui a bercé mon enfance ainsi que mon adolescence, je ne peux pas renier les saveurs de mes origines ! La recette de ces derniers sont le mix entre ma pâte à tarte de la Tarte à la banane et celle du Napolitain et pour la crème elle est inspirée de celle de mon fraisier . J’en suis plutôt fière car contrairement à ceux que l’on trouve à Maurice qui sont parfois un peu « grossiers », cette version est plus affinée et raffinée je pense.

La question est mais comment le Puits d’amour est arrivée jusqu’à l’île Maurice ? À mon humble avis, c’était à l’époque où nous avons été colonisés par les Malouins et ces petits gâteaux devaient dater de là. D’ailleurs il y a trois ans, en Bretagne, à Paimpol, j’ai découvert des Puits d’amour qui ne ressemblaient ni aux traditionnels français ni à la version mauricienne, c’était un entre-deux ! Mais je persiste à croire que cette pâtisserie est inspirée de la Française. Nous l’avons simplifiée et avons ajouté une touche exotique, la noix de coco. Je vous laisse découvrir ma recette plus bas. Bon week-end !

Puits d'amour mauricien

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Gâteaux coco : souvenirs d’enfance qui me rappellent la « Boutique Baba » !

Gâteaux ou bonbons coco : les petites sucreries communes aux îles des Mascareignes !

Il était une fois une petite fille s’appelant Kristel et qui, jadis, adorait les sucreries mais pas n’importe quelles sucreries ! Elle aimait aller chez son Tata (grand-père) et aller à la boutique (petits commerces du coin), là où l’on pouvait acheter plein de petits gâteaux à manger ! Je me souviens ainsi de la boutique Baba, un petit lieu où j’allais acheter mes gâteaux coco, là où il y avait une litanie de couleurs différentes ! Certaines étaient essentiellement de couleur et d’autres aromatisés.

C’était vraiment les petites douceurs pas chères du tout du marché et de plus c’était les commerçants eux-mêmes, la plupart du temps, comme chez Baba, qui les préparaient. Après tout, ce n’était pas très difficile, pas très diététique non plus mais tellement bon ! Une bonne dose de noix de coco râpée avec du sucre, rien de bien compliqué jusque là.

Cependant, ma mère les faisait mais ils n’étaient pas comme ceux de Baba, ils avaient un bon goût mais n’étaient pas durs comme ils auraient dû l’être, un peu comme des genres de rochers plus cristallisés encore. Ceux de ma mère étaient mous et les miens aussi d’ailleurs après hihi. J’en ai vite compris la difficulté quand j’ai essayé de les faire par moi-même ! De plus râper la noix de coco manuellement était aussi une épreuve douloureuse pour mes doigts car je ne trouvais plus la râpe qui allait dans mon robot Kenwood (c’est ça d’être bien rangée, après on ne retrouve plus rien hehe).

L’origine des gâteaux coco ? J’ai toujours pensé que c’était une pure fabrication mauricienne mais en réalité non, à l’île de la Réunion et à Madagascar, il y en a aussi sauf qu’ils l’appellent les Bonbons coco ! Enfin pour moi ça reste une recette mauricienne car je suis sûre que quelque part c’est différent selon les îles. Je vous laisse découvrir ma version de ces derniers plus bas avec mes parfums à moi.

Gâteaux coco

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Barfi ou « Gâteaux de lait », friandises indo-mauriciennes à base de lait en poudre, cardamome et amande ! {Bataillefood#37}

Retour des vacances tout en douceur et avec un joli défi qui a pour thème : »Mettez du vert dans vos assiettes » !

Eh oui, c’est après au moins une dizaine de jours d’absence (que cela m’a paru long!) que je reviens en force pour la Bataille food #37 ! Cela faisait un moment que j’avais arrêté de participer à ce genre de choses mais bon avec la rentrée, j’ai repris du service et de plus belle ! Bien évidemment avant de commencer je tiens à remercier Jenna du blog Bistro de Jenna d’avoir créé cette bataille food et si tu me lis, j’adore ton blog et ce que tu fais. Pour ceux qui ont suivi, le parrain de la Bataille food #36 était Nicolas du blog Nicole est pâtissier et bravo à la marraine qui a lancé le thème actuel : Gaelle du blog My Nomad Cuisine.

Comme indiqué dans mon sous-titre, j’ai mis du vert dans mon assiette mais pas dans le sens que vous imaginez, pas de recette régime, non loin de là ! Mais une de ces recettes bien sucrées comme on les aime tant ! Une recette bien évidemment de l’île Maurice, mon pays. Petite particularité du thème qui a été lancé et que les mets exécutés devaient pouvoir se manger avec les doigts et ici c’est pile le cas.

Les Gâteaux de lait (dilé en créole) ou encore Barfi sont réalisés à partir de lait. Rien d’original jusque là, ils sont parfumés à la cardamome et à l’amande, ils sont généralement de couleur verte lorsqu’on les fait soi-même. Autrement dans le commerce, dans les snacks et compagnie, on les trouve de toutes les couleurs. Pourquoi la couleur verte ? Bizarrement chez nous, le vert est associé à l’arôme « amande » alors qu’en France c’est à la pistache. Chez nous la pistache, c’est la cacahuète donc dans tout on pourrait bien se perdre ! Nous avons ainsi le sirop d’amande qui est vert pas comme le sirop d’orgeat qui lui est légèrement blanc. Bref que de différences intéressantes !

Ces gâteaux sont mangés également pendant la fête de Diwali, la fête de la lumière célébrée par les Hindoues de l’île. Je vous laisse découvrir ma recette plus bas.

Barfi

  Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !